Critiques Cinéma

LA FAMEUSE INVASION DES OURS EN SICILE (Critique)

la fameuse invasion des ours de sicile

SYNOPSIS: Tout commence le jour où Tonio, le fils du roi des ours, est enlevé par des chasseurs dans les montagnes de Sicile… Profitant de la rigueur d’un hiver qui menace son peuple de famine, le roi décide alors d’envahir la plaine où habitent les hommes. Avec l’aide de son armée et d’un magicien, il réussit à vaincre et finit par retrouver Tonio. Mais il comprend vite que le peuple des ours n’est pas fait pour vivre au pays des hommes…

Adaptation du conte italien du même nom écrit et dessiné par Dino Buzzati en 1945, La Fameuse Invasion des Ours en Sicile envahit enfin les écrans français après un passage remarqué par plusieurs festivals, Cannes ou surtout Annecy l’été dernier. Ambitieuse tentative d’adapter une histoire complexe, à la fois très enfantine et abordant pourtant des thèmes extrêmement matures, le film a reçu la participation de poids de Thomas Bidegain, scénariste de Jacques Audiard. Ici, l’homme est un couteau suisse puisqu’il donne son écriture et sa voix à cette co-production franco-italienne, réalisée par l’italien Lorenzo Mattotti. La Fameuse Invasion… se veut être un récit dans le récit. Lors d’une tempête de neige, un troubadour et sa jeune protégée tentent de survivre à l’assaut d’un ours en lui racontant une histoire : celle de cette invasion, justement. Le film ne perd donc pas de temps à nous plonger dans un récit structuré en deux parties : la première, se déroulant lors de l’opération de sauvetage du jeune roi des ours, Tonio capturé par les humains de Sicile, et la deuxième sur l’après-sauvetage et le règne de son père Léonce. Et il faut bien reconnaître que le film traine un peu la patte dans cette première moitié. Davantage une succession de scènes sans réel liant, si ce n’est ce fameux sauvetage, les enjeux et personnages sont introduits chacun à leur manière de façon automatique. Les pions sont placés, il ne reste qu’à l’invasion de commencer. Et à ce moment-là, le film bascule dans une noirceur aussi inattendue que la douceur des dessins nous captive petit à petit.

invasion 1 cliff and co

Les ours meurent réellement, et plus globalement le thème de la mort se manifeste de manière aussi élégante qu’implacable. Les luttes de pouvoir se font et se défont à coups de baguettes magiques, et les humains, clairement, ont le plus mauvais rôle : tueurs et chasseurs d’ours, bien décidés à exploiter ces pauvres bêtes pour leur divertissement jusqu’à ce que mort s’ensuive. La Fameuse Invasion… adopte alors le parti d’un pessimisme assez remarquable pour être souligné. L’aventure prend un tournant dramatique, et s’écarte des pistes habituelles pour plonger dans une dépiction cruelle mais malheureusement fidèle de la tendance des humains à vouloir s’assoiffer de pouvoir, d’argent, au détriment de valeurs plus sentimentales et surtout, du devoir absolu de faire le bien commun. Le film ne prend pas de gants pour décrire une relation père-fils bien moins caricaturale qu’on pourrait le penser. Si un amour immuable entre le roi et Tonio existe, le scénario y ajoute suffisamment d’éléments qui rendent leur relation bien plus déchirante au regard du climax du film.

invasion 2 cliff and co

Car certes, le film parle de ce que le devoir de roi et ses responsabilités incombent au détenteur de la couronne. Mais à quel prix ? Le sacrifice des siens en vaut-il la peine face à ce fameux bien commun ? Bien entendu, le film nous aide via son scénario à prendre parti, mais il le fait toujours avec finesse, justifiant les attitudes des deux camps face à l’inéluctabilité de ce qui les attend. Des personnages doublés d’ailleurs par une bande de comédiens fantastiques : Leila Bekhti, Arthur Dupont, et Bidegain, donc, un trio formidable au service d’une histoire aussi pertinente que déprimante, il faut bien le dire. Car le film interroge également les notions de savoir-vivre ensemble, de tolérance, des valeurs mises à mal dans notre société égoïste et avide de pouvoir. Sans sa première moitié un peu poussive, La Fameuse Invasion des Ours en Sicile aurait pu être une œuvre majeure du cinéma d’animation de la décennie. On a à la place un film qui se réveille seulement au bout de 45 minutes, et qui malgré un postulat excellent, laisse sur sa faim. Cela étant, ne boudons pas notre plaisir, le doublage est fantastique et les dessins tout simplement sublimes, en plus d’être une déclaration d’amour à l’importance de la transmission du récit, de nos histoires personnelles comme de la grande Histoire avec un H majuscule. De très bonnes raisons de faire le déplacement en salles.

la fameuse invasion des ours de sicile

Titre Original: LA FAMOSA INVASIONE DEGLI ORSI IN SICILIA

Réalisé par: Lorenzo Mattotti

Casting : Jean-Claude Carrière, Leïla Bekhti, Thomas Bidegain …

Genre: Animation

Sortie le: 09 octobre 2019

Distribué par: Pathé

TRÈS BIEN

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s