Critiques Cinéma

POMPEI (Critique)

0,5 STARS NUL

pompei affiche

Le tweet de sortie de projo:

tweet pompei

SYNOPSIS: En l’an 79, la ville de Pompéi vit sa période la plus faste à l’abri du mont Vésuve. Milo, esclave d’un puissant marchant, rêve du jour où il pourra racheter sa liberté et épouser la fille de son maître. Or celui-ci, criblé de dettes a déjà promis sa fille à un sénateur romain en guise de remboursement… Manipulé puis trahi, Milo se retrouve à risquer sa vie comme gladiateur et va tout tenter pour retrouver sa bien-aimée. Au même moment, d’étranges fumées noires s’élèvent du Vésuve dans l’indifférence générale… Dans quelques heures la ville va être le théâtre d’une des plus grandes catastrophes naturelles de tous les temps.

Entre deux Resident Evil, Paul W.S. Anderson voyage au temps des gladiateurs et orchestre Pompéi, un péplum au budget maousse prenant place dans la Rome antique. Les têtes d’affiche se nomment Kit Harington (échappé de la série phare de HBO, Game of Thrones), Emily Browning (vue dans Les Désastreuses aventures des orphelins Baudelaire, Sucker Punch ou encore le troublant Sleeping Beauty), Adewale Akinnuoye-Agbaje, Kiefer « Jack Bauer » Sutherland et Carrie-Ann Moss (absente des écrans de cinéma depuis quelques temps). Sur le papier, le programme de ce long-métrage, proposé en format relief 3D et en salles le 19 février, promet de passer un moment épique : combats de gladiateurs, éruption volcanique, romance contrariée, destins tragiques et abondance d’effets numériques. Sur le papier …

pompei 1 Développé à l’origine par Roman Polanski (!!!) et scénarisé par Julian Fellowes (sic), Pompéi ne se concrétise que début février 2013 lors du déblocage aussi obscur qu’improbable, de fonds par la société de production de Paul W.S. Anderson et Jeremy Bolt. Cela valait-il la peine ? Pas vraiment. « Vivez la plus grande catastrophe de l’histoire » affiche la tagline. C’est effectivement historique à quel point Pompéi est catastrophique : scènes d’exposition interminables avec démarrage de l’action au bout d’1h15 de bobine, histoire basique (un gamin dont la famille a été massacrée sous ses yeux souhaite se venger d’un vilain romain) et surtout hyper balisée, effets spéciaux dégueulasses …

pompei 2Les quelques pauvres enjeux supposés attiser la curiosité du spectateur et donner envie de voir le film sont expédiés en dix minutes chrono, la romance entre Kit Harington et Emily Browning est excessivement mal écrite, les combats manquent cruellement d’éclat, les dialogues pourris (« chaque seconde de plus l’éloigne un peu plus de toi ») sont involontairement drôles, et comble, THE scène, celle de l’éruption volcanique, censée être spectaculaire, frise l’immondice. Quant à la mise en scène de Paul W.S. Anderson, elle est constamment tirée vers le bas par une musique assourdissante, un montage à la hache, et une photographie effroyable pour la rétine.

pompei 3Bref, tout ceci lorgne plus du côté d’un nanar type mauvais épisode de Spartacus combiné à un Gladiator DTV mariné avec une version cheap de 2012 que d’un divertissement à la 300. Aucun morceau de bravoure décent pour nous en envoyer plein la vue et hélas, ce ne sont pas les comédiens, mal dirigés, qui permettent de rehausser le niveau de ce cataclysme visuel : Kit Harington n’a aucun charisme, Emily Browning est terriblement fade, Kiefer Sutherland en roue libre, Carrie-Ann Moss présente 7 minutes à l’écran à tout casser, et Adewale Akinnuoye-Agbaje reprend grossièrement les traits de Djimon Hounsou dans Gladiator. Décidément, après avoir saboté à trois reprises des adaptations de saga vidéo-ludiques au potentiel incroyable – Mortal Kombat, Resident Evil et Alien vs Predator – et après avoir littéralement violé Alexandre Dumas (Les Trois Mousquetaires), Paul W.S. Anderson n’en finit plus d’accumuler les purges sur son CV. Pompéi, la dernière en date, devrait mettre définitivement un terme à sa carrière, du moins on l’espère.

pompei affiche miniTitre Original : POMPEII

Réalisé par: Paul W.S. Anderson

Casting: Kit Harington, Emily Browning, Adewale Akinnuoye-Agbaje

Kiefer Sutherland, Carrie-Ann Moss, Jared Harris

Genre: Action, Aventure

Sortie le: 19 février 2014

Distribué par : SND

0,5 STARS NULNUL

Advertisements

3 réponses »

  1. Le film sort demain aux US, donc il faudra attendre un peu pour les chiffres, mais je ne pense pas que ce film marquera la fin de la carrière d’Anderson…et pourtant le film n’est pas bon, effectivement. L’histoire est un joyeux mélange des péplums et films catastrophe vus ces dernières années. On a la sensation que la partie « Gladiator » du film n’est là que pour nous faire patienter…jusqu’aux explosions du volcan qui se résume à des projections de roche en fusion qui ressemblent à s’y méprendre à celles d’Armageddon ou de 2012. Quant à la lave qu’on attend de pied ferme…c’est à peine si on la voit à l’écran.
    Et que dire du plan final, qui m’a coûté un éclat de rire dans la salle…

  2. non ! nooooooooon ! noooOOOOoooon !!! NOOOOOOON !!!!! PiWi Anderson ne peut pas avoir fait pire que son RE5 ! non ! Moi, zavais trouvé bien rigologolito son Etroit mousquetaire ! donc, quand même ! ça va me plaire ce PompeuxPompeii, non ? et puis j’y ai été à Pompeii, moi, oui oui oui, j’étais tout jeune et plein de fougue ! Donc je vais retrouver des lieux communs…pardon, connus, non ? Ah mais non, non non non ça ne peut pas être nul. Je vais le voir. Ce soir ou dans trois ans.

  3. Ah ah, tellement d’accord avec toi Fred. Surtout sur la partie lave & plan final 🙂

    Et pour toi Jérôme, t’as aimé alors ?

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s