Tip/Top

TIP/TOP (Classement) Top 10 des « Summer Blockbusters »

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Forcément subjectifs et ne reflétant qu’une vision parcellaire et personnelle, l’exercice du classement est souvent l’occasion de confrontations enflammées entre cinéphiles. Entre les pour et les contre, les absences inexcusables, les oublis ou le choix de certains titres qui feront hurler les puristes, chacun a son avis, souvent bien tranché… Voici le notre…

Jaws premier blockbuster de l’ère moderne est aussi le premier « Summer Blockbuster » de l’histoire. La période estivale était considérée jusqu’alors peu propice aux grosses sorties concurrencées par les activités de vacances. Le succès monstre du requin de Steven Spielberg va bouleverser cette conception et celui non moins considérable deux ans plus tard du Star Wars sorti le 25 mai aux USA vont cimenter l’été comme la saison des blockbusters. Longtemps d’ailleurs elle commencera le weekend du Memorial Day (dernier lundi du mois de mai) qui vit la sortie du film de Lucas pour s’achever mi-août avec un pic autour du grand week-end du 4 juillet. En l’honneur de cette tradition qui s’est un peu perdu puisque les années 2010 sont marquées par des blockbusters toutes l’année, voici notre Top des films sortis aux USA entre Memorial Day et fin août. Pour cet exercice nous retiendrons dans les critères de sélection la qualité bien sur mais aussi l’ampleur de son succès  et l’importance du phénomène qu’ils ont pu représenter à leurs sorties.

1- LA GUERRE DES ÉTOILES – George Lucas (1977)

starwars-cliff-and-co

Évidemment Star Wars ! Naissance pour le meilleur et le pire du cinéma actuel, on oublie vite que ce film se fit contre les modes, contre les  studios Lucas gagnant son indépendance en leur arrachant les droits sur le merchandising inexistants à l’époque et qui fera sa fortune. Mais c’est avant tout l’ouverture d’un imaginaire sans limites qui va nourrir tous les grands des décennies à venir.

2 – LES DENTS DE LA MER  – Steven Spielberg  (1975)

les-dents-de-la-mer-a01

Grand film d’aventures, grand film de terreur, premier blockbuster de l’histoire (premier film à franchir les 100 millions de dollars au box-office) c’est JAWS qui fera de l’été la grande saison des sorties du cinéma US. Le génie du jeune Spielberg s’échappe définitivement de sa bouteille, que serait il arrivé si Bruce le requin mécanique (et prénom de l’avocat du jeune Steven) avait fonctionné ? Ta da Ta da Ta da da da da da da…

3 – LES AVENTURIERS DE L’ARCHE PERDUE-  Steven Spielberg (1981)

Les aventuriers de l'arche perdue-cliff-and-co.jpg

En vacances à Hawaï attendant les résultats respectifs de Star Wars et Rencontres du 3e type alors que Steven Spielberg fait part de sa frustration de n’avoir pu réaliser un James Bond, Lucas lui propose de créer son propre héros en puisant aux sources des serial de leur enfance. Le film d’aventures ultime venait de naître.

4 – JURASSIC PARK – Steven Spielberg (1993)

affiche-jurassicpark-cliff-and-co

Dans son dernier grand film populiste estival , Steven Spielberg emmène  à l’écran le fantasme de tous les enfants de 7 ans : DES DINOSAURES! Aujourd’hui encore le film qui a provoqué la révolution des  CGI semble ne pas avoir vieilli ; thriller et conte de fées  un des blockbusters estivaux les plus purs.

5 – TERMINATOR 2 LE JUGEMENT DERNIER (1991) – James Cameron

terminator-2-affiche-cliff-and-co

Là où le premier film était une série B anxiogène à petit budget avec l’argent de la mini-major Carolco, Cameron fait de Terminator 2 un des plus gros blockbusters de tous les temps, un des meilleur film de poursuite de l’Histoire avec un enchaînement de séquences palpitantes : l’intrusion  dans l’asile, la confrontation avec la police chez Cyberdyne system et l’ouverture d’une bouche de l’enfer industrielle dans une fonderie.  James Cameron parvient à faire naître l’émotion entre le robot tueur désormais protecteur joué par Schwarzenegger et l’enfant sans père Edward Furlong et fait de Linda Hamilton peut-être la meilleure héroïne d’action du cinéma.

6 –THE DARK KNIGHT – Christopher Nolan (2008)

DarkKnight-affiche-cliff-and-co

Conforté par le succès de Batman Begins Nolan s’approprie définitivement le personnage et peut enfin réaliser le film noir épique à la Michael Mann qu’il ambitionne. Le coup de génie est d’avoir fusionné en un seul film les intrigues prévues initialement pour le 2 et le 3 (soit celles du Joker et de Two face) donnant au film une densité narrative unique.

7 – MEN IN BLACK – Barry Sonnenfeld  -1997 

mib-affiche-cliff-and-co

Un an après ID4 le film de Barry Sonnenfeld  produit par Spielberg fit définitivement de Will Smith le roi de l’été US y compris sur les ondes où la chanson du film qu’il interprète également pulvérise les charts. La buddy-comédie de SF reste 21 ans après sa sortie un modèle de structure et rythme.

8 – E.T L’EXTRA-TERRESTRE – Steven Spielberg  (1982)

e-t-l-extra-terrestre-affiche-cliff-and-co

Plus gros succès de l’histoire – jusqu’à ce que le réalisateur batte son propre record avec Jurassic Park en 1993, E.T est l’œuvre la plus sentimentale de Steven Spielberg. Même les cyniques les plus désespérés qui roulent leurs yeux sur la marionnette avec un bout de lampe au bout du doigt  ne peuvent s’empêcher de sourire quand les deux amis s’envolent devant la lune alors que le score de John Williams s’éleve.

9 – RETOUR VERS LE FUTUR  – Robert Zemeckis 1985

Retour_vers_le_futur-cliff-and-co

Retour vers le futur est un tourbillon de comédie fantastique, d’idées grandioses et de personnages attachants qui sortent de l’écran à 88 mph. Comme  coincé dans une boucle temporelle on peut le revoir encore et encore !

10 – INDEPENDENCE DAY – Roland Emmerich– 1996

Official-Independence-Day-cliff-and-co

Il y a  dans ID4, film de science-fiction épique, bruyant et un peu idiot quelque chose qui résume le plaisir qu’on ressent devant un bon blockbuster. Utilisant les vieilles recettes des films catastrophes d’Irwin Allen et surfant sur la mode des extra-terrestres qui sévit à l’époque, Roland Emmerich  détruit les grandes métropoles avec une joie enfantine et fait jouer la fibre patriotique US.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s