Critiques Cinéma

LA MORT AUX TROUSSES (Critique)

5 STARS CHEF D'OEUVRE

LA MORT AUX TROUSSES AFFICHE

Le tweet de sortie de projo:

tweet la mort aux trousses

SYNOPSIS: Le publiciste Roger Tornhill se retrouve par erreur dans la peau d’un espion. Pris entre une mystérieuse organisation qui cherche à le supprimer et la police qui le poursuit, Tornhill est dans une situation bien inconfortable. Il fuit à travers les Etats-Unis et part à la recherche d’une vérité qui se révèlera très surprenante.

Certains auteurs et certaines œuvres passent à la postérité en s’inscrivant dans l’Histoire du Cinéma comme autant de preuves irréfutables de leur modernité intemporelle. La mort aux trousses, quintessence du cinéma hitchcockien est de ces expériences de cinéma qui vous fait aimer un peu plus le septième art et dont le génie combiné à une mise en scène inspirée, un scénario parfait et une interprétation au diapason forment une délicieuse alchimie qui font les chefs-d’œuvre. Car ce statut n’est pas usurpé avec un tel film, bijou de suspense, au rythme de métronome et qui passe l’épreuve des années avec un même bonheur sans cesse renouvelé. Vingt troisième film réalisé par le Maître du suspense aux États-Unis, La mort aux trousses, met aux prises un homme ordinaire qui se retrouve coincé dans les méandres d’une machination qui le dépasse. Enchainant les séquences d’action avec une fluidité incomparable, Sir Alfred tient son public en haleine du début à la fin.

LA MORT AUX TROUSSES 04

Si le scénario de Ernest Lehman est une mécanique de précision, que dire de la virtuosité du réalisateur qui, non content d’aligner les scènes cultes se paie le luxe de tourner dans des endroits mythiques qui confèrent au film son caractère iconique. En point d’orgue bien entendu, les séquences de la poursuite de l’avion en rase campagne où celle sur le Mont Rushmore  rendent le film encore plus spectaculaire. Comme souvent chez Hitchcock l’élégance est de mise dans toutes les composantes du film, de la photographie aux costumes et cette élégance envahit le cadre. Film d’aventures à l’action virevoltante, la musique de Bernard Herrmann enrobe tout cela dans une atmosphère de suspense qui monte crescendo.

LA MORT AUX TROUSSES 07

Les comédiens servent bien entendu à la fois le texte et la progression dramatique avec un talent exceptionnel. Cary Grant en premier lieu est la perfection absolue. D’une classe et d’une distinction incroyable, il entre dans la peau de son personnage avec une aisance et un naturel qui étaient deux de ses nombreux atouts de comédien. A la fois quidam lambda mais aussi d’une dimension physique suffisamment dense pour qu’il soit totalement crédible dans les séquences d’action, l’acteur dont c’était la quatrième collaboration avec Hitchcock, est également capable d’une fantaisie qui rendent l’identification du public encore plus facile. Il est entouré par des pointures telles que James Mason, Martin Landeau, Leo G.Caroll ou Eva Marie Saint qui apporte une touche féminine dans un univers pour le moins masculin.

LA MORT AUX TROUSSES 12

Sachant comme personne réussir la conjonction entre la forme et le fond, Hitchcock signe avec La mort aux trousses, une nouvelle date marquante de sa carrière et de l’histoire du septième art. Le film a déjà été l’objet de nombreuses analyses et il serait prétentieux de vouloir en saisir toute la sève, mais par delà le temps qui passe, il incarne la perfection. Balayant tout le spectre du cinéma hitchcockien, de la blonde fatale au héros pris malgré lui dans un engrenage infernal, La mort aux trousses fut l’élément déclencheur d’inspiration pour quantité de cinéastes qui n’hésitèrent pas à lui emprunter des tas d’éléments (le méchant interprété par James Mason notamment est le père spirituel de nombreux bad guys au cinéma). Placé dans la filmographie du Maître entre Sueurs Froides et Psychose, La mort aux trousses se déguste avec le même appétit vorace, jusqu’à satisfaire chaque parcelle d’envie du cinéphile insatiable que le spectateur peut être. Avant que chacun de nous ne devenions Roger O Tornhill pour l’éternité!

LA MORT AUX TROUSSES AFFICHE MINITitre Original: NORTH BY NORTHWEST

Réalisé par: ALFRED HITCHCOCK

Casting: Cary Grant, Eva Marie Saint, James Mason,

Martin Landeau, Leo G. Caroll…

Genre: Policier, Aventure, Comédie

Sortie le: 30 juillet 2014

Distribué par: Carlotta

5 STARS CHEF D'OEUVRECHEF-D’ŒUVRE

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s