Critiques Cinéma

NOS ÂMES D’ENFANTS (Critique)

SYNOPSIS: Journaliste radio, Johnny interroge des jeunes à travers le pays sur leur vision du futur. Une crise familiale vient soudain bouleverser sa vie : sa sœur, dont il n’est pas très proche, lui demande de s’occuper de son fils, Jesse. Johnny accepte de le faire mais n’a aucune expérience de l’éducation d’un enfant. Entre les deux débute pourtant une relation faite de quotidien, d’angoisses, d’espoirs et de partage qui changera leur vision du monde. 

5 ans après son 20th Century Woman, Mike Mills est de retour derrière la caméra d’un long-métrage sous le sceau de la prolifique A24 avec Nos Âmes d’Enfants (originalement titré plus cryptiquement C’mon C’mon), drame familial au noir et blanc appuyé et épuré. Un grand saut pour le plus que talentueux Joaquin Phoenix qui retrouve la sobriété et la chaleur d’un rôle près du sol deux ans après son interprétation multi-récompensée du personnage d’Arthur Fleck dans le Joker de Todd Phillips. Nos Âmes d’Enfants suit Johnny, journaliste radio quarantenaire et célibataire, dont la sœur lui confie la garde de son fils quand elle doit s’absenter pour rendre visite à son mari à la santé mentale fragile. Johnny propose au jeune Jesse de l’accompagner dans son travail itinérant à travers plusieurs villes américaines, où leurs liens vont être mis à rude épreuve pour éventuellement et finalement s’accorder pour de bon.  C’mon C’mon tient malgré la lenteur de son rythme et l’aspect stationnaire de son intrigue une vraie place de road-movie, figeant son duo particulièrement singulier dans une paire d’instants de vie à la pureté et à l’innocence chaleureuse habités par la complicité évidente entre Joaquin Phoenix et Woody Norman, tous deux se répondant dans leurs interprétations par une dualité thématique et générationnelle qui bâti à elle-seule la raison d’exister du film.


Nos Âmes d’Enfants est un joli portrait brossé par un cinéaste à l’œil affuté, peignant ses personnages en perdition dans ces grands décors ruraux américains contenant les angoisses et les doutes de ses habitants. Mike Mills s’amuse à jouer avec la fiction en titillant le documentaire dans ses scènes d’interviews, quand Johnny se retrouve face à des jeunes en leur proposant de s’exprimer au sujet de l’avenir. Des parenthèses sociales et touchantes qui donnent la parole à la génération du futur tout en s’attardant avant tout sur le parcours psychologique d’un quarantenaire perdu et usé par la vie. Un Johnny affaibli face à un Jesse bouillonnant, telle est la composition de ces âmes d’enfants, chaleureusement idéalistes mais fondamentalement incompatibles avec le monde qu’on compte leur laisser.

Joaquin Phoenix est alors bouleversant de précision et de sobriété, transposition sur l’écran d’un réalisateur de documentaire à la recherche du meilleur contexte possible pour traiter son sujet en traversant l’Amérique, jusqu’à trouver cette réponse juste à côté de lui. Le jeune Woody Norman est tout aussi excellent dans son incarnation, donnant ce qu’il faut au film d’innocence, de pêche et d’imprévisibilité pour y faire dérouler tout son récit.


Road-movie touchant et stimulant, Nos Âmes d’Enfants est un portrait américain tout en clarté qui use de son noir et blanc pour faire vivre encore plus la profondeur de ses décors ruraux au fur et à mesure des voyages. Dans une œuvre générationnelle autant que voyage intimiste, Mike Mills fait battre fort les cœurs de ces enfants pour concevoir un film doux et bienveillant qui dit plus qu’il ne fait. Un monologue philosophique et social qui met sa relation oncle-neveu au centre de tout pour pouvoir apporter quelque chose de frais à chacun d’eux, tous deux à leur manière.

Titre Original: C’MON, C’MON
 

Réalisé par: Mike Mills

Casting : Joaquin Phoenix, Gaby Hoffmann, Woody Norman …

Genre: Drame

Date de sortie : 26 janvier 2022

Distribué par: Metropolitan FilmExport

TRÈS BIEN

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s