Critiques Cinéma

MACBETH (Critique)

3,5 STARS TRES BIEN

macbeth affiche

SYNOPSIS: Lecture viscérale de la tragédie la plus célèbre et captivante de William Shakespeare, celle d’un vaillant guerrier autant que chef charismatique, plantée sur les champs de bataille au milieu des paysages de l’Ecosse médiévale, Macbeth est fondamentalement l’histoire d’un homme abîmé par la guerre qui tente de reconstruire sa relation avec son épouse bien-aimée, tous deux aux prises avec les forces de l’ambition et du désir.

Avant-dernier jour de festival de Cannes, dernier film présenté en compétition officielle : le ténébreux Macbeth, nouvelle adaptation du chef d’œuvre littéraire de Shakespeare par le réalisateur et scénariste australien Justin Kurzel. Justin qui ? Justin Kurzel, l’auteur du très hypé Les Crimes de Snowtown et bientôt à l’œuvre sur la transposition ciné du jeu vidéo  Assassin’s Creed  avec Michael Fassbender et Marion Cotillard au générique, soit le duo d’acteurs phare de … Macbeth. Pas de surprise dans le fond, Macbeth reprend correctement l’histoire (le chef de guerre écossais Macbeth sombre peu à peu dans un enfer sans nom, rongé par son obsession de devenir roi), les thèmes (quête de pouvoir, plongée dans une folie sanguinaire) et les textes de Shakespeare (respect de la langue et de l’époque). Le rendu pourrait paraître indigeste pour peu que l’on soit réfractaire à la prose du célèbre auteur anglais, mais se consomme délicatement si l’on est adepte du style Shakespearien. Justin Kurzel parvient à éviter les écueils scénaristiques habituels sur ce type de productions (trahison du texte, performances à tout prix…) et en soi, c’est déjà bien.

macbeth 1

La valeur ajoutée se situe indéniablement à travers sa mise en scène. Le cinéaste australien verse volontairement dans l’hyper-stylisation pour offrir à son récit un souffle épique et tous les partis pris sur ce plan s’avèrent au minimum intéressants, au mieux extrêmement payants. L’omniprésence de la musique, la lumière épique, les comédiens habités, les effets osés (caméra à l’épaule, ralentis, filtres…), les décors dépouillés sont déterminants et participent à créer une ambiance âpre de film de guerre. L’exemple le plus probant étant cette bataille d’ouverture, aussi éblouissante qu’effrayante. Il faut dire que Kurzel sait magnifiquement diriger ses acteurs : Fassbender irradie l’écran, déborde de charisme et convainc grandement en seigneur barbare, tandis que Marion Cotillard apporte toutes les nuances nécessaires au rôle. La comédienne française s’est même amusée à travailler un accent scottish absolument exemplaire. On imagine bien le duo sur les starting-blocks pour la course aux Oscars l’hiver prochain. Passer après Orson Welles et Roman Polanski, fallait oser. Justin Kurzel s’en tire avec les honneurs avec une nouvelle adaptation de Macbeth impressionnante par sa sauvagerie, sa photographie somptueuse, son ambiance poisseuse, ses dialogues puissants et ses deux interprétations majeures.

macbeth affiche

Titre Original: MACBETH

Réalisé par: Justin Kurzel

Casting: Michael Fassbender, Marion Cotillard, Jack Reynor,

Paddy Considine, David Thewlis, Sean Harris…

Genre: Drame

Sortie le: 18 novembre 2015

Distribué par: StudioCanal

3,5 STARS TRES BIENTRÈS BIEN

Publicités

1 réponse »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s