Lettre ouverte à...

LETTRE OUVERTE A MONSIEUR SPOCK (Hommage)

Cher Spock,

star trek spock

Le Capitaine Kirk est dans un coin, hagard, le regard fixe, Scotty n’en mène pas large non plus et même le Docteur McCoy ou le pourtant placide Mr Sulu sont totalement groggy. Il faut dire que vous nous prenez tous au dépourvu Spock! Qu’on aurait bien démarré ce week-end sur une autre nouvelle que votre disparition! Enfin quoi, vous d’habitude si rationnel, vous défiez l’entendement en nous laissant comme ça sans même qu’on ait pu s’y préparer. Soyons précis, il est vrai que vous n’aimez pas les approximations. C’est votre enveloppe terrestre qui n’est plus! Ce comédien qui vous prêtait ses traits et qui vous a rendu si populaire à travers la planète. Leonard Nimoy! Rien que coucher ce nom sur un écran d’ordinateur ou le prononcer et c’est tout un pan de la télévision américaine qui vous saute à la figure! Son regard, cette apparente froideur, cette posture droite et reconnaissable entre toutes, comment oublier? Je comprends l’émotion qui vous saisit Spock et l’ironie de ce que je viens d’écrire. Vous, enfin du moins votre part de vulcain, pourtant si dénuée de ce que nous autres humains, avons peine à nous défaire, cet état émotionnel qui nous plonge dans l’affliction dès lors qu’un des nôtres tombe au combat de cette vie. Je vois bien que cela vous touche, ne le niez pas! Vous et Leonard Nimoy êtes de toutes manières totalement indissociables, il ne pourrait en être autrement. Même quand il tentait de s’échapper de votre emprise vous reveniez aux premières loges de sa vie.  Il l’a sans doute mal vécu à un moment donné, ce qui ne serait pas anormal, mais je reste persuadé que ce rôle que votre personnage lui a offert était plus une formidable opportunité qu’une malédiction.

star trek 3

Malgré une carrière où il a collectionné les apparitions dans des dizaines de séries télé, malgré son rôle de Paris dans une autre série iconique et populaire, Mission Impossible, malgré ses diverses mises en scène, c’est à vous, toujours à vous, que l’on pense lorsque l’on évoque Leonard Nimoy. Il me semble qu’il avait fini par s’y faire, acceptant même il n’y a pas si longtemps un cameo vocal dans la très « pop culture » The Big Bang Theory. Et ses apparitions dans les Star Trek de J.J Abrams étaient éloquentes. Il ne cherchait plus à vous fuir Spock, si tant est qu’il ait jamais essayé, il vous savait gré de l’immense côte d’amour dont il bénéficiait de la part des Trekkers ou des Trekkies et autres fans de SF de notre galaxie, il n’est plus l’heure ce soir de faire des différences. Il était vous et vous étiez lui, ne formiez plus qu’un dans l’imaginaire de tous ces gens que vous avez un jour ou l’autre, à votre corps défendant, poussés vers l’amour de la science-fiction. De ces enfants, petits ou grands, qui une fois en pyjama arboraient le signe vulcain et se rêvaient les oreilles pointues. Vous et Monsieur Nimoy, on ne vous oubliera pas Spock et c’est bien la première fois qu’une téléportation me fait de la peine. Remémorons nous les bons moments passés ensemble! Dites moi Spock, vous les vulcains, on ne voit pas vos larmes couler, mais ce soir vous pouvez me le dire, vous êtes triste n’est-ce pas?

spock live long and prosper

Votre dévoué Cliffhanger

Publicités

4 réponses »

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s