Critique DVD

AMIN (Critique DVD)

SYNOPSIS: Amin est venu du Sénégal pour travailler en France, il y a neuf ans. Il a laissé au pays sa femme Aïcha et leurs trois enfants. En France, Amin n’a d’autre vie que son travail, d’autres amis que les hommes qui résident au foyer. Aïcha ne voit son mari qu’une à deux fois par an, pour une ou deux semaines, parfois un mois. Elle accepte cette situation comme une nécessité de fait : l’argent qu’Amin envoie au Sénégal fait vivre plusieurs personnes. Un jour, en France, Amin rencontre Gabrielle et une liaison se noue. Au début, Amin est très retenu. Il y a le problème de la langue, de la pudeur. Jusque-là séparé de sa femme, il menait une vie consacrée au devoir et savait qu’il fallait rester vigilant.

Quand les honneurs arrivent, quand bien même sur le tard, la question de savoir si le récipiendaire va se laisser griser et éblouir par le miroir aux alouettes n’est pas saugrenue. Auréolé de trois César en 2016 dont celui du Meilleur Film, Fatima avait aussi offert à Philippe Faucon son succès public le plus significatif mais avec la mini-série Fiertés on avait déjà eu la confirmation  que le réalisateur continuait de creuser son sillon sans céder un pouce de terrain sur son travail d’entomoligste, notamment autour des problématiques d’immigration de la société contemporaine. Avec Amin, il poursuit dans la même veine, posant un regard empreint de compassion et de réalisme sur ces travailleurs étrangers qui tentent de faire vivre leur famille restée au pays en venant se faire exploiter la sueur de leur front sur le sol français dans des métiers harassants et sous-payés. Le metteur en scène leur offre un coup de projecteur rare et pointe du doigt, non seulement le dysfonctionnement d’un système que personne n’aurait l’idée de remettre en question mais aussi en détaillant aussi bien ses travers que ses points positifs. Le cinéma de Faucon ne dénonce pas mais il montre la vie telle qu’elle est, brute et cruelle, mais parsemée aussi d’instants volés comme autant de respiration. Les amitiés qui se nouent, la solitude qui pèse, les allers retours au pays, les patrons qui exploitent… Mais Amin tout comme ses camarades ne sont pas seulement des victimes qui ploient mais des êtres en résistance qui vivent et aiment, avec leurs points forts et leurs faiblesses.

La force de Philippe Faucon est de ne pas montrer ses personnages comme des curiosités mais bel et bien comme des êtres vivants faits de chair et de sang. Le cinéaste ne raconte pas une histoire d’amour non plus mais le rapprochement de deux solitudes qui se foudroient l’espace d’un moment pour supporter l’étourdissant vertige de leurs situations respectives. Ni didactique ou misérabiliste, le regard du réalisateur ne nous apitoie jamais, le film bruisse de vie avec justesse et précaution, nous emportant avec fluidité dans les plis de son histoire. Le décalage et l’alternance des scènes entre la France et le Sénégal démontrent la difficulté de vivre entre ces deux mondes et surtout que survivre demande des sacrifices incommensurables. La France de ces travailleurs de l’ombre est ainsi montrée avec une véracité et une densité rares, démultipliant l’importance du travail de Faucon qui sait mettre en perspective des situations connues mais que peu sont capables comme lui de filmer sans les caricaturer.

Pour raconter ce parcours de vie, Philippe Faucon s’est entouré d’interprètes qui, quels qu’ils soient, portent son propos avec une saisissante vérité et confèrent à leurs personnages une épaisseur psychologique qui en fait tout le prix. Chacun porte en lui une part d’humanité qui compose au final une mosaïque dessinant la carte d’une France multiple. Moustapha Mbengue, Emmanuelle Devos, et Marème N’Diaye forment notamment un triangle impressionnant, lui toute en force tranquille et bienveillance, elles deux, douces et aimantes mais non dénuées de personnalité, mais aucun d’eux n’en fait trop, donnant son équilibre naturel à l’ensemble. Avec Amin, Philippe Faucon parle de l’immigration avec justesse et finesse dans un beau film comme une réponse à la tristesse de ces immigrés écartelés entre deux vies. Une petite musique de chambre empreinte de vérité où l’épure des situations les rend d’autant plus crues.

Détail des suppléments :

 

Titre Original: AMIN

Réalisé par: Philippe Faucon

Casting: Moustapha Mbengue, Emmanuelle Devos, Marème N’Diaye

Genre: Drame

Sortie le : 19 février 2019 en DVD

Distribué par: Pyramide Vidéo

EXCELLENT

 

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s