Critiques Cinéma

LOS ADIOSES (Critique)

SYNOPSIS: Rosario Castellanos est encore une étudiante introvertie lorsqu’elle se lance dans l’écriture et rencontre Ricardo Guerra. Alors qu’elle est en passe d’être reconnue comme l’une des plus grandes plumes de la littérature mexicaine, l’homme qu’elle aime devient son rival. C’est en restant fidèle à ses choix de femme, de mère et de poétesse que Rosario combattra une société dirigée par les hommes et fera entendre les voix des femmes. 

Présenté au festival du Film de Rome en 2017, Los Adioses est un film qui, à l’époque de l’affaire Weinstein et des réactions en chaine qui ont suivi, pose des questions sur la place de la femme dans la société et sa place dans le couple (le titre anglais est d’ailleurs The Eternal feminine. La cinéaste mexicaine Natalia Beristain Egurrola a régulièrement traité ces sujets dans ses précédentes réalisations. Elle prend ici pour figure l’écrivaine, poétesse et militante féministe mexicaine Rosario Castellanos. Alors que le Mexique des années 60-70 était profondément marqué par une culture très patriarcale et très sexiste, elle réussit à sensibiliser le pays sur ces questions et continue à influencer nombre de ses compatriotes mais également des féministes à travers le monde.

Los Adioses est un biopic qui va se concentrer dans un premier temps sur la relation complexe entre Rosario et son compagnon Ricardo Guerra. Le film est fait de flashbacks réguliers entre le début de leur histoire d’amour et le moment où Ricardo revient après un premier mariage infructueux. Et, on peut assez rapidement se douter que Guerra sera la principale faille du personnage principal. Coureur de jupons assumé, Rosario tombe directement sous le charme de ce militant communiste beau parleur qui lui brisera le cœur à de nombreuses reprises. Il semble au fur et à mesure éloigné de l’homme mexicain moderne souhaité par la poétesse. Il démontre à de nombreuses reprises son côté misogyne. Il a ainsi du mal à accepter qu’une femme puisse poursuivre une carrière alors qu’elle vient juste d’être mère. On découvre donc une vie remplie de contradictions entre sa vie publique où elle fut admirée et sa vie privée assez chaotique.

La réalisatrice arrive parfaitement à retranscrire cette absurdité. Filmant très près des corps, elle met en scène cette histoire très délicatement en utilisant notamment parfaitement la lumière. Elle est parfaitement aidée par son actrice principale Karina Gidi et également aidé par Tessa Ia qui interprète Rosario jeune. Découverte dans Despues de Lucia de Michel Franco, Tessa Ia a le physique parfait pour jouer une jeune adulte timide qui comprend qu’un grand destin l’attend. L’interprétation de Gidi nous montre une femme beaucoup plus affirmée qui a l’habitude de parler aux grands ce monde. Tantôt devant un parterre d’étudiants, tantôt devant des ambassadeurs, elle démontre avec détermination à ses interlocuteurs qu’un autre monde est possible.

Enfin, la réalisatrice nous amène à nous interroger sur la place que peut prendre une passion dans la vie d’une femme en l’occurrence l’écriture et qui éloignera Rosario de son mari et de son enfant. Dans un Mexique où la femme est là pour s’occuper de son mari, féconder et materner, Rosario n’acceptera pas ses conventions et subira les conséquences de son attitude dans sa vie privée. Un film qui sonne très moderne en 2018.

Titre Original: LOS ADIOSES

Réalisé par: Natalia Beristain Egurrola

Casting:  Karina Gidi, Daniel Giménez Cacho, Tessa Ia …

Genre: Drame, Biopic

Sortie le : 9 mai 2018

Distribué par:  KMBO

EXCELLENT

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s