Critiques Cinéma

LA ISLA MINIMA (Critique)

4 STARS EXCELLENT

la isla minima affiche

SYNOPSIS: Deux flics que tout oppose, dans l’Espagne post-franquiste des années 1980, sont envoyés dans une petite ville d’Andalousie  pour enquêter sur l’assassinat sauvage de deux adolescentes pendant les fêtes locales. Au coeur des marécages de cette région encore ancrée dans le passé, parfois jusqu’à l’absurde et où règne la loi du silence,  ils vont devoir surmonter leurs différences pour démasquer le tueur.

La Isla Minima est un film espagnol qui a tout raflé sur son passage dans la presqu’ile Ibérique. Avec 10 Goyas remportés (l’équivalent des César Espagnols), autant dire que l’on peut s’attendre à un chef- d’œuvre. Et effectivement, le travail est plus que soigné. Le film est souvent vendu comme « le True Detective » espagnol. C’est vrai dans une certaine mesure. D’abord dans l’ambiance que dégage cette œuvre, Alberto Rodriguez établissant le décor de son film dans les marais du Guadalquivir, où la population, pas tout à fait entrée dans le 20e siècle, vit repliée sur elle-même. La photographie est exceptionnelle, et met à l’honneur ces paysages venus d’ailleurs, sublimés par des plans vus du ciel sur lesquels n’aurait pas craché Yann-Artus Bertrand. Tout semble marcher au ralenti dans ces marais où deux inspecteurs de police, aussi différents qu’ils sont efficaces, doivent élucider le double meurtre glauque de deux jeunes filles du cru. La filiation avec l’excellente série de HBO se fait aussi dans ses thématiques, l’enquête nous permettant de plonger dans les secrets de la région, liés eux-aussi à la religion et aux responsables politiques au pouvoir. Situé en 1981, le film est fortement marqué par la transition démocratique qui s’opère cette année-là dans le pays. Les vieilles habitudes ont la vie dure, et c’est ce que vont découvrir nos deux inspecteurs.

la isla minima 1

Absolument tous les acteurs du film sont excellents, des premiers aux derniers rôles. Multi-récompensé, Javier Gutierez domine le casting, d’un cheveu seulement sur son partenaire Raùl Arévalo, l’autre moitié du binôme de flics. Le premier incarne un inspecteur efficace au passé sombre, tandis que le second joue tout en intériorité contenue un flic qui croit en son métier et sa mission, n’hésitant pas à user de méthodes discutables pour parvenir à ses fins. L’Espagne de 1981 est encore malade de la corruption, de ses médias et d’une population qui préfère régler elle-même ses problèmes. Si la filiation avec True Detective est établie (l’ambiance, le contexte, le duo d’acteurs exceptionnel, le reste du casting impeccable), elle dessert également le film. Difficile en effet pour le film d’Alberto Rodriguez de faire appel de cet héritage sans en prendre ombrage. C’est pourquoi, pour les connaisseurs de la série jouée par Matthew McConaughey et Woody Harrelson, le scénario semblera somme toute classique et prévisible. Mais la plongée dans une mode en marge, au milieu de personnages surgis du passé, est très réussi, et on ne s’ennuie jamais au cours de cette enquête que l’on vit pleinement.

la isla minima affiche

Titre Original: LA ISLA MINIMA

Réalisé par: Alberto Rodriguez

Casting: Raúl Arévalo, Javier Gutiérrez (II), Antonio de la Torre,

Nerea Barros, Salva Reina, Jesús Castro …

Genre: Policier

Sortie le: 15 juillet 2015

Distribué par: Le Pacte

4 STARS EXCELLENTEXCELLENT

Publicités

1 réponse »

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s