Critiques Cinéma

LBJ (Critique)

SYNOPSIS: Après l’élection de JFK, Lyndon Johnson (Woody Harrelson), puissant démocrate de Washington, découvre que son nouveau rôle de vice-­président l’a rendu pratiquement hors de propos, menaçant de mettre un terme à son illustre carrière. Mais le cours de l’Histoire le propulse au sommet lorsque Kennedy est assassiné. Nommé 36 ème président des Etats-­Unis, mais entouré d’ennemis au cœur d’une nation divisée, Johnson a l’opportunité de ressusciter sa vie politique

On est toujours un peu perplexe devant le terme de biopic car ce genre cinématographique est devenu au fil des années ultra balisé. Construit sur le triptyque ascension, chute et rédemption, il reste un passage obligé pour l’oscar du meilleur acteur ou actrice. Il est souvent difficile pour un metteur en scène de transcender son histoire qui bien que passionnante en tant que telle n’arrive pas à avoir un vrai point de vue, un vrai regard d’auteur. A l’image du Jackie de Pablo Larrain, le vieux briscard Rob Reiner décide de s’attaquer à la vie du 36ème président des États-Unis en ne traitant qu’un moment clé de sa très longue période politique. Le titre français est d’ailleurs bien là pour le rappeler : L.B Johnson, après Kennedy.

Ce choix paraît très judicieux car le personnage de Johnson n’est pas bien intéressant jusqu’à l’assassinat de son prédécesseur JFK. On apprend assez rapidement qu’il a gravi tous les échelons de la politique en étant un fin roublard, en donnant des gages à tous ses interlocuteurs. Et c’est à ce moment précis alors qu’il se dirige vers une fin de carrière tranquille en acceptant le rôle de vice-président que le destin va donner une vraie dimension à ce personnage de grossier sudiste. Incontestablement, la force de ce LBJ est d’avoir donné le rôle principal à Woody Harrelson. Texan de naissance, il arrive magistralement à prendre la mesure de l’évolution de son personnage pour devenir président malgré lui. Alors certes, il n’était pas nécessaire de le grimer comme sa partenaire Jennifer Jason Leigh pour rentrer dans le rôle du fait du charisme de cet acteur dont la carrière est passionnante.

Le choix de Rob Reiner n’apparaît pas comme un grand risque pour cette production qui n’arrive pas à dépasser les attentes du simple biopic. Le réalisateur est un bon faiseur avec des comédies comme Spinal Tap ou encore Quand Harry rencontre Sally mais n’est pas connu pour être un réalisateur qui sort du cadre. Ainsi son film comporte une mise en scène assez léchée, assez froide. Alors que l’on devrait assister à une vraie métamorphose du personnage, l’émotion ne vient jamais et on reste en surface, le réalisateur choisissant d’être très factuel. Car la force de ce président est d’avoir poursuivi la présidence de Kennedy qui avait bien compris l’énorme attente du peuple américain à légiférer sur les droits civiques. Le réalisateur l’évacue en une scène alors que c’est bien le point d’orgue de cette présidence. Alors qu’il était promis à une présidence sans vagues, Johnson a décidé d’agir et d’habiter la fonction présidentielle et on ne ressent malheureusement pas ce changement brutal. Alors le sentiment qui prédomine est d’être passé à côté d’un grand film.

On remarque enfin que 55 ans après sa mort, le mythe Kennedy continue toujours à passionner puisque LBJ traite en grande partie du clan Kennedy. Interprété avec conviction par Jeffrey Donovan, le 35e président des États-Unis est une ombre permanente sur Lyndon Johnson. En accomplissant le grand rêve de JFK, LBJ est devenu un président reconnu a posteriori.

Titre Original : LBJ

Réalisé par: Rob Reiner

Casting: Woody Harrelson, Jeffrey Donovan, Jennifer Jason Leigh…

Genre: Biopic, Drame

Sortie le: 11 avril 2018 en VOD et le 9 mai 2018 en DVD et Blu-ray

Distribué par: Marco Polo Productions

TRÈS BIEN

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s