Au commencement...

Au commencement… (Séries) Dr Ken 1×01

dr_kenAU COMMENCEMENT

2 STARS PAS GENIAL

SYNOPSIS: Dr Ken est un brillant physicien qui n’a malheureusement pas un très bon contact avec les patients malgré ses efforts. Cependant, ses bonnes intentions énervent les gens, que ce soit au travail ou à la maison. Heureusement, sa femme Allison, thérapeute, est la parfaite compagne pour éviter que ça ne dégénère.

Vous ne connaissez peut-être pas Ken Jeong, mais cela fait plus de vingt ans qu’il travaille dans la comédie. L’acteur-médecin diplômé de l’université de Caroline du Nord, et toujours autorisé à pratiquer, s’est fait connaître avec des petits rôles dans les films comme Transformers ou The Hangover (Very Bad Trip). La vraie notoriété est venue en 2009 avec le rôle de Chang dans Community sur NBC. Après la fin de la série, et suite au succès de Black-ish et Fresh Off The Boat, la chaîne ABC donne son feu vert à Dr. Ken, l’histoire d’un docteur qui jongle constamment entre ses responsabilités de père et de médecin. Nul autre que Jeong ne pouvait être aux commandes puisque la série est directement inspirée de sa vie.

Kendrick Park (Ken Jeong) est médecin. Il se plaint de ses patients indociles à sa femme Allison (Suzy Nakamura), psychologue de son état, et s’inquiète constamment de ce qui pourrait arriver à ses enfants Molly (Krista Marie Yu) qui passe son permis de conduire et Dave (Albert Tsai) au tempérament… euh… artistique. Terrifié à l’idée que sa petite fille grandisse, il installe une application pour la traquer sur son téléphone et la suit dans une rave party. A partir de là, les choses s’accélèrent. Si la prémisse manque d’originalité (ah la la, la vie personnelle et la vie professionnelle, comment faire avec les deux ?), la distribution est sympathique et les blagues fusent à cent à l’heure. Le scénario suit la structure basique de la sitcom de trente minutes : intro, deux actes, conclusion, avec rires enregistrés sur la bande-son. Le réalisateur Scott Ellis ne prend pas de risques et suit la voie tracée pour lui par les réalisateurs de Friends et autres sitcoms d’ « appartement », cadrant avec un montage et une cinématographie douloureusement conformes aux règles du genre, et on se prend à rêver d’un petit peu de fantaisie dans cet univers trop conventionnel.

Ken Jeong porte tout seul une histoire inconsistante, pas franchement passionnante. Il est indéniable que l’acteur a un don pour la comédie, et il y met tout son cœur, mais le jury n’est pas encore décidé quant à sa capacité à tenir le gouvernail pour le reste de la saison. Seul personnage vraiment « névrosé » de la série (quoique sa femme exhibe quelques signes), il se démène pour donner un peu de peps à une structure trop rigide. En effet, il est pour ainsi dire le seul élément en roue libre de toute la distribution, ce qui rend ses interactions un peu trop mesurées pour une comédie. Krista Marie Yu et Suzy Nakamura sont pleines de promesse, mais pour le moment, elles ont trop peu à faire pour pouvoir démontrer leur talent. De même le très doué Jonathan Slavin qui joue Hector, le collègue de Ken, peine à trouver sa place face à Jeong, qui accumule les vannes sans laisser beaucoup d’air à ses partenaires. Un premier épisode bancal, donc, qui n’a pas encore trouvé son équilibre entre la « star » et les seconds rôles.

Comme beaucoup de comédies, Dr Ken veut se centrer sur un seul personnage et se heurte à un problème vieux comme le monde, qui est que ce genre de structure fonctionne beaucoup mieux avec un ensemble d’acteurs qu’avec un seul histrion. C’est notamment le genre de critique qu’on peut faire à d’autres séries comme Brooklyn 99 ou Community qui n’ont vraiment décollé que lorsqu’elles ont enfin trouvé comment laisser leurs acteurs respirer. Il est à espérer que Dr Ken suivra le même chemin et que les scénaristes sauront tirer des leçons de leurs erreurs et modifier ce qui ne marche pas.

Crédits: ABC

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s