Au commencement...

Au commencement (Séries) Blindspot 1×01

blindspot AU COMMENCEMENT

3 STARS BIEN

SYNOPSIS: Une jeune femme amnésique est retrouvée totalement nue en plein milieu de Times Square à New York, recouverte de tatouages mystérieux, fraîchement réalisés. Un agent du FBI, chargé de l’enquête, suit les indices dispersés sur son corps, qui révèlent bientôt une conspiration de grande ampleur…

L’une des toutes premières séries dégainées par NBC pour la rentrée américaine peut se vanter d’avoir réussi sa promotion avec un trailer très alléchant, puis le leak plus ou moins fortuit de cet épisode pilote. Créée par Martin Gero et produite par Greg Berlanti (Arrow, The Flash) Blindspot se positionne clairement comme une série blockbuster à fort potentiel dont les débuts rappellent la mise en orbite de The Blacklist en 2013. A savoir un pitch improbable mais malin comme tout et un début tonitruant qui scotche le téléspectateur par son efficacité et ses nombreux retournements de situation. Or, si ça fonctionne plutôt bien et que la gestion des temps forts et des moments plus posés est réussie, on dénote dans ce premier épisode un clair manque d’originalité. Car c’est à une foule de références auxquelles on pense devant Blindspot. Évoquant pèle mêle la trilogie Jason Bourne, Alias, ou Memento, Blindspot donne une impression de déjà vu qui dessert ce pilote. On pense également un peu à Au revoir à jamais de Renny Harlin et là pour le coup c’est un peu plus inattendu. Malgré le poids des références, il est incontestable qu’on ne s’ennuie pas, qu’on a envie de savoir où tout cela va nous mener et que le casting est vraiment pas mal, ce qui tempère quelque peu les réserves que l’on peut avoir.

blindspot 1

Mêlant l’espionnage, l’action, le mystère, la conspiration et se reposant sur un rythme qui ne faiblit pas, ce pilote tient la route mais la suite devra éviter d’ouvrir des portes sans jamais répondre aux questions. Le dosage entre le fil rouge de la série et l’enquête de la semaine sera des plus délicats à gérer et on en connait qui se sont cassés les dents à ce petit jeu. La série a quand même la chance de compter en tête d’affiche l’excellente Jaimie Alexander qui livre une performance de qualité en trouvant le juste milieu entre les forces et les faiblesses de sa Jane Doe. Petit bémol concernant son partenaire Sullivan Stapleton qui manque de charisme et dont le personnage d’agent indestructible est pour le moment plus proche de la caricature que d’une figure réaliste et faillible. Série de network tout ce qu’il y a de plus recommandable, Blindspot ne révolutionne rien avec son ADN aux multiples influences mais s’avère suffisamment efficace et addictif pour avoir envie d’y repiquer pour le second épisode ce qui en soit est un indice sur le potentiel d’une série qui devra trouver sa propre respiration pour que le tatouage devienne indélébile.

Crédits: NBC

5 réponses »

  1. Cette série me donne très envie et encore plus maintenant que j’ai lu ton article parce que j’avais peur que le trailer ne soit que de la poudre aux yeux. A essayer donc ! 🙂

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s