Critiques Cinéma

LOCK OUT (Critique) **

SYNOPSIS: MS One est une prison spatiale expérimentale où les 500 criminels les plus dangereux au monde sont maintenus dans un sommeil artificiel. Chargée d’une mission humanitaire, la fille du Président des Etats-Unis, Emilie Warnock, arrive à bord de la station. Une mutinerie d’une rare violence y éclate. Emilie et l’équipe du MS One sont prises en otage par les détenus. Le Président décide d’y envoyer l’agent Snow avec pour seule et unique mission de sauver sa fille et personne d’autre…

 Tout commence par des coups de poings. Des directs envoyés à intervalles réguliers dans le visage de Snow (Guy Pearce) au cours d’un interrogatoire musclé et entrecoupés de vannes balancées, pour désamorcer la tension qui s’installe. D’emblée, nous sommes dans un film qui se veut cool, qui a tous les atouts apparents pour l’être et qui va malheureusement dilapider son capital sympathie en alignant incohérences, scénario approximatif et poncifs. Ce n’est pas que Lock Out soit un mauvais film, c’est qu’il aurait pu en être un bon, s’il n’avait pas accumulé tant de handicaps au fil de la projection.
Premier film du duo Stephen St. Leger et James Mather, d’après une idée originale de Luc Besson, lequel a également participé au scénario, Lock Out, sous ses dehors de thriller d’anticipation a un petit côté vintage, et procure parfois la sensation d’assister à un cinéma comme on n’en fait plus. C’est sa qualité et son défaut principal: sa qualité pour cet aspect pelloche 80’s /90’s avec quelques punchlines bien senties, et son défaut pour ce rendu rétro avec des effets visuels bas de gamme à l’heure du numérique et de la 3D. A l’instar de cette poursuite à moto irregardable alors qu’elle aurait pu être le sommet du film ou de ces filtres bleus permanents qui parasitent la vision.
Tout n’est pas raté, soyons honnêtes. L’humour et l’ironie sous-jacents procurent un certain plaisir, tout comme ces bastons à mains nues qui rappellent par éclairs des combats homériques d’un cinéma culte, mais on reste plus dans l’hommage -assumé ou non-, que dans l’innovation ou l’originalité! Même si les méchants sont stéréotypés au possible, si rien ne nous est épargné, Lock Out, recèle quelques aspects sympathiques. C’est un film qui refuse de se prendre au sérieux et ce côté déconnant est plutôt réussi. Mais du coup ce sont les enjeux et la progression dramatique qui s’en ressentent, et il devient alors compliqué de s’attacher au destin de ces personnages, de trembler pour eux. L’indigence du scénario fait qu’on se moque un peu de savoir comment Snow va sauver la fille du président, mais on sait qu’il va la sauver, on n’en doute pas un seul instant! L’histoire est balisée de telle manière que la surprise n’est jamais au rendez-vous!
En terme d’interprétation, le côté grand-guignol des bad guys n’aide pas à sauver les meubles. Ca frise parfois le ridicule et ça fait même parfois basculer le film vers le nanar, mais ce qui le sauve, outre l’humour, c’est la cinégénie de Guy Pearce qui porte le film tout entier sur ses épaules. Le comédien, qu’on n’avait pas vu à pareille fête depuis un bail et qui semble reprendre sa carrière en mains avec des choix de plus en plus pertinents (Prometheus), fait que Lock Out, échappe au carton rouge. Il s’amuse avec auto-dérision et un plaisir indéniable de ce personnage tout en muscles et à la mâchoire carrée et il est non seulement saisissant mais il nous arrache des sourires à plusieurs reprises. Il est bien secondé par Maggie Grace, qui n’est pas qu’une potiche comme peut le laisser craindre le début du film.  Elle apporte sa beauté et son punch et permet elle aussi qu’on ne sorte pas complètement de cette prison orbitale de laquelle il nous arrive nous aussi de vouloir nous échapper.
LOCK OUT DE STEPHEN ST.LEGER & JAMES MATHER, AVEC GUY PEARCE, MAGGIE GRACE, PETER STORMARE, JACKY IDO, JOSEPH GILGUN, LENNIE JAMES… SORTIE LE 18 AVRIL 2012
DISTRIBUE PAR EUROPACORP DISTRIBUTION
Publicités

5 réponses »

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s