Critiques Cinéma

COCO (Critique)

SYNOPSIS: Depuis déjà plusieurs générations, la musique est bannie dans la famille de Miguel. Un vrai déchirement pour le jeune garçon dont le rêve ultime est de devenir un musicien aussi accompli que son idole, Ernesto de la Cruz. Bien décidé à prouver son talent, Miguel, par un étrange concours de circonstances, se retrouve propulsé dans un endroit aussi étonnant que coloré : le Pays des Morts. Là, il se lie d’amitié avec Hector, un gentil garçon mais un peu filou sur les bords. Ensemble, ils vont accomplir un voyage extraordinaire qui leur révèlera la véritable histoire qui se cache derrière celle de la famille de Miguel… 

Quand le projet de Coco a été rendu public on a levé un sourcil circonspect en se remémorant la féérie visuelle et le feu d’artifices de couleurs qu’avait été la découverte en 2014 de La Légende de Manolo, produit par Guillermo Del Toro sur une thématique qui semblait très proche. Comment donc Pixar allait t-il pouvoir transcender seulement trois ans plus tard un sujet apparemment anxiogène et peu évident d’accès pour de très jeunes enfants? Comment se démarquer et ne pas donner l’impression de ne proposer qu’un remake à peine différent dans un cadre similaire? Si nos interrogations étaient légitimes, on ne peut que constater que la firme à la lampe a balayé nos réserves d’un revers de main. Certes Coco s’inscrit comme La Légende de Manolo dans le cadre de la fête des morts au Mexique, mais la manière d’emballer le propos avec intelligence et virtuosité s’avère non seulement différente mais la narration impulsée par Adrian Molina et Lee Unkrich, les deux réalisateurs, permet une proposition directe à la construction limpide, certes pas d’une innovation renversante, mais menée de main de main de maître par des orfèvres de l’animation qui savent faire rêver le public en leur contant des histoires dans lesquelles toutes les générations sont à même de se reconnaitre.

Les valeurs érigées en étendard par les triomphes de Pixar sont portées ici à leur firmament. Coco se pare d’un sous-texte fin et évocateur, provoque l’empathie, fait rire et sourire, émerveille visuellement et emporte l’adhésion de toute la famille grâce à une émotion qui fait office de bouquet final et qui vous cueille à l’instar de la fin de Toy Story 3. Pixar, on le sait, sait proposer des grands spectacles familiaux intelligents (du moins pour la plupart) et rassembleurs et Coco ne déroge pas à la règle. A la fois touchant et sensible, Coco parle de sujets forts comme la transmission, la mort et le respect de la famille et n’oublie pas d’être formellement éblouissant. On est ébahi par la beauté de l’animation et par la manière subtile qu’ont les réalisateurs de nous amener rebondissement après rebondissement au cœur d’un véritable tourbillon émotionnel. Jamais dans l’épate gratuite, Coco invite à la réflexion, à l’introspection et au frisson et séduit autant par la fluidité de son animation (les scènes de foule sont rythmées avec la grâce de certaines chorégraphies de haut niveau) que par son respect des traditions, une ambiance éblouissante et une gestion des couleurs qui laisse pantois.

Le film n’est pas parfait pour autant comme pouvait l’être Toy Story 3. Certains rebondissements sont plus attendus que d’autres, les interactions entre les personnages ne sont pas réellement surprenantes et le récit a parfois recours à des stratagèmes assez basiques mais c’est fait avec une telle maestria et une telle sensibilité que l’on ne s’arrête pas sur ces menus détails. Après un Cars 3 séduisant, Pixar reprend clairement la main avec cette immense réussite qui parvient à mixer une indéniable beauté formelle et un propos sous-jacent puissant qui nous fait ouvrir des yeux grands comme des soucoupes. Porté par une musique enthousiasmante et un montage pertinent (ainsi qu’une version française d’excellente facture), Coco s’inscrit dans le sillage des plus grands Pixar, où les larmes qui coulent ne sont que la juste récompense finale d’un voyage dont chaque escale invite à la plénitude et à la réflexion. Du grand art.

Titre Original: COCO

Réalisé par: Adrian Molina & Lee Unkrich

Casting : Andrea Santamaria, Ary Abittan, François-Xavier Demaison …

Genre: Animation, Aventure, Fantastique

Sortie le: 29 novembre 2017

Distribué par: The Walt Disney Company France

EXCELLENT

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s