L'oeil de @Cityhunternicky

L’œil de @Cityhunternicky – Scrubs (Séries)

SYNOPSIS: J.D., Turk et Elliot font leur internat de médecine à l’hôpital du Sacré Coeur. Ils y découvrent que la vie n’y est pas facile et se retrouvent bien souvent dans des situations des plus loufoques. 

Scrubs nous raconte les histoires de John Dorian, médecin qui commence son internat dans l’hôpital du “Sacré Cœur”. Scrubs n’est pas une simple série médicale, bien qu’elle soit une des plus détaillées dans sa diversité mais aussi toujours vraie dans ses effets. La présence de plusieurs médecins confirmés à l’écriture rend l’ensemble de l’histoire passionnante, dans sa richesse des personnages ainsi que dans leur caractère dès le début de la série. Puis le tout évolue sans jamais perdre son caractère souhaitant restituer une image qui soit la plus fidèle possible de l’univers médical. Et tout cela donne une série médicale qui est à la fois une romance, une comédie, une tragédie et des instants de vie. On peut passer du rire aux larmes, car la mort est une part essentielle de cet univers, mais jamais on ne tombe dans le pathos, l’exagération ou l’apitoiement. Pas seulement parce que les personnages et l’humour sont exceptionnels, mais surtout parce que la sobriété des cas vraiment rencontrés par les médecins à l’écriture renforce un ensemble déjà maîtrisé dans son récit.

Au cours de 8 saisons (des impies qui rôtiront en enfer après avoir subit d’innombrables châtiments vous feront croire qu’il y a 9 saisons, et il ne faudra en aucun cas les écouter sous peine d’affreuses et d’innombrables souffrances que vous subirez également et que vous regretterez jusqu’à la fin de vos jours mais vous n’aviez qu’à m’écouter), on s’attache de plus en plus à des personnages que l’on adopte dès le départ.

Outre les liens qui se tissent entre eux, vous jalouserez leurs aventures sans fioritures et sans une accumulation de clichés américains qui peuvent souvent devenir écœurants dans ce genre de série. Vous vivrez avec eux, dans un suspense mesuré et magnifique, présent mais non omniprésent, au travers de vies drôles et banales dans un certains sens, dans un envers de la médecine américaine sans artifices ou exagérations. Et puis il y en a pour tous les goûts. Je ne vous parlerais même pas du génie artistique de toute la troupe, il vous suffit de remonter plus haut pour trouver leur nom et vous chercherez leur filmographie que je vous conseille de voir entièrement. Je vous dirais juste que Zach Braff et Donald Faison se sont rencontrés sur le plateau de cette série et sont depuis les meilleurs amis du monde, comme dans la série. Et ils sont toujours très drôles. Aucun des personnages n’est épargné par son portrait empreint de vérité ainsi que parfois, le cassage en règle qu’il subit.

Finissons par vous laisser découvrir de nombreuses références qui passent de Tintin au Magicien d’Oz et autres Dr. House ou Grey’s Anatomy. Vous en verrez beaucoup plus tout au long de la série, et en découvrirez peut-être qui m’ont entièrement échappées. Et si ce n’est pas suffisant, les musiques de toutes les saisons deviendront des classiques dans votre bibliothèque que vous réécouterez avec émotion, joie et qui constitueront même une très bonne musique d’ambiance, bourrée de classiques musicaux. En conclusion, si je ne vous ai pas donné envie de découvrir la série, ou de la revoir, votre âme est perdue et je la pleurerais bien, mais moi je vais rire devant un épisode ! Hooch IS crazy !

Crédits: ABC

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s