Critiques Cinéma

HOW I LIVE NOW (MAINTENANT C’EST MA VIE) (Critique)

4 STARS EXCELLENT

 how i live now affiche

Le tweet de sortie de projo:

how i live now tweet

SYNOPSIS: Daisy, une adolescente new-yorkaise, passe pour la première fois ses vacances chez ses cousins dans la campagne anglaise. Rires, jeux, premiers émois… Une parenthèse enchantée qui va brutalement se refermer quand éclate sur cette lande de rêve la Troisième Guerre Mondiale…

Après le biopic (Le Dernier roi d’Ecosse), le thriller politique (Jeux de pouvoir) et le péplum (L’Aigle de la Neuvième Légion), le réalisateur – documentariste écossais Kevin Macdonald s’attaque aujourd’hui au film d’anticipation avec How I Live Now. Doté d’un casting sexy, dominé par la talentueuse Saoirse Ronan, le projet, adapté du best-seller éponyme pour young adults de Meg Rosoff, mêlant troisième guerre mondiale et teenage romance, a de quoi intriguer. Une ado rebelle et insupportable, en conflit avec l’autorité parentale, paumée comme les filles de son âge – attitude nonchalante, yeux excessivement maquillés, piercings sur des parties découvertes du corps – obligée de passer des vacances en famille dans une ferme de la campagne anglaise. La naissance d’un amour avec un beau jeune homme local, nidifiant sous forme de baignades au plan d’eau, de roucoulades dans les champs et de premiers rapports dans la grange. En arrière-fond, l’émergence d’une troisième guerre mondiale que rien ne peut empêcher. Un cadre environnemental sauvage, terrain de jeu parfait pour le survival qui va suivre.

how i live now 1Premier atout : Macdonald offre un récit ambitieux et fertile qui brasse différents genres avec brio, du récit initiatique à la romance singulière – captée à l’aide de non-dits déstabilisants – en passant par la chronique de liens familiaux atypiques et par le propos subversif sur la calamité militaire globale en temps de guerre. Des motifs récurrents et des thématiques cohérentes avec le reste de sa filmo, créant ainsi une œuvre intégrale … en somme, le bagage nécessaire pour lui assurer un prestigieux et convoité statut d’auteur. Seconde prouesse : l’écossais s’en tire admirablement avec pourtant peu de moyens alloués et réussit un exercice de style complexe là où d’autres auraient probablement trébuché. La maestria formelle est là pour nous le rappeler : réalisation tantôt délicate, tantôt immersive (Macdonald a été formé à bonne école en réalisant de nombreux documentaires nerveux et palpitants), mais toujours en phase avec les images, playlist rock dynamique, ton réaliste proche de celui des Fils de l’homme ou de La Route (deux étalons dorés), personnages cadrés sans esbroufe, avec conviction et amour en dépit d’imperfections apparentes, atmosphère apocalyptique prenante, et surtout originalité du traitement (pudeur étonnante qui force le respect). Saluons en effet cette surprenante façon de traiter le conflit à l’échelle internationale sans jamais réellement le montrer ou l’évoquer dans les dialogues, voire même de l’invoquer pour justifier les actes de certains personnages.

HOW I LIVE NOW 2De même, remarquable abord d’un tabou sexuel, jamais mentionné de manière frontale, qui bouscule pourtant grandement le spectateur. Mention enfin pour l’effort réalisé sur l’élaboration de certains plans, très courts, qui nourrissent instantanément la dramaturgie et offrent une valeur ajoutée indéniable. Exemples à la pelle : regard porté dans le ciel sur des avions de chasse en plein mouvement, visage d’un cadavre retourné…Les faiblesses de How I Live Now résident peut-être dans le processus narratif, convenu, empruntant des chemins labourés mille fois (les rencontres, l’interminable course dans la forêt) et diluant la tension ambiante.

HOW I LIVE NOW 3

Et côté casting, si Saoirse Ronan confirme tout le bien que l’on pensait d’elle depuis ses prestations incroyables dans Lovely Bones, Hanna ou le récent The Grand Budapest Hotel, il n’en est pas tout à fait de même pour George Mackay et Tom Holland, qui peinent à convaincre, faute à une palette jeu sans nuance.En deux mots : pour son cinquième long-métrage, Kevin Macdonald signe une œuvre puissante, mature et captivante, qui ne pâtit jamais de son cruel manque de budget.

how i live now affiche miniTitre Original:HOW I LIVE NOW

Réalisé par: Kevin Macdonald

Casting: Saoirse Ronan, George Mackay , Tom Holland

Harley Bird, Danny McEvoy, Natasha Jonas

Genre: Action, Drame, Science-Fiction

Sortie le: 12 mars 2014

Distribué par : UGC Distribution

4 STARS EXCELLENTEXCELLENT

Publicités

2 réponses »

  1. J’ai eu les mêmes impressions, j’ai beaucoup aimé. Et pourtant Saoirse Ronan, de mon côté, depuis l’adaptation « Lovely Bones » j’ai vraiment du mal. Dans ma ville, ce film ne passe que dans une salle minuscule, c’est bien dommage !

  2. Pas fan du tout de Saoirse Ronan, que je trouve pour ma part très fade (dans Hanna, Lovely bones, Les âmes vagabondes, Byzantium).
    Le sujet m’intrigue un peu; si ça ressemble à la route, ça ne me plaira pas, si ça ressemble plus aux fils de l’homme ça pourrait me plaire.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s