Evénements/Festivals

JOURNAL DE BORD CANNES 2018 Saison 5 Épisode 7

Festival de Cannes, Saison 5 épisode 7

La journée démarre fort aujourd’hui, avec l’exaltant Climax de Gaspar Noé. Une expérience démentielle et immanquable en salles, le genre de film qui redonne confiance aux cinéastes français. Grosse saucée en sortant, le climat cannois se montre moins clément que les jours précédents. C’est le bordel dans la rue, les gens courent pour se protéger de la pluie. Coup de chance, j’ai prévu le parapluie pour parer à cette éventualité.

Indécis, j’hésite entre la projo de Leave No Trace (Debra Granik) à la Quinzaine ou de Nos Batailles (Guillaume Senez) à la Semaine de la Critique. L’enjeu est fort, si je vais voir l’un, je ne pourrai hélas jamais rattraper l’autre, l’agenda cannois étant trop serré. C’est finalement Nos Batailles qui remporte le morceau.

Présenté par Charles Tesson, le programmateur de la Semaine, accompagné de toute l’équipe du film, Nos Batailles démarre rapidement sous une salve d’applaudissements.

Coup de cœur en sortant pour ce petit film modeste, simple mais lumineux. Un portrait touchant et très humain d’un père abattu qui mérite amplement sa place sur la croisette, et Romain Duris, particulièrement bon dans le rôle principal, devrait logiquement écopé d’une nomination méritée aux prochains César.

La suite est tendue. Il faut courir pour gagner l’appartement se changer afin de se préparer à la projo hors compétition du Grand Bain, le 3ème long-métrage de Gilles Lellouche, puis de la soirée d’ouverture de la Semaine de la Critique, réalisée en partenariat avec Nespresso.

Le Grand Bain est une bonne surprise. Mélange de film sportif sur une discipline improbable (la natation synchronisée masculine) et de moments de pure comédie de potes façon feel good movie à l’anglaise (avec Full Monty comme influence qui vient en tête), Le Grand Bain tient franchement la route grâce à l’excellente dynamique qui se crée entre les comédiens de l’ensemble cast (Guillaume Canet, Jean-Hugues Anglade, Benoît Poelvoorde, Virginie Efira, Leïla Bekhti, Mathieu Amalric, Alban Ivanov, Félix Moati et aussi Philippe Katerine, extraordinaire) et à la réalisation entraînante de Gilles Lellouche. Le casting a beaucoup bossé et ça se sent !

En route ensuite pour la traditionnelle soirée de la Semaine de la Critique, à laquelle j’assiste chaque année. Première fois depuis que je viens à Cannes que celle-ci se déroule sous une pluie battante. Un peu désagréable mais cela n’enlève rien à la joie procurée de pouvoir discuter une dizaine de minutes avec l’excellente Laetitia Dosch en ne manquant pas au passage de la féliciter pour son impeccable partition dans Nos Batailles. Décontractée et aussi délurée que les personnages qu’elle interprète à l’écran, l’actrice française nous livre qu’elle prépare actuellement une pièce de théâtre et son espoir de pouvoir, un jour, passer à la réalisation. On aperçoit aussi Nahuel Perez Biscayart, l’acteur de 120 battements par minute et Au revoir là-haut fraîchement Césarisé. Le comédien me prend pour quelqu’un d’autre et pense qu’il m’a déjà vu quelque part. Improbable ! La magie cannoise continue de faire effet avec l’irruption, face à moi, de la somptueuse Chloé Sevigny, actrice que j’apprécie tout particulièrement depuis le visionnage d’American Psycho. Étonnée que je cite ce film-là en priorité pour lui faire part de mon admiration, la comédienne me remercie chaleureusement et s’en va.

Le temps de discuter cinéma avec quelques visages connus est révolu, direction la Villa Schweppes pour un dernier cocktail avant de tomber dans les bras de Morphée.

 

 

 

 

 

 

 

Publicités

1 réponse »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s