Critiques Cinéma

NEW YORK MELODY (Critique)

3,5 STARS TRES BIEN

new york melody affiche

SYNOPSIS: Greta et son petit ami viennent de débarquer à NYC. La ville est d’autant plus magique pour les deux anglais qu’on leur propose de venir y vivre pleinement leur passion : la musique. Le rêve va se briser et l’idylle voler en éclat quand, aveuglé par la gloire naissante, il va la plaquer pour une carrière solo et… une attachée de presse.
Ses valises prêtes et son billet de retour pour Londres en poche, elle décide de passer une dernière nuit à New York avec son meilleur pote. Ce dernier l’emmène dans un pub, la pousse sur scène et la force à chanter. Dans la salle un producteur s’adonne à sa plus dangereuse passion : l’alcool. Revenu de tout, du succès et de sa gloire passée, amer, rancunier, il a perdu le fil de sa vie,… Et soudain il entend cette voix, découvre cette grâce, ce talent brut et authentique… Une rencontre enchantée qui pourrait finir en chansons…

On avait découvert John Carney comme cinéaste en 2007 à la faveur d’un premier film plein de fraicheur et d’enthousiasme qui avait séduit par son charme et sa bande son absolument délicieuse. Once était une entrée en matière des plus réussies en rentabilisant aux centuples son investissement et en obtenant un Oscar de la meilleure chanson. Il aura fallu sept ans pour que John Carney revienne aux affaires et on attendait de voir ce qu’il pourrait faire avec un budget plus conséquent et des comédiens de premier plan. On a vu. Et on a aimé. Beaucoup. Le réalisateur de New York Melody pose cette fois ses bagages en plein New-York pour ce qui ressemble sur le papier à une énième rom com au scénario balisé. Hors, loin de proposer quelque chose de fade et de déjà vu, John Carney livre un film enthousiasmant à plus d’un titre, plein de peps et de légèreté, ce qui en fait l’un des candidats les plus pétillants de l’été.

new york melody 1

Si Once était un petit projet au budget riquiqui, sa fraicheur et sa candeur avaient grandement participé à lui conférer un gros capital sympathie. Avec New York Melody, le postulat de départ est différent : Deux grandes stars au générique, l’une des plus grandes villes du monde comme décor et à nouveau une BO qui immédiatement vous colle le frisson. Plus mur et plus abouti que Once, New York Melody est un véritable délice pour les yeux et les oreilles. Contant la rencontre entre un producteur en manque de réussite et une jeune chanteuse qui cherche à s’épanouir dans l’ombre de son petit ami au vedettariat grandissant, le script a l’immense mérite de nous épargner de trop grandes facilités narratives et a surtout l’idée géniale de faire se télescoper deux destins contrariés rassemblés par l’immense amour qu’ils vouent à la musique. Car le film est avant tout un hommage vibrant à la musique, que cet homme et cette femme veulent partager sans demi-mesure et cette envie va se concrétiser par le désir d’enregistrer un album dans les rues de la ville. Utilisant la cinégénie de la Grosse Pomme pour faire se balader ses personnages, John Carney signe un road trip musical emballant et alterne les scènes de musique avec d’autres séquences où les questions existentielles et les interrogations des personnages sont au centre des préoccupations.

new york meloy 2

Porté par une surprenante Keira Knightley, à la voix douce et entêtante (elle interprète elle-même ses chansons) et par un Mark Ruffalo dont la générosité sans limites est un régal de tous les instants New York Melody voit leur relation évoluer avec subtilité sans jamais tomber dans le convenu. Leur rencontre est régit par leur rapport étroit avec la musique ce qui fait forcément écho à tout un chacun, aux sentiments que l’on peut éprouver à l’écoute d’une chanson, aux échos qu’elle peut faire raisonner en nous. Ou comment les chansons sont associées à des sensations, des moments, des personnes… John Carney, par une mise en scène au plus près de ses personnages, fait passer avec fluidité cette sensation physique que l’on peut ressentir à l’écoute d’une musique. Parsemé de touches d’humour, évitant trop d’émotions appuyées qui auraient pu nuire à son récit, le film, qui nécessitait énergie et punch ne se départit jamais de cet état d’esprit qui fait s’élever les cœurs et tapoter du pied.

new york melody 3

On l’a dit, la bande son est l’un des gros points forts du film, fourmillant de ballades et de titres à écouter en boucle. Si Keira Knightley chante divinement, celui qui interprète son petit ami, Adam Levine, le leader de Maroon 5 s’en sort non seulement très bien en tant qu’acteur, mais c’est lui qui interprète la chanson phare de la BO, Lost Stars, qui met en valeur sa voix parfaite et son charisme de star. En même temps qu’une vraie réflexion sur une industrie musicale en pleine déliquescence qu’un regard sur la perte de ses illusions, New York Melody est également une manière de parler des artistes qui vivent en dehors du système et qui restent de véritables artisans au sens noble du terme en échappant parfois pour le meilleur, au miroir aux alouettes qu’est la célébrité. Véritable feel good movie qui ne ressert pas des recettes éprouvées, c’est un film qui fait l’effet d’un bonbon à la menthe et dont le goût reste en bouche longtemps.

new york melody affiche mini

Titre Original: BEGIN AGAIN

Réalisé par: JOHN CARNEY

Casting: Keira Knightley, Mark Ruffalo, Adam Levine,

Catherine Keener, James Corden, Hailee Steinfeld...

Genre: Drame, Romance, Comédie Musicale

Sortie le: 30 juillet 2014

Distribué par: UGC distribution

3,5 STARS TRES BIENTRÈS BIEN

Publicités

5 réponses »

  1. Pour moi, Once est un chef d’oeuvre. Je vénère ce film à un point, vous n’imaginez même pas. Donc c’est peu de dire que j’attends ce NYM de pied ferme !!!! merci pour cette critique enthousiaste et enthousiasmante !!!!

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s