Critiques Cinéma

UN MONDE PLUS GRAND (Critique)

un monde plus grand affiche cliff and co

SYNOPSIS: Partie en Mongolie chez des éleveurs de rennes pour enregistrer des chants traditionnels, Corine pensait pouvoir surmonter la mort de Paul, son grand amour. Mais sa rencontre avec la chamane Oyun bouleverse son voyage, elle lui annonce qu’elle a reçu un don rare et doit être formée aux traditions chamaniques. De retour en France, elle ne peut refuser ce qui s’impose désormais à elle : elle doit repartir pour commencer son initiation… et découvrir un monde plus grand. 

L’histoire de Corine Sombrun n’est pas commune. Jeune veuve venant de perdre son mari d’une longue maladie, cette ethno-musicologue décide de partir loin, en Mongolie, enregistrer des sons pour un documentaire. De ce voyage, elle n’en reviendra pas indemne : elle découvre en effet durant un rituel que ses capacités cognitives ont été débloquées, et qu’elle a un « don », suffisamment rare pour être remarqué. En bref, Corine est une chamane. Nouveau portrait de femme pour Fabienne Berthaud. Après Sky, Pieds Nus sur les Limaces et Frankie, la réalisatrice revient avec, pour la première fois, l’adaptation d’un livre, qui plus est basé sur une histoire vraie. Corine Sombrun est en effet bel et bien vivante, et ses contributions aux études sur le chamanisme bel et bien avérées. Elle y a consacré plusieurs livres, et a changé de profession pour continuer ses recherches.

un monde plus grand 1 cliff and co

Ce n’est pas faute d’avoir mis les petits plats dans les grands, et les scènes se déroulant en Mongolie sont absolument superbes. Berthaud arrive à tirer profit des magnifiques paysages des tribus où Corine se rend, et multiplie les grands plans pour nous illustrer l’immensité de l’environnement qu’elle apprivoise petit à petit. Et le casting, comme les lieux de tournage, font preuve d’une réelle authenticité, puisque tous les acteurs et les actrices engagés ne sont pas professionnels, et que l’une des actrices a même été la réelle guide de Corine Sombrun durant son parcours. Pourtant, la petite musique de ce Monde Plus Grand tourne vite à vide une fois que l’on comprend que le seul but pour Corine de développer ses facultés cognitives est de parler à son défunt mari, sans autre objectif particulier. Le film multiplie les allers-retours entre la Mongolie, où elle développe son don, et la France, où sa famille et ses proches menés par sa sœur (excellente Ludivine Sagnier) tentent de la raisonner et de lui remettre les pieds sur Terre. Chaque partie est déséquilibrée, le scénario tournant en rond avant l’ultime initiation de Corine, et dont la conclusion n’aura rien de surprenant, si ce n’est, peut-être, une catharsis dont on devinait qu’elle allait se produire au bout de quinze minutes.

un monde plus grand 2 cliff and co

Il reste alors au film la performance marquante de Cécile de France, en femme écorchée par la vie. On savait l’actrice capable de tout, mais elle semble ici repousser ses limites, jouant sur le fil du rasoir avec l’empathie que le spectateur peut ressentir pour son personnage. On s’attache autant à elle que Corine peut agacer par sa ténacité, son impatience face à la spiritualité, et son déni face à sa mission personnelle que l’on sait pourtant impossible. Son duo avec Ludivine Sagnier fonctionne à merveille. Le terme de « gâchis » est peut-être trop exagéré, mais entre le synopsis promis sur le papier et le résultat final, il faut malheureusement admettre qu’Un Monde plus Grand ne remplit pas toutes ses promesses malgré une formidable Cécile de France et un point de vue sensible mais élégant sur le deuil et la manière dont on doit accepter la perte de nos proches. Le film a au moins le mérite de faire le focus sur une discipline longtemps source de fantasmes occidentaux pour mieux la démystifier et la recontextualiser de manière scientifique. A ce titre, on vous conseille de rester durant le générique, qui permet grâce aux photos de la vraie Corine Sombrun de prendre compte du niveau de réalisme bluffant que le film a reproduit dans ses décors, ses costumes et ses rîtes.

Titre Original: UN MONDE PLUS GRAND

Réalisé par: Fabienne Berthaud

Casting : Cécile de France, Narantsetseg Dash, Ludivine Sagnier

Genre: Drame

Sortie le: 30 octobre 2019

Distribué par: Haut et Court

MOYEN

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s