Les kifs de Cliff

Tip/Top (Classement) Les Kifs de Cliff

Dans cette nouvelle rubrique, régulièrement, une sélection de films sera faite par la rédaction des Chroniques de Cliffhanger (soit moi-même, mais des invités pourront venir faire coucou de temps en temps et donner une liste de films incontournables pour eux) et ce afin de construire un top sans début ni fin, sans hiérarchie, dicté uniquement par l’envie et permettant de livrer en vrac les plaisirs coupables ou non qui ont forgés la cinéphilie de votre serviteur. Forcément subjectifs et ne reflétant qu’une vision parcellaire et personnelle, l’exercice du classement est souvent l’occasion de confrontations enflammées entre cinéphiles. Entre les pour et les contre, les absences inexcusables, les oublis ou le choix de certains titres qui feront hurler les puristes, chacun a son avis, souvent bien tranché… Voici mes kifs que je livre à la vindicte populaire…j’attends avec sérénité votre pluie de commentaires :-)

NB: Merci au Pr Wicked des Chroniques du Canapé Intergalactique pour m’avoir souffler le titre de la rubrique!

Dans cet épisode:

LES KIFS DE CLIFF

 EPISODE 1

 LA SAGA ROCKY

ROCKY

rocky_ver1

SYNOPSIS:Dans les quartiers populaires de Philadelphie, Rocky Balboa collecte des dettes non payées pour Tony Gazzo, un usurier, et dispute de temps à autre, pour quelques dizaines de dollars, des combats de boxe sous l’appellation de « l’étalon italien ». Cependant, Mickey, son vieil entraîneur, le laisse tomber. Son ami Paulie, qui travaille dans un entrepôt frigorifique, encourage Rocky à sortir avec sa soeur Adrian, une jeune vendeuse réservée d’un magasin d’animaux domestiques.
Pendant ce temps, Apollo Creed, le champion du monde de boxe catégorie poids lourd, recherche un nouvel adversaire pour remettre son titre en jeu. Son choix se portera sur Rocky.

Le premier opus écrit par Stallone et qui décrochera trois Oscar. Une ode au dépassement de soi, métaphore de l’American Dream, portée par l’interprétation toute en délicatesse de Sly, bien loin de l’image de bourrin qu’on ne cessera de lui coller. Le portrait d’un homme sensible, amoureux, déchirant et qui par la force de sa volonté parvient à la plus incroyable des destinées. Son « Adriannnnnnneeee » hurlé à travers la foule est dans l’Histoire du Cinéma pour l’éternité.

ROCKY II, LA REVANCHE

rocky_ii

SYNOPSIS: Après avoir fait trembler le champion Apollo Creed, Rocky Balboa obtient le droit de l’affronter à nouveau. Apollo Creed ne supporte en effet pas d’avoir été ainsi bousculé…

Dans la droite lignée du premier volet dont il reprend les codes sans révolutionner le récit, mais un plaisir certain de retrouver tous les personnages de Mickey à Paulie en passant par Adrianne. La revanche contre Apollo tient toutes ses promesses, les entrainements et les combats ayant la même saveur que lors du film initial, la fraicheur en moins. Stallone une fois de plus fait mouche et sa personnalité permet au film de ne pas être seulement une suite banale, mais de s’inscrire dans la continuité d’une saga dont l’aura ne cesse de grandir.

ROCKY III, L’ŒIL DU TIGRE

rocky_iii

SYNOPSIS: Rocky Balboa est aujourd’hui un champion respecté, après ses deux victoires contre Apollo Creed. Mais lorsqu’il perd contre un nouveau venu sur le circuit, c’est Apollo Creed lui-même qui va venir à sa rescousse et lui redonner le goût du combat et de la victoire.

La saga commence à légèrement pâlir avec ce nouveau volet qui n’apporte en soi rien de révolutionnaire. Mais l’amour que le public porte au personnage et à ses aventures va bien au delà de la vacuité d’un script que Stallone ne parvient pas à transcender. Pourtant, le choix de le confronter à un adversaire comme Mr T est une excellente idée et on finit par se laisser emporter, aidé par des rebondissements bien trouvés et une chanson mythique!

ROCKY IV

rocky_iv

SYNOPSIS: Apollo Creed, ancien adversaire et dorénavant ami de Rocky Balboa, est tué sur le ring par le boxeur russe Ivan Drago. Se reprochant de n’avoir pu sauver son camarade à temps, Rocky va demander un combat contre Ivan Drago afin de le venger. Une confrontation qui se déroulera sur le sol russe.

Le déclin de la saga: Même si la disparition de l’un des personnages les plus populaires apporte son quota d’émotions, le scénario de Stallone se borne à une confrontation Est-Ouest des plus banales. L’interprétation du monolithique Dolph Lundgren et de la glaciale Brigitte Nielsen est proche de la caricature et ce Rocky IV sent le film de trop. Reste quelques séquences éparses et un passage obligé pour les fans de Rocky!

ROCKY V

rocky_v_ver3

SYNOPSIS: Des séquelles physiques irréversibles amènent Rocky Balboa à prendre sa retraite. Ruiné, il devient l’entraîneur d’un champion en devenir, Tommy Gunn. Mais celui-ci ne va pas rester insensible à l’appât du gain et va quitter Rocky pour rejoindre les rangs d’un coach plus fortuné.

Privilégiant l’émotion et le retour aux sources, ce cinquième volet souffre d’une image caricaturale et n’est pas très apprécié. Il déborde pourtant de séquences fortes et d’une sensibilité formidable. Stallone avec les années connait son personnage sur le bout des ongles et il sait gérer les temps forts et les temps faibles avec maestria. Le combat de rues final, s’il est assez improbable, est relativement efficace. Et les séquences entre Sage Stallone et son père raisonnent aujourd’hui avec beaucoup de force.

ROCKY BALBOA

RB Teaser NB 1sht

SYNOPSIS: Rocky Balboa, le légendaire boxeur, a depuis longtemps quitté le ring. De ses succès, il ne reste plus que des histoires qu’il raconte aux clients de son restaurant. La mort de son épouse lui pèse chaque jour et son fils ne vient jamais le voir.
Le champion d’aujourd’hui s’appelle Mason Dixon, et tout le monde s’accorde à le définir comme un tueur sans élégance ni coeur. Alors que les promoteurs lui cherchent désespérément un adversaire à sa taille, la légende de Rocky refait surface. L’idée d’opposer deux écoles, deux époques et deux titans aussi différents enflamme tout le monde. Pour Balboa, c’est l’occasion de ranimer les braises d’une passion qui ne l’a jamais quitté. L’esprit d’un champion ne meurt jamais…

Le véritable retour aux sources de la saga, où comment boucler magnifiquement la boucle, avec un film empreint d’émotions et de force dramatique. Un volet qui convoque à la fois la mémoire des personnages disparus et qui redonne à son héros toute sa vulnérabilité et sa sensibilité. Et la preuve indéniable qu’une légende ne meurt jamais!

A suivre…

2 réponses »

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s