Actus

LA LOI DES SÉRIES : Coup de projecteur (Actus)

la loi des séries

Ce n’est pas une révélation, mais nous aimons et défendons la fiction française dans ces colonnes. Aussi quand notre ami (et accessoirement co-créateur de French Touch) Alexandre Letren a lancé en janvier dernier sur Radio VL une nouvelle émission intitulée La loi des séries, on s’y est intéressé de près. D’abord de façon amicale et puis en étant séduit par le contenu, à l’écoute de ce programme qui allie news, avant-premières et interviews durant une heure de bonne humeur chaque mercredi soir de 21h à 22h. Entouré de ses chroniqueuses, Alexandre y déploie sa culture de l’animation, héritée des ses précédentes expériences (Season One bien entendu, podcast autour des séries qu’il anime depuis six ans et auquel nous collaborons ponctuellement, La série sur le gâteau…) ainsi que sa science de l’interview. Mais surtout, grâce à la confiance que lui accordent bon nombre d’équipes de séries (acteurs, producteurs, scénaristes, compositeurs…), La loi des séries est devenue en très peu de temps, l’antichambre de la fiction française. Quasiment chaque semaine, c’est une nouvelle équipe d’une série à venir qui rejoint la fine équipe de l’émission pour y être passée à la question (sont notamment passées dans le studio  les équipes de Chérif, Caïn, Les témoins, La vie devant elles, Falco, Mes amis mes amours mes emmerdes et prochainement celles d’Intrusion, L’hôtel de la plage ou encore In America…). Nous voulions donc mettre un coup de projecteur sur une émission de qualité, animée par un journaliste de talent dont la légitimité n’est plus à démontrer et pour cela nous avons posé cinq questions à Alexandre Letren:

Comment t’es tu retrouvé sur Radio VL?

Un peu par hasard. J’avais décidé d’arrêter mon émission La série sur le gâteau pour divergence avec la direction de mon ancienne radio et j’étais donc sans radio. Une amie devait lancer son émission sur Radio VL et m’a proposé de faire une chronique sur les séries. L’émission ne s’est jamais faite mais le directeur des programmes de Radio VL, Amaury Cottin, m’a proposé de faire une émission sur les séries en remplacement de cette émission initialement prévue. Entre le moment où j’ai fait les tests pour être chroniqueur et le lancement de La Loi des séries, il y a eu juste un mois. Ce fut très rapide mais j’avais une envie très très forte de refaire de la radio. C’est un média que j’adore.

Comment as-tu développé le concept de La loi des séries et détailles nous-en le principe?

De manière assez simple en fait, je souhaitais que La loi des séries soit un lieu d’échange autour des séries, une émission dans laquelle on pourrait recevoir celles et ceux qui font les séries. Une heure c’est long et en même temps court si on veut traiter de pleins de choses. Donc il faut faire des choix, j’ai donc dès le départ imaginer qu’on parlerait des séries plutôt que de couvrir l’actualité des séries. Dans un monde médiatique où les émissions existent beaucoup via les podcasts, c’est mieux d’avoir des programmes que l’on peut suivre même plusieurs semaines après la diffusion sans que ça soit périmé. J’ai donc imaginé une émission assez simple sur le concept où l’interview est au centre de tout. Dans La loi des séries, les invités ont le temps de parler de leur travail, on échange. Le but n’est pas ici de critiquer mais plus de comprendre comment fonctionne les séries, et notamment les séries françaises qui sont un peu devenues ma spécialité. C’est hyper important pour moi que nos invités aient le temps de parler, d’expliquer, voir échanger avec l’équipe.

Comment prépares-tu l’émission? Quel travail fais-tu en amont?

La préparation de l’émission tient surtout à du visionnage des séries, travail que je fais de toute façon déjà pour Season One. Ensuite, une autre partie commence, plus « technique » celle-ci: préparer le contenu de l’émission. Je lance les invitations assez longtemps à l’avance, histoire de caler assez vite les invités et commencer la pub virale sur les réseaux sociaux assez longtemps en amont. Deux jours avant le début de chaque émission, je récupère les sons qui vont habiller l’émission, je construit mon conducteur et j’écris le lancement de mon émission. J’ai en tête les grandes lignes de mon interview (point de départ et d’arrivée) mais je travaille beaucoup aussi en me laissant porter par ce que disent mes invités. Je ne perd évidemment pas le  fil mais c’est primordial de se laisser libre en les écoutant.  L’émission est enregistrée le lundi pour diffusion le mercredi, j’ai aussi un travail d’écriture du billet du replay pour le site de Radio VL à faire entre le lundi et le mercredi, le podcast étant disponible dès le mercredi 22h.

Comment parviens-tu à obtenir autant d’invités prestigieux dans une émission aussi récente?

Je dois bien reconnaître qu’entre janvier et aujourd’hui, nous avons eu énormément de chance niveau invités. Nous avons reçu les équipes de beaucoup de séries lancées dans cette période. Si on ajoute des interviews de talents « étrangers », on peut dire qu’on a eu une chouette distribution. Cela fait maintenant quelques années que je travaille sur les séries et notamment sur la fiction française donc j’ai eu l’occasion de rencontrer pas mal de producteurs, scénaristes, et attachés de presse, ça aide à se faire connaître. Ensuite je suis très actif, notamment en partageant beaucoup mon travail sur les réseaux sociaux ce qui aide j’imagine à se faire connaître pour ensuite pouvoir plus facilement être « entendu » quand on lance des invitations. Il y a sans doute aussi une part qui revient à mon travail qui doit être apprécié, en tout cas auquel on fait confiance. Mais l’élément central c’est  que les espaces dans lesquels les auteurs peuvent parler de leur travail ne sont pas nombreux et ils ont cette envie de partager, de faire connaître ce qu’ils font et ainsi faire progresser la fiction française. Dans La loi des séries, on leur offre le temps pour le faire, c’est un luxe intéressant.

Comment souhaites tu faire évoluer l’émission?

Continuer dans cette voie et faire de l’émission un lieu incontournable pour parler de séries. Celui où les auteurs, les comédiens pourront venir et parler. J’aime beaucoup ce côté thématique, centré sur une série mais je pense développer la saison prochaine un aspect sur des thèmes permettant de parler de plusieurs séries. Ouvrir sur des sujets de l’actualité qu’on aborderait par le prisme des séries. J’aime aussi beaucoup recevoir 3 comédiens différents et les faire discuter entre eux, c’est très agréable. Je vais aussi continuer à développer le côté international, avec des interviews d’acteurs ou scénaristes étrangers. En somme, mon objectif est de consolider les bases de l’émission qu’on a aujourd’hui, l’améliorer et augmenter l’audience sans trahir ce qui en fait le sel. Mais je me régale vraiment  faire cette émission, et à parler de ces séries. Un vrai bon moment pour l’équipe de l’émission.

Propos recueillis par Cliffhanger

Retrouver La loi des séries sur Facebook , sur Twitter et sur Radio VL

1 réponse »

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s