Lettre ouverte à...

LETTRE OUVERTE A TONY SOPRANO (Hommage)

1012685_506965809372122_1039019612_n

Tony, je viens d’apprendre une terrible nouvelle, James Gandolfini, celui qui t’a prêté ses traits pendant six saisons, c’est fini, il a succombé à une crise cardiaque hier pendant ses vacances en Italie. A 51 ans ! Putain Tony, 51 ans, ton âge quoi, c’est fou comme ce mec c’était toi, le même visage expressif, pouvant passer en un éclair de la furie à la douceur. Vous partagiez plus qu’un physique massif, vous étiez devenus une seule et même personne, votre complicité avait fait de vous, les deux faces d’une même pièce.

photo 3

Tu te rends compte Tony, quel comédien génial il était quand même. Avoir réussi déjà à faire de toi un personnage aimé par des centaines de millions de téléspectateurs c’était déjà une vraie gageure. Lui a réussi à te rendre complètement humain, à provoquer une empathie immense chez tous ceux qui te regardaient et ce n’était pas donné à tout le monde, reconnais le. De prime abord, lui comme toi n’êtes pas la tendresse incarnée, mais pour qui vous connait un peu, pour qui a vraiment regardé au fond de vos yeux, on le sait bien que vous êtes de gros nounours.  Je n’arrive pas encore à réaliser et encore moins à parler au passé de James Gandolfini , Tony !

photo2

Les Soprano quelle aventure quand même, hein tu te souviens Tony !? Bon d’accord David Chase y était pour beaucoup, on est bien d’accord, mais quand même, tu crois que sans Monsieur Gandolfini on se souviendrait encore de toi Tony ? Il est de ces rares acteurs dont le tempérament et la classe font qu’ils habitent leurs rôles avec une détermination et une puissance magnifiques. Et avoir fait briller le nom de Tony Soprano en lettres d’or dans le ciel hollywoodien c’est quand même pas rien bon sang ! Trois Emmy Awards et un Golden Globe pour ton rôle Tony, ce n’est pas donné au premier baltringue venu. On en a vu autour de nous croiser la faucheuse, mais je t’assure que c’est rare les fois où j’ai la gorge serrée comme aujourd’hui.

photo1

J’ai un peu honte aussi Tony, m’en veux pas de te dire ça, mais réduire Monsieur Gandolfini au rôle de Tony Soprano, ça me fait un peu mal, parce qu’il était un comédien complet capable de performances remarquables dans des films remarqués (. Et même si le film était anecdotique, lui ne l’était jamais. Même si c’était plus souvent qu’à son tour comme second rôle, il aura marqué de son empreinte de nombreux personnages et sa carrière au cinéma qui promettait encore des moments exceptionnels avait déjà fière allure. Mais on ne change pas les rayures du zèbre, et c’est sa performance dans les Soprano, c’est ton personnage, Tony, dont le public se souviendra à jamais.

photo 5

Et ces séquences inoubliables, ces moments intenses où il était toujours tellement toi, tellement formidable et je ne dis pas ça pour te cirer les pompes Tony, tu me connais ! C’est pas juste que cet acteur génial nous quitte si tôt, ça m’arrache le cœur bon Dieu ! Oui je sais on en a déjà vu d’autres, mais ça me console pas tu sais, James Gandolfini, son nom au générique c’était quand même souvent la promesse de claques dans la gueule, non ? Bah Tony, qu’est ce qui se passe ? Pourquoi tu dis plus rien ? Tu pleures ?

Publicités

1 réponse »

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s