Evénements/Festivals

66 ème FESTIVAL DE CANNES / NOS PRONOSTICS POUR LE PALMARES

Bon d’accord, on vous l’accorde, nous avons du retard sur les chroniques des films que nous avons découvert sur la Croisette à l’occasion du 66ème Festival de Cannes! Mais pour un premier Festival, on a bien vu que le rythme était très très soutenu et qu’il était difficile d’y faire face sans discontinuer pendant dix jours. Sans nous chercher d’excuses, nous avons vécu ce Festival avec intensité, passion et émotion (parce que c’est pas tout mais on a vu Spielberg et il nous a même fait un petit autographe).  Mais cela ne nous empêche pas d’avoir vu plein de choses, et alors que le palmarès sera dévoilé demain soir et que Steven Spielberg, le Président du Jury, égrènera le nom des lauréats, il était temps pour Les Chroniques de Cliffhanger de vous faire part de notre palmarès à nous, de nos coups de cœur de cette édition que nous avons vécue pour la première fois au cœur du cyclone.

PALME D’OR

La vie d’Adèle de Abdelattif Kechiche

la vie d'adèle affiche

LA claque de ce festival, un film qui respire comme la vie au rythme des pulsations du cœur, une histoire d’amour sur tous les temps et tous les tons pour un film profondément de son temps avec une comédienne exceptionnelle!

GRAND PRIX DU JURY

Inside Llewyn Davies de Joël et Ethan Coen

inside_llewyn_davis

L’univers de la musique par le prisme des deux frangins à travers le parcours Folk d’un raté magnifique! Une BO exceptionnelle et des acteurs au diapason de cette histoire à la fois drôle et touchante.

PRIX DU JURY

Tel père, tel fils de Hirokazu Kore-Eda

TEL PERE TEL FILS AFFICHE

Beau film et beau vrai regard de Kore-Eda sur la filiation. Touchant et drôle à la fois, l’une des douceurs de ce Festival de Cannes!

PRIX DE LA MISE EN SCENE

Le passé de Asghar Farhadi

le passé affiche

Entre les non dits, les secrets enfouis et les mensonges, un film maîtrisé à la mise en scène inspirée. Pas un film parfait mais un choc d’émotions et de sentiments bouleversant.

PRIX D’INTERPRETATION MASCULINE

Michael Douglas pour Ma vie avec Liberace

MA VIE AVEC LIBERACE affiche

Une performance extraordinaire où le comédien ose toutes les audaces et s’offre l’un de ses meilleurs rôles, tout en excès et démonstration et prouve que son talent malgré les années reste intact.

PRIX D’INTERPRÉTATION FEMININE

Adèle Exarchopoulos pour La vie d’Adèle

la vie d'adèle affiche

Tempérament de feu, incroyable de justesse, osant toutes les audaces, elle est LA révélation de ce Festival. S’offrant à la caméra  comme rarement, elle imprime la pellicule pour l’embraser littéralement.

PRIX DU SCENARIO

Alexander Payne pour Nebraska

NEBRASKA AFFICHE

D’une finesse et d’une élégance rare, à la fois drôle et touchant, Nebraska évoque tout en pudeur les relations père-fils à l’aide d’une écriture au cordeau.

Réponse dimanche soir en direct de Cannes!

Publicités

1 réponse »

  1. Petite frustration en lisant ces lignes puisque les 2 films que j’ai envie de voir ne sortent qu’à l’automne à Lyon, à savoir La vie d’Adèle et Inside L. Davis.
    Rendez-vous ce soir pour savoir si Steven sera du même avis que toi.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s