Au commencement...

Au commencement… (Séries) Izombie 1×01

izombie au commencement

IZOMBIE

SAISON 1 EPISODE 1

2 STARS PAS GENIAL

SYNOPSIS: Olivia Moore, surnommée Liv, une étudiante transformée en zombie lors d’une soirée qui a très mal tourné, travaille en tant que médecin légiste afin de pouvoir profiter du festin que représentent pour elle les cervelles des défunts. A chaque bouchée, elle hérite des souvenirs de la personne. Cherchant désespérément un sens à sa vie, elle se rend compte qu’avec l’aide du détective Clive Babinaux, elle peut résoudre les affaires de meurtres et calmer ainsi les voix qui la tourmentent dans sa tête…

La grande mode des zombies continue. Les morts-vivants sont en effet cultivés à toutes les sauces depuis quelques années au cinéma (World war Z, la saga Rec, les Resident Evil, les décalés Dead snow) et à la télévision (In the flesh, Dead Set). La série The walking dead et son succès colossal depuis 2010 ont sans doute contribué à l’engouement des studios autour de ce genre. Plus récemment, une incursion a même été tentée vers la comédie horrifique avec le film Warm bodies, tandis que la télévision avait tenté en 2013 d’adapter le film Bienvenue à Zombieland, sans succès.

C’est dans ce contexte que la chaîne américaine CW (The vampire diaries, Arrow, The Flash), qui vise habituellement un public adolescent, décide de lancer en 2015 IZombie. La série met en vedette Liv, jeune étudiante en médecine, qui trouve la mort lors d’une soirée sur un bateau. Elle revient alors à la vie sous la forme d’un zombie et rejoint une morgue, où elle travaille en qualité de médecin légiste. Cette position lui permet en réalité surtout d’avoir accès à des cadavres, dans le but de subtiliser leur cervelle pour se nourrir. Liv découvre alors que cette nourriture pour le moins atypique lui permet d’acquérir des fragments de souvenirs et quelques compétences des défunts. Elle aide alors le détective Babineaux dans ses enquêtes, en s’appuyant sur ses visions. On retrouve au casting dans le rôle principal Rose McIver (vue dans Masters of sex, Once upon a time), Rahul Kohli, Malcom Goodwin (vu dans American gangster, Elementary ou House of cards) et Aly Michalka (l’héroïne d’Hellcats).

izombie_ver2

IZombie jouissait d’un concept plutôt original et d’un casting prometteur. Pour autant, la réussite n’est pas au rendez-vous. Le démarrage du pilote est bancal, un effet de style nous prive de l’évènement déclencheur de la contamination et les différents flash-backs n’apporteront rien à l’intrigue. Le rythme de l’épisode est assez irrégulier, sans doute en raison des différents genres se télescopant : horreur, comédie, puis policier. A trop vouloir se montrer originale, la série ne parvient finalement pas à trouver de réelle identité et se révèle assez fade. Le côté policier semble prendre le pas sur le reste et on verse rapidement dans le cop show teinté de fantastique. Un genre qui rappelle beaucoup celui de Forever (série lancée à l’automne 2014), où le héros, immortel, assiste une détective dans ses enquêtes, alors qu’il travaille en parallèle…en qualité de médecin légiste dans une morgue, pour pouvoir étudier la mort au plus près.
L’enquête policière du pilote ne propose par ailleurs rien de follement excitant et on imagine assez mal suivre ce genre de péripéties avec passion sur une saison complète.

Il faudra également fermer les yeux sur des incohérences et des facilités scénaristiques assez grossières. Liv semble en effet assez peu handicapée par sa nature de zombie, qui ne lui confère qu’un teint pâle et un appétit particulier. En-dehors de cela, pas de décomposition apparente de son corps ni de ses organes, ce qui lui permet de se fondre assez facilement dans son environnement. Les créateurs de la série ont donc choisi la facilité et il ne faudra pas s’attendre à découvrir des effets spéciaux réussis ou des maquillages convaincants, une couche impressionnante de fond de teint sur le visage de notre héroïne constituant à peu près le seul effort consenti. IZombie n’est donc pas la série originale qu’on pouvait espérer, la faute à une prise de risque minime. Le résultat est bien peu excitant, la fraîcheur des comédiens ne compensant pas une œuvre quelque peu insipide.

Crédits: The CW

Publicités

1 réponse »

  1. Je comprends ton point de vue même si moi j’ai plutôt accroché au concept. Après c’est vrai que l’enquête n’avait rien de palpitant mais je pense que la série a du potentiel. Peut-être qu’elle mettra quelques épisodes pour trouver son rythme, comme ça a été le cas pour the 100.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s