Critiques

La Chronique De Cliffhanger: AINSI SOIENT-ILS, Ne vous faites pas prier!

ASI 3

Parfois certains thèmes vous rebutent sans que vous sachiez trop pourquoi, sans que ce soit motivé par une raison objective, vous vous trouvez toutes les excuses du monde pour ne pas aller y voir de plus près, vous restez à distance, quand bien même vous entendez les échos admiratifs de la majorité. Vous êtes sûr en votre for intérieur que rien ne vous fera changer d’avis et pourtant, quand l’obligation professionnelle de vous rendre compte par vous même de ce qu’il en est vous échoit, vous y allez enfin. D’abord à reculons parce qu’il ne faut pas charrier, vous n’avez pas camper sur vos positions pendant des mois, voire des années, pour voir votre volonté s’effondrer lamentablement devant les autres auxquels il faudra forcément expliquer le pourquoi et le comment. Voilà, j’ai résisté à Ainsi soient-ils jusqu’à cette ultime saison 3. Et puis mon ami Alexandre Letren m’a convaincu par ses mots et son enthousiasme (et en me menaçant de tortures que je préfère passer sous silence) et en m’indiquant qu’on allait recevoir l’équipe dans La loi des Séries sur Radio VL, émission à laquelle j’ai l’immense plaisir de participer depuis la rentrée de septembre. Je n’avais plus le choix, je devais découvrir Ainsi soient-ils.

ASI 1

J’ai fini par me lancer, sans grand enthousiasme vous vous en doutez. Et là, il est arrivé ce qui devait arriver, mes belles certitudes ont volées en éclat et se sont fracassées sur mon obstination. J’ai adoré Ainsi Soient-ils. J’ai été touché, ému, je me suis projeté dans les vies de ces séminaristes. J’ai admiré le jeu des comédiens, tous d’une justesse incroyable et dotés d’une magnifique présence, du moins connu au plus populaire. J’ai été séduit par l’écriture, subtile, élégante, enlevée, précise et en un mot magistrale de David Elkaïm et Vincent Poymiro. J’ai pris de plein fouet la réalisation impressionnante de Rodolphe Tissot, d’une délicatesse exquise et d’une fluidité étonnante. J’ai aimé la musique, j’ai ri, j’ai souri, j’ai pleuré, je me suis attaché à ces personnages, j’ai ressenti des émotions fortes devant une histoire tout à la fois romanesque et ancrée dans le réel. Même si son travail est moins visible, il serait injuste d’oublier la présence indispensable du producteur Bruno Nahon qui avec le réalisateur et les deux scénaristes forme une équipe créative en parfaite symbiose qui a accouché d’une œuvre remarquable. Je n’en reviens toujours pas qu’une série sur des jeunes hommes qui veulent devenir prêtres, une série autour de la religion ait pu me toucher autant. Sans doute parce que le sujet d’Ainsi Soient-ils n’est pas la religion mais l’histoire de personnages qui se trouvent face à leurs croyances et leurs certitudes et qu’ils doivent confronter à l’épreuve du réel et aux doutes qui les escortent forcément dans leur apprentissage. Sachant par petites touches aborder des sujets divers et variés, les auteurs manient le délicat équilibre entre la gravité et la légèreté avec brio. L’épaisseur du trait reste constamment aérien et l’humanité prégnante des personnages transpire de l’intégralité de la série. Alors merci, mille fois merci pour cette splendide série, merci Jean-Luc Bideau Thierry Gimenez Michel Duchaussoy Julien Bouanich David Baiot Clément Manuel Clément Roussier Samuel Jouy, Jacques Bonnaffé et tout les autres, merci d’être une nouvelle preuve concrète qu’en France aussi nos séries savent être belles, fortes, puissantes, portées par des comédiens fantastiques et des équipes créatives audacieuses et inspirées, merci d’avoir fait en sorte que nos prières soient exaucées et d’être parvenus à convertir des païens en fidèles.

La loi des Séries consacrée à Ainsi Soient-ils c’est ici : http://www.radiovl.fr/ainsi-soient-ils-dans-la-loi-des-series-38/

Ainsi Soient-ils saison 3 à partir du 8 octobre 2015 sur Arte et en DVD dès le 21 octobre 2015

Crédits: Arte

ASI 4

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s