Critiques Cinéma

NOUVEAU DEPART (Critique) ***

SYNOPSIS : Père célibataire, Benjamin Mee a bien du mal à élever ses deux jeunes enfants. Espérant resserrer les liens familiaux, il décide de prendre un nouveau départ, plaque son travail et achète une vieille maison sur une immense propriété, qui a la particularité d’abriter un zoo délabré. Plusieurs dizaines d’animaux, ours, tigres et bien d’autres, vivent en effet au Rosemoor Animal Park, où la gardienne Kelly Foster et son équipe dévouée tentent de maintenir les installations tant bien que mal. Sans la moindre expérience, avec très peu de temps et d’argent, Benjamin Mee et les siens vont tout mettre en œuvre pour réhabiliter le zoo et vivre ainsi leur plus grande aventure…

Le réalisateur de Presque Célèbre et Jerry Maguire est de retour aux affaires avec Nouveau Départ, film familial par excellence. Sur un point de départ qui rappelle le dernier film de Alexander Payne, The Decendants, Cameron Crowe livre une partition classique servi par d’excellents comédiens et même si la surprise n’est pas au rendez-vous, ce Nouveau Départ, a quelques atouts qui devraient séduire, même si son côté guimauve pourra rebuter tout autant.

Qui n’a jamais rêvé un jour de changer de vie? Basée sur une histoire vraie, Cameron Crowe, va nous conter comment un homme, pour  faire le deuil de sa femme et donner un nouveau sens à sa vie, va se lancer dans une aventure absolument incongrue et aux antipodes de ce qui était son existence: le rachat…d’un zoo! Usant d’un traitement relativement ancré dans le réel, utilisant des artifices pour nous emmener sur le terrain de l’émotion (avec réussite avouons le), Crowe nous plonge dans ce microcosme social, l’occasion de nous présenter les membres de cette communauté qui vont entrer en interaction avec Benjamin Mee (Matt Damon) et ses enfants. Présentant tous les archétypes que l’on peut retrouver dans ce type de récit, on sent tout de suite que cette famille va, malgré les coups du sort, s’en sortir renforcée, quels que soient les écueils et la confrontation avec les éléments de cette nouvelle vie qui vont finir par les révéler à eux-mêmes!

On retrouve dans Nouveau Départ, beaucoup de ce qui faisait le sel de la série Everwood, à savoir un changement de parcours suite à un deuil familial, la rébellion du fils ado, la fillette mignonne comme tout et très éveillée pour son âge, la confrontation avec des individus d’une classe sociale plus modeste, mais la découverte de personnes profondément humaines qui amènent à voir la vraie valeur des choses. Mais là où la série distillait une émotion directe qui vous étreignait le cœur, on est ému parce que Cameron Crowe sait nous toucher, mais on le sent nous indiquer parfois avec insistance là où il faut sortir les larmes. C’est là où son film pêche, par ce chemin balisé et sans surprise qu’il emprunte, mais par son travail de cinéaste chevronné et sa direction d’acteurs, il parvient malgré tout à ses fins.

Nouveau départ est aussi l’occasion de retrouver un Matt Damon plus mature, sobre en père courage face à une naturelle et délicieuse Scarlett Johansson et à une touchante Elle Fanning. On a aussi le plaisir de revoir Thomas Haden Church, qui après Another Happy Day continue d’être un second rôle de grand talent. S’il ne restera pas dans les annales comme un film incontournable, Nouveau Départ, est traversé comme toujours chez Cameron Crowe, par une bande son absolument somptueuse, témoignage du goût immodéré et du sens du partage de la chose musicale pour l’ancien journaliste de Rolling Stone. Encore une fois, ça ne suffit pas pour faire un film qui marque, mais pour avoir chaud au cœur et passer un moment délicat et inoffensif en famille, ça peut vraiment le faire.

NOUVEAU DEPART DE CAMERON CROWE, AVEC MATT DAMON, SCARLETT JOHANSONN, ELLE FANNING, THOMAS HADEN CHURCH, COLIN FORD, PATRICK FUGIT… SORTIE LE 18 AVRIL 2012

DISTRIBUE PAR TWENTIETH CENTURY FOX FRANCE

Publicités

8 réponses »

    • Et ça aurait été dommage:) oui c’est convenu, classique et cliché jusqu’à l’écoeurement, mais les acteurs ne sont pas mauvais et la musique est très bien! Ça n’en fait pas un grand film mais ça distrait;)

  1. Je ne serai pas aussi violent que Docteur No, mais je me suis un peu ennuyé quand même en regardant ce nouveau Crowe, qui manque de surprises pour moi. maintenant, il a des qualités certaines, comme tu le dis et une certaine finesse dans le récit.
    Au final, j’ai trouvé le film assez agréable, mais pas au niveau de ce que j’en attendais.
    Bel article, en tous cas!

  2. Perso j’irai le voir tant j’aime CC. Tant pis si le film me déçoit, ma foi… S’il est déjà aussi bien que Elizabethtown, j’en serai ravi. Fort Belle chronique, en tout cas 🙂

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s