Avance Rapide

AVANCE RAPIDE Série, fais-moi peur ! #4 STAR TREK

En plein zapping mémoriel Marc Spectra fait des retours en arrière sur des films ou des séries avant de décider s’il appuie sur Avance Rapide… Aujourd’hui Star Trek, la série originale… ou pas…

star trek 66 cliff and co

 » Espace, frontière de l’ennui vers laquelle voyage notre carcasse l’Entreprise. Sa mission de cinq ans : explorer de nouveaux mondes improbables, découvrir de nouvelles taches, d’autres civilisations de crétins et au mépris du danger, se faire chier vers l’inconnu. « 

Si vous viviez autre part qu’à l’est ou au sud de la France vers 1970, vous avez peut-être gagné quelques années de votre vie à ne pas connaître Star Trek puisqu’il aura fallu célébrer ce triste Noël 1982 pour que TF1 prenne la lourde décision de remplacer Starsky et Hutch chaque dimanche par un épisode des aventures du Capitaine Kirk.

Non mais franchement, qu’est-ce qu’on a pu trouver à Star Trek ? La série est créée par Gene Roddenberry, un ancien flic. Le mec s’est inspiré d’une autre série appelée La Grande Caravane, elle-même fortement influencée par Le Convoi des Braves, un film de John Ford de 1950. Ça fait déjà un sacré wagon de trucs à se traîner !

L’histoire (vous avez un timbre poste pour la noter ?) : Des gens paumés dans leur vie sont envoyés en mission vers le grand rien pendant 5 ans dans une boîte de conserve dont on n’est pas sûr à 100% qu’elle tiendra le coup. Je suis certain que Gene Roddenberry devait être accoudé à un bar, à écouter les conneries des clients habituels lorsqu’il a rédigé les bases de la série, c’est pas possible autrement :

 » – Eh, René ! Tu la connais ? Y’a un Japonais, un Russe, un docteur bourré et un mécano écossais qui montent dans un bateau. Et là, y’a une noire…

– Laisse tomber Gérard ! »

Et là : Gene Roddenberry a le mal du pays, il rassemble une partie de ses actions, croque une pomme et monte dans sa machine infernale tel un loup dans la bergerie. Dans un retour sur soi-même, se regardant dans un miroir, il décide, sans fausses manœuvres, d’écrire sur l’équipage en folie, dans un coin de paradis. NDLR : Si vous n’avez rien compris à ce paragraphe, c’est que vous avez fait avance rapide avant notre rédacteur !

Tenez-vous bien à la passerelle : le gars à qui ils font appel pour la musique de Star Trek se nomme : Alexander Courage ! Tu m’étonnes qu’il en fallait pour imaginer la mélodie de l’espace qui ponctuerait leurs aventures ! Au passage, on lui a souvent reproché, à Courage, d’avoir bravé l’interdit du plagiat en écoutant peut-être un peu trop le premier mouvement du concerto Op. 35 de Erich Wolfgang Korngold

Bon Star Trek, quoi. Dans chaque épisode, les radars du vaisseau détectent un truc bizarre. Ils s’arrêtent, Kirk se dit qu’il y aura peut-être une nana à séduire car il a déjà passé en revue toutes celles du vaisseau, des enseignes vont en éclaireur et se font buter, Scotty annonce qu’il devra réparer le téléporteur en 35 minutes au lieu de 3 jours, McCoy prononce sa célèbre phrase « Il est mort, Jim » et Spock relève un sourcil car il trouve tout cela « fascinant ».

Désolé, hein, mais moi ça me fait penser au résumé de Scout Toujours. Kirk, c’est Jugnot en chef d’une troupe remuante qui fait rien que des conneries et leur mission, c’est comme une joyeuse colonie de vacances qui cherche à passer le temps. Les gitans du film, c’est les Klingons et les paysans, des Romuliens. En plus, le film se passe en été 1965, soit UN AN AVANT la diffusion du premier épisode aux États-Unis. De là à imaginer que Gene Roddenberry ait eu accès au scénario de Scout toujours, il n’y a qu’un petit pas pour l’homme que je suis, donc : avance rapide !

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s