Critiques

CHICAGO POLICE DEPARTMENT (Critique Saison 1) Voight Face

3 STARS BIEN

CHICAGO POLICE DEPARTMENT AFFICHE

SYNOPSIS: Combattre la violence et traquer les plus dangereux criminels au péril de leurs vies, tel est le quotidien des membres de l’unité des renseignements de la police de Chicago affectée aux affaires majeures. L’équipe est dirigée par Hank Voight, un ancien membre de l’antigang qui n’hésite pas à franchir les limites de la légalité et de l’éthique pour parvenir à ses fins. À ses côtés, on trouve le détective Antonio Dawson, un flic intègre et un père de famille aimant et attentionné et Erin Lindsay, une ancienne indic que Voight a pris sous son aile lorsqu’elle était adolescente. La jeune femme fait équipe avec Jay Halstead, un ancien militaire qui adopte sans scrupule les méthodes peu orthodoxes de Voight. La dernière recrue de la bande, Adam Ruzek, est un jeune homme fougueux et tête brûlée, enrôlé par le doyen de l’équipe Alvin Olinsky, alors qu’il était encore à l’école de police. Deux officiers de patrouille sont également amenés à collaborer avec l’unité, Kim Burgess, une ancienne hôtesse de l’air et son partenaire Kevin Atwater. Les bleus s’évertuent à faire leur preuve tout en subissant le bizutage incessant du sergent Trudy Platt. Au fil des affaires de trafic de drogues ou d’armes, des crimes organisés et des homicides qui rythment le quotidien de la ville de Chicago, ces hommes et femmes d’exception tentent de préserver leur vie personnelle.

Dick Wolf c’est des centaines et des centaines d’heures de télévision. De Hill Street Blues à Miami Vice où il fit ses armes jusqu’à la franchise Law & Order qu’il pérennisa et porta à son firmament, ce producteur chevronné a usé le dictionnaire de superlatifs des journalistes du monde entier. Aussi rien d’étonnant à ce que la signature du monsieur au bas d’un générique soit scrutée comme une promesse de qualité comme ce fut le cas à une époque pour Steven Bochco et David E. Kelley. Si la fin de New-York District (ou New-York Police judiciaire) la série d’origine de la franchise, -après vingt ans de bons et loyaux services- a semblé sonné le glas d’une incroyable carrière, Dick Wolf a démontré sa capacité à rebondir lorsqu’on le croit moribond. Bien aidé par la sinistrose des networks qui peinent à imposer des marques fortes, Wolf s’est fendu il y a trois saisons de SA série de pompiers, Chicago Fire, qui a obtenu des résultats jugés suffisamment satisfaisants pour NBC, pour qu’elle lui commande un spin-off policier de cette dernière.

CHICAGO PD 1

Chicago PD (pour Chicago Police Department comme l’a renommée TF1) est donc arrivée début 2014 à l’antenne de NBC et si la série s’est d’emblée montrée efficace, elle a également fait preuve d’un manque d’originalité assez flagrant. Comme il en a pris l’habitude dans ses séries, les histoires racontées par Dick Wolf et sa team sont souvent piochées dans les manchettes des journaux locaux et si elles brillent, ce n’est pas forcément par leur inventivité. Des enquêtes policières lambda, qui vont droit au but, des séquences d’action bien troussées, une série bien rythmée où l’on ne s’ennuie pas, loin de là, c’est très bien fait, mais ça a déjà été fait maintes et maintes fois. Si encore les personnages étaient mieux écrits, plus contrastés et donc moins binaires, on n’y trouverait pas grand chose à redire, mais les héros sont à peine esquissés et leur caractérisation s’en ressent fortement. Encore une fois, nous sommes devant un programme qui n’est en soit pas désagréable, que l’on se surprend même à suivre avec un certain plaisir nonchalant nous rappelant sans doute la nostalgie d’une époque révolue. La distribution fait la part belle à des comédiens talentueux comme Jason Beghe, qui interprète Hank Voight est un habitué des séries télé, qui joue très bien les gros durs habités, mais le charisme de son personnage est contrebalancé par le fait qu’il fait un peu trop penser au Vic Mackey de The Shield mais en bien moins nuancé. Autour de lui le très bon Jon Seda vu dans plein de programmes ou la jolie Sophia Bush échappée des Frères Scott… La grande majorité de l’équipe a eu droit aux honneurs de la série mère avant que Chicago PD ne soit mise en production et un triple crossover a même vu le jour avec l’autre série phare de Dick Wolf, New-York Unité Spéciale. Chicago Police Department est d’un classicisme prégnant et appuie un peu trop le trait avec une écriture qui manque de subtilité mais ce côté bourrin est l’apanage de ce type de production. Pourtant il ne semble pas qu’il s’agira de la série qui reléguera Dick Wolf aux oubliettes, car il reste tout à fait possible que le bonhomme ressorte un jour un projet original, hors des sentiers balisés dans lesquels le succès l’a quelque peu contraint à errer.

CHICAGO POLICE DEPARTMENT AFFICHE

Titre Original: CHICAGO PD

Casting: Jason Beghe , Jon Seda, Sophia Bush, Jesse Lee Soffer

Patrick John Flueger, Marina Squerciati, Archie Kao

 Produite par Wolf Films
Saison 1 : 15 épisodes
 
3 STARS BIENBIEN
Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s