Critiques Cinéma

EYJAFJALLAJOKULL (Critique)

3 STARS BIEN

affiche LE VOLCAN

Le tweet de sortie de projo:

tweet EYJAFJALLAJOKULL

SYNOPSIS:Pour les voyageurs du monde entier, l’éruption du volcan islandais Eyjafjallajökull est un coup dur. Pour Alain et Valérie, c’est une catastrophe. Car pour arriver à temps dans le petit village de Grèce où se marie leur fille, ce couple de divorcés, qui se voue l’un l’autre une détestation sans borne, va être amené par la force des choses à prendre la route ensemble.

Amis rétifs à la bonne comédie populaire française, de celles qui font se gondoler les foules, à grand renfort  de coups de coude dans les côtes, ne passez pas votre chemin ! Eyjafjallajokull pourrait bien être l’exception qui vous fera revoir votre jugement, sinon de manière définitive, à tout le moins, le film qui vous fera atténuer vos à priori dès lors que vous en ayez sur ce type de production, que d’aucuns s’imaginent la lie de notre cinéma. Oui c’est une comédie, oui c’est avec Dany Boon (le comique préféré des classes populaires, l’homme qui fit des ch’tis un impressionnant phénomène de société…), oui Valérie Bonneton y joue son premier vrai premier rôle, oui ça va à cent à l’heure et c’est vraiment très drôle, même si ça finit un peu par tourner en rond. Mais oui disons le haut et fort pour tous ceux qui font la fine bouche d’avance, pour les méprisants aux mâchoires serrées, ce Volcan au nom imprononçable bénéficie d’une écriture précise et d’une mise en scène efficace qui en font une très bonne surprise!

LE VOLCAN 3

Alexandre Coffre réitère donc dans la comédie après le surprenant Une pure affaire qui bien que très amusant recelait également un axe un peu plus sombre. Ici, si l’humour est mordant et vachard, rien de tout cela. Une vraie méchanceté salvatrice dans des dialogues hilarants portés par un duo d’acteurs excellent dont la jubilation à s’envoyer au visage les pires invectives, est véritablement palpable. Partant d’un postulat de départ plutôt classique, celui du duo antagoniste obligé de faire équipe malgré tout, qui fit les réussites des plus grandes comédies (La chèvre, Les compères, Les Aventures de Rabbi Jacob, L’emmerdeur…), le film est durant près de trois quart d’heure une mécanique de précision de haute volée, et l’on se dit que si l’ensemble est du même acabit, on tient une irrésistible pépite dont les répliques devraient très vite entrer dans le langage courant.

LE VOLCAN 2

La réussite est pour beaucoup on l’a dit dans des dialogues vraiment tordants qui égrainent le récit et qui fonctionnent grâce également au magnifique abatage de Valérie Bonneton, qui trouve enfin au cinéma un rôle aussi irrésistible que celui qu’elle tient dans la série télévisée Fais pas çi Fais pas ça. Cette Guerre des Rose à la française surprend par sa capacité à aller vers un humour qui flirte avec le trash, même s’il finit malheureusement par être contrebalancé par trop de concessions, notamment sur sa dernière partie, à un film plus grand public et familial et donc plus consensuel. Mais voir une personnalité comme Dany Boon, avec la popularité qui est la sienne, oser  dire des choses pas franchement attendues devant un public propret et lisse, est plutôt agréable. Le comédien ne ralliera sans doute pas ses détracteurs à ses côtés avec son interprétation, qui reste dans la lignée de ce qu’il sait faire, mais il démontre ici qu’il ne gère pas seulement son image et son compte en banque comme certains s’ingénient à le caricaturer.

LE VOLCAN 1

Ce qui manque à Eyjafjallajokull pour s’imposer comme une très grande comédie c’est de creuser son sillon sur toute la durée. En effet, à mi-parcours, les aventures de cet ex-couple qui se déteste ont tendance à surfer sur la vague initiale et l’inventivité du début finit par laisser la place à une certaine redondance. Mais ce n’est jamais désagréable, voir même assez tordant quand même (le personnage et la composition de Denis Ménochet valent leur pesant de cacahuètes), même si d’un coup plus convenu et moins rentre-dedans qu’une première partie très réussie. La réalisation de Alexandre Coffre ne prend jamais le pas sur son récit et illustre ce dernier avec efficacité et sans fioritures et l’on se dit que le metteur en scène (également co-scénariste avec Laurent Zeitoun et Yoann Gromb) avec une plume de plus en plus maîtrisée, pourrait vite s’imposer comme un incontournable de la comédie française. Pour l’heure ne manquez pas l’éruption de Eyjafjallajokull volcan assez fun et haut en couleurs pour rire aux éclats.

LE VOLCAN AFFICHE MINI

Titre Original : EYJAFJALLAJOKULL

Réalisé par: Alexandre Coffre

Casting: Dany Boon, Valérie Bonneton, Albert Delpy,

Denis Ménochet, Malik Bentalha…

Genre: Comédie

Sortie le: 02 Octobre 2013

Distribué par : Mars Distribution

3 STARS BIENBien

Publicités

3 réponses »

  1. et bien, cela donne envie et pourtant je n’ai pas du tout envie de donner des sous à Monsieur DanyBoon.
    c’est la crise, que veux tu… je préfère manger des bols de riz chez moi plutôt que le voir se promener au Japon.

    • je ne comprends pas comment tu as pu t’infliger des Pas très Normales activités et autres pantalonnades et passer ton tour sur celui-ci, mais bon c’est ton choix de ne pas souhaiter rire 🙂

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s