Lettre ouverte à...

LETTRE OUVERTE A HOLLYWOOD

Mon très cher Hollywood

hollywood1

Comment vas-tu? Je m’inquiète vraiment pour toi tu sais. J’ai appris certains de tes derniers coup de folie et je ne peux rester les bras ballants, sans réagir et te regarder sombrer. Je le vois bien que tu as replongé dans tes travers, après des années d’abstinence, mais depuis quoi, trois? quatre? cinq ans? je sais avec certitude que tu es à nouveau accroc à cette saloperie de nouvelle came: le reboot! Il te faut ta dose quasi hebdomadaire. Ne nie pas, je te vois bien quémander les entrées à coup de Total Recall mémoires programmées ou de RoboCop modernisé en toc.

robocop

TOTAL RECALL

Avant tu te contentais de remaker ce qui n’était déjà pas très glorieux, mais tu parvenais à faire illusion. Désormais tu repars aux origines d’une Planète des singes qui est l’un de tes rares faits d’arme honorable, tu désosses Spiderman pour en faire une nouvelle franchise alors que la précédente n’a pas fini de sécher, tu lapides et tu t’apprêtes à mettre en charpie la mémoire de Point Break, sans parler de tes évocations vulgaires de Ben Hur ou de New-York 1997!

SPIDER

PLANET APES

Oh il se passe quoi là Hollywood??? Tu veux quoi? Qu’on fasse une overdose à ta place? Mettre à genoux nos souvenirs de gamins émerveillés quand tu savais encore inventer des histoires? T’en as pas marre de ressasser encore et toujours la même chose et de te repaître du sang que d’autres ont déjà versés? Que tu sois une vache à lait, ça mon vieux, personne n’en a jamais douté. Tu nous empilais déjà les suites dans tes années fastes, mais il y avait de l’imagination, du rire, des larmes, de la folie. Pas toujours mais plus souvent qu’aujourd’hui! Oh je te l’accorde, tout n’est pas à jeter mais c’est trop peu par rapport à ton potentiel. Retires ce sourire suffisant de tes lettres blanches qui ornent cette colline surplombant Los Angeles. Quand tu laisses faire les créateurs tu retrouves le souffle épique qui traversait tes superproductions d’antan. Et tu te retrouves avec des Gravity, des Hobbit, des Her, des Looper….

4 TOPS

Allez dude, tu sais moi c’est pour ton bien que je dis ça, pas pour te faire de la peine. Juste que ça me tue de te voir vouloir refaire Predator alors que John McTiernan vient de recouvrer la liberté, que ça me laisse sans voix quand tu envisages un nouveau Terminator ou Die Hard! Je sais, je sais, d’autres te l’ont déjà seriné avant moi, ce fameux c’était mieux avant, mais j’ai versé tant de larmes de sang sur les projets hasardeux que tu multiplies, que je ne peux plus fermer les yeux. Ils sont où tes scénaristes? tes inventeurs? Ceux qui dans l’ombre actionnaient la machine à rêve qui a façonné ma cinéphilie et bouleversé ma vie. Ils sont où dis moi!??? Quand j’étais jeune, Hollywood c’était un nom qui inspirait le respect, aujourd’hui, j’en vois qui te regarde avec mépris, se gaussant de ton industrie. Ils n’ont pas tort, tu leur donnes le bâton pour te faire battre chaque année et tu t’enfonces mec, arrête avant qu’il ne soit trop tard. Cesse donc de piller la mémoire cinématographique de centaines de millions de spectateurs en violant sans vergogne nos souvenirs. Tu ne peux pas avoir oublié ton âge d’or, tes seventies magiques, tes eighties mémorables, tes nineties spectaculaires. Décroche de cette saleté qui ternit le regard que l’on porte sur toi, réinvente toi, trouve toi un nouveau souffle et ne te laisse plus gangréner par ces nouvelles versions qui ne sont rien d’autre que l’expression de la facilité pour tous ces nouveaux créateurs. Allez va, je sais bien que ces quelques lignes ne changeront pas la face de ton cinéma, je sais bien que tu ne peux plus lutter contre tes démons de junkie depuis longtemps. Je sais tout ça, mais je tiens trop à toi pour que tu disparaisses derrière la vacuité de tes projets.  Sans déconner mon pote viens avec moi en cure de désintox, on va se marrer à évoquer le passé et y’a un cycle Spielberg qui va démarrer. On prendra le vélo d’Eliott et on s’envolera dans les étoiles. Comme avant.

SPIELBERG ET

Ton dévoué Cliffhanger.

Publicités

1 réponse »

  1. Entièrement d’accord avec toi si ce n’est que j’ai aimé le remake de total recall pour ma part. Mais le manque de prises de risques et/ou d’idées nouvelles de ressent tellement que notre ami Hollywood ressemble plus à un vieille ami de qui on sait tout et dont on apprend plus rien qu’un être qui nous étonne encore. Peut être est on en couple depuis trop longtemps, et la routine s’est installée… Surprend nous! Fais nous rêver et ne nous ressort pas le même plat éternellement, car il doit bien y en avoir des recettes qui ne sentent pas le réchauffé!

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s