Critiques Cinéma

ZERO DARK THIRTY (Critique)

4 STARS EXCELLENT

Le tweet de sortie de projo

tweet zero dark thirthy

SYNOPSIS: Le récit de la traque d’Oussama Ben Laden par une unité des forces spéciales américaines…

Un écran noir et l’attentat impensable du 11 septembre 2001 juste évoqué par la voix des personnes qui se sont vues mourir, leurs dernières supplications au téléphone avec les secours, à bord des avions ou avant que la seconde tour ne s’effondre et avec elle c’est toute l’innocence des États-Unis qui finit dans un fracas de poussière. C’est par cette ouverture d’une sobriété et d’une force exemplaire que débute Zero Dark Thirty, le nouveau film de Kathryn Bigelow, qui en 2008 avait conquis le public et ses pairs avec Démineurs. Zero Dark Thirty, film somme qui ambitionne de raconter la traque de l’homme le plus recherché du monde: Oussama Ben Laden. D’entrée de jeu donc on comprend que Kathryn Bigelow n’est pas là pour faire dans le sensationnalisme à tout crin, mais qu’au contraire elle cherche à ce que son récit soit le plus précis, le plus dense possible, et c’est là que le film fait très fort, car il va nous entrainer dans la spirale de l’enquête la plus incroyable qui soit et par là même dans les méandres de l’administration américaine, des méthodes controversées des forces spéciales, tout ça avec un sens du réalisme qui fait que rien ne nous permettra jamais de douter de la véracité des faits qui nous sont contés.ZERO DARK THIRTY ²

La plongée dans Zero Dark Thirty se fait en suivant la trajectoire de Maya, agent de la CIA, qui n’eut de cesse de consacrer son énergie à cette quête pour trouver et arrêter Ben Laden, jusqu’à la mort de celui-ci. Ses premiers chocs, elle les vivra en assistant à des scènes de torture où, dans un camp retranché, un agent utilise des méthodes plus que border line pour faire parler un suspect islamiste. Certes si ces scènes sont fortes, elles ne dépayseront pas les fans de séries comme 24 et Homeland, mais cette mise en condition nous fait prendre conscience de l’enjeu, ainsi que des moyens utilisés par le renseignement américain pour arriver à ses fins. Ces séquences permettent également de mettre en perspective deux destins d’agents, le chevronné Dan et la bleue Maya, dont on suivra ensuite le travail de fourmi qui les verra récolter renseignements et indices. La force du film est de nous plonger dans cette enquête et de parvenir à nous y maintenir en haleine, cramponné à notre fauteuil, alors que l’on connait pertinemment l’issue de l’histoire. L’écriture et la construction du scénario du journaliste Mark Boal couplées à la mise en scène de Bigelow qui sait aussi bien filmer les coulisses bureaucratiques que les assauts militaires, en y insufflant toujours ce souffle dramatique et cette angoisse perceptible.

ZERO DARK THIRTY 2

Car disons le, Zero Dark Thirty est un immense film de metteur en scène, alternant les moments de tension ou les tractations politiques et livrant un dernier tiers proprement ahurissant avec l’assaut de la villa où se trouve retranché Ben Laden qui est un monument de réalisation et de suspense et qui parvient à faire jouer l’effet de surprise alors que l’issue est connue. Kathryn Bigelow poursuit son travail sur le film d’action qu’elle a contribué à faire évoluer depuis plus de vingt ans même si elle a connu une éclipse d’une dizaine d’années durant cette période. Elle parvient comme personne à mêler la petite et la grande Histoire et à jouer avec nos nerfs. On pourra malgré tout reprocher à son film un aspect quelque peu clinique qui peut désarçonner et ce parti pris à la lisière du documentaire qui pourra en laisser certains de marbre, car bien qu’elle ait à sa disposition des personnages extrêmement forts, Kathryn Bigelow est plus intéressée par les faits.

ZERO DARK THIRTY 3

Film protéiformes, Zero Dark Thirty est tout à la fois un formidable film d’espionnage, un thriller technologique, un film historique et un film de guerre, témoignage de notre temps. C’est sa grande réussite d’épouser tous ces genres et d’offrir un rendu si réaliste et convaincant sans pour autant faire l’apologie, ni de la CIA, ni des méthodes sans doutes employées bien que niées par l’Agence. Au delà de cet aspect historico-réaliste, Zero Dark Thirty, se paye en plus le luxe d’offrir à Jessica Chastain un des plus beaux portraits de femme forte qu’on ait vu depuis longtemps à l’écran. Elle y est vraiment formidable et elle donne corps à cette femme, à son opiniâtreté, avec un talent impressionnant. Elle est magnifiquement entourée par un Jason Clarke incroyable et quelques figures secondaires mais pas moins bien traitées au contraire (Kyle Chandler, James Gandolfini, Joel Edgerton, Jennifer Ehle…). En s’inscrivant dans une mouvance historique et en cernant au plus près ce qu’a dû être cette chasse à l’homme, Zero Dark Thirty entre de plein pied dans ces témoignages chocs qui instantanément deviennent des références.

ZERO DARK THIRTY AFFICHE MINITitre original: ZERO DARK THIRTY

Réalisé par: Kathryn Bigelow

Casting: Jessica Chastain, Jason Clarke, Kyle Chandler,

James Gandolfini, Joel Edgerton, Jennifer Ehle….

Genre: Thriller, Action

Sortie le: 23 janvier 2013

Distribué par : Universal Pictures International France

4 STARS EXCELLENTEXCELLENT

Publicités

6 réponses »

  1. Tout le contraire de Wildgunslinger, j’ai aimé du début a la fin, de la tension généré des le débuts jusqu’au dernier plan dans l’avion, d’ailleurs ce qui marque ces de s’apercevoir a quel point cet évenement a marquer tout le monde

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s