Critiques Cinéma

BAC NORD (Critique)

SYNOPSIS: 2012. Les quartiers Nord de Marseille détiennent un triste record : la zone au taux de criminalité le plus élevé de France. Poussée par sa hiérarchie, la BAC Nord, brigade de terrain, cherche sans cesse à améliorer ses résultats. Dans un secteur à haut risque, les flics adaptent leurs méthodes, franchissant parfois la ligne jaune. Jusqu’au jour où le système judiciaire se retourne contre eux… 

Cédric Jimenez avait frappé fort avec son deuxième film La French qui réunissait Jean Dujardin et Gilles Lellouche dans un face-à-face réussi mais inachevé. Avec HHhH, le réalisateur s’essayait au film historique et là aussi malgré des moments forts et une mise en scène nerveuse et souvent inspirée, il ne réussissait que partiellement à transformer l’essai. Retour de nos jours avec Bac Nord qui agrège à la fois les éléments positifs de ses premiers films en parvenant à porter  ceux-ci à ébullition avec une mise en scène nerveuse et acérée qui en font sa plus éclatante réussite. Inspiré d’une affaire qui avait défrayé la chronique en 2012 qui avait vu plusieurs officiers de la brigade anti-criminalité des quartiers nord de Marseille passer par la case prison pour trafic de drogue et racket, Bac Nord impose définitivement la percussion saisissante et le sens du rythme de Cédric Jimenez.  En mixant le polar à des éléments sociétaux, le réalisateur place son regard du côté des forces de l’ordre et montre avec précision les compromissions que les flics doivent faire pour espérer faire avancer leurs enquêtes mais aussi la pression de leur hiérarchie et les pas de côté qu’ils sont contraints d’opérer pour mettre les coupables hors d’état de nuire. Si le film manque de contrepoint  et dépeint des truands un brin caricaturaux, la police n’est pas non plus portée aux nues et Cédric Jimenez évite de se prendre les pieds dans le tapis en faisant des forces de l’ordre des martyrs. Chacun y est montré avec ses failles et aucun n’est porté au pinacle et le film parle bien d’une police désabusée qui ne croit plus en sa mission de service public et qui finit par se retrouver coincée entre le marteau et l’enclume.

Il ne faut pas non plus voir en Bac Nord ce qu’il n’est pas. Ce n’est pas un film à thèse, ni qui dit détenir la vérité. C’est un polar sombre et violent, bluffant par l’intensité de ses séquences d’action immersives et viscérales où la violence tant physique que psychologique n’est pas édulcorée. Une scène assez longue dans une cité menée de main de maître vous laissera même totalement à bout de souffle. Suivant sa note d’intention sans y déroger, Bac Nord impressionne par sa faculté à nous prendre aux tripes sans nous lâcher une seconde. Bien aidé par un casting parfait, le film  bénéficie d’une photo où le soleil a la part belle et où la chaleur monte concomitamment à la situation sur le point d’exploser.

Gilles Lellouche est absolument parfait en chef de terrain sur le point de sombrer et autour de lui François Civil et Karim Leklou sont eux aussi impeccables, tant dans l’action que dans l’émotion (si ce n’est l’accent marseillais dont est affublé François Civil et  qui aurait pu être extrêmement préjudiciable au sérieux de l’entreprise). Adèle Exarchopoulos et Kenza Fortas sont les cautions féminines de ce « film de mecs » et si leurs présences auraient pu être plus conséquentes, elles apportent une densité émotionnelle bienvenue. Lors de son dernier tiers, le film est un peu moins convaincant et étire un peu trop son récit en longueur sans maintenir la pression qui jusque là nous scotchait au fauteuil. Ça ne gâche heureusement pas le plaisir d’un vrai film de genre tendu comme une arbalète et ultra convaincant. Testostéroné à mort, branché sur vos plus hautes fréquences cardiaques grâce à des séquences d’action immersives et porté par l’impeccable trio Lellouche-Civil-Leklou, Bac Nord est un polar de haut vol malgré un dernier tiers moins viscéral. Entre L627 et Un prophète et rien moins que le haut du panier.

Titre original: BAC NORD

Réalisé par: Cédric Jimenez

Casting: Gilles Lellouche, Karim Leklou, François Civil  …

Genre: Thriller

Sortie le: 18 août 2021

Distribué par : StudioCanal

EXCELLENT

1 réponse »

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s