Sorties Vidéo

BULLHEAD (Critique Blu-Ray) ****

Disponible en dvd et blu-ray chez Ad Vitam depuis le 4 septembre dernier, Bullhead, le premier film de Michael R. Roskam, est un véritable choc, grand film noir qui vous prend pour ne plus vous lâcher et fini par vous achever d’un direct à l’estomac. Une œuvre très forte aux ramifications diverses qui ne laissera personne insensible et dont la découverte à posteriori constitue une expérience qu’on n’oublie pas.

SYNOPSIS : Jacky est issu d’une importante famille d’agriculteurs et d’engraisseurs du sud du Limbourg. A 33 ans, il apparaît comme un être renfermé et imprévisible, parfois violent… Grâce à sa collaboration avec un vétérinaire corrompu, Jacky s’est forgé une belle place dans le milieu de la mafia des hormones. Alors qu’il est en passe de conclure un marché exclusif avec le plus puissant des trafiquants d’hormones de Flandre occidentale, un agent fédéral est assassiné. C’est le branle-bas de combat parmi les policiers. Les choses se compliquent pour Jacky et tandis que l’étau se resserre autour de lui, tout son passé, et ses lourds secrets, ressurgissent…

LE FILM:

Il en est parfois de certains films que l’on n’attend pas forcément et que l’on prend en pleine face, de ces petits miracles de cinéma qui réussissent l’inconcevable, une alchimie totale entre leur traitement et leur sujet. Brassant plusieurs thèmes peu, voire jamais traités au cinéma, le film de Michael R.Roskam est un croisement entre une œuvre atypique et une histoire populaire au sens noble du terme, trouvant son écho dans les résonances intimes qu’il provoque. Une claque salutaire pour un film qui s’aventure sur des chemins inconnus et parvient à transcender tous les genres dans lesquels il s’inscrit, de la chronique rurale au thriller sombre. Empreint d’une animalité féroce, caractérisée notamment par la force brute de son interprète principal Matthias Schoenaerts qui livre une composition époustouflante, entre fragilité et fureur rentrée, Bullhead est un concentré pur de sentiments à vif. Véritable mosaïque multi-genre, le film est également traversé par un humour noir qui reste tout du long en filigrane. Imprimant à ses plans une esthétique puissante mais sans que jamais la force de son propos ne soit phagocytée par la forme, Michael R.Roskam s’impose d’emblée comme un cinéaste majeur. En cassant les codes classiques du récit et en livrant en plein cœur de son film, par le biais d’un flash-back intense, les bases qui ont forgées la personnalité du personnage interprété par Matthias Schoenaerts, il nous place en observateur des conséquences dramatiques subies par celui-ci. Tout en imprimant à son film un rythme assez lent, qui prend son temps, on ne succombe jamais à une quelconque lassitude, tant toute l’histoire est parsemée de mini-récits périphériques qui ne cessent de maintenir notre attention et grâce aussi à une galerie de seconds rôles exceptionnels, de vraies gueules comme on en voit trop peu. En distillant ça et là, humour, drame, propos politique, polar voire poésie brute, Michael R.Roskam, livre avec Bullhead un shoot d’émotions qui nous arrive en plein cœur et qui révèle deux personnalités formidables.

LES SUPPLEMENTS:

L’édition proposée par Ad Vitam est vraiment d’excellente facture, tant du point de vue technique (l’image est très belle et ne souffre d’aucune imperfection et le son est très clair) que du contenu, avec 2 courts métrages du metteur en scène et deux longs entretiens du réalisateur et de l’acteur principal. Passionnant de bout en bout.

Entretien exclusif avec Michael R.Roskam

Entretien avec Matthias Schoenaerts

Les courts métrages de Michael R.Roskam: The One Thing to do (24′) et Carlo (18′)

Bande annonce

 

Publicités

2 réponses »

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s