Critiques Cinéma

A DAY (Critique)

3,5 STARS TRES BIEN

a day affiche cliff and co

SYNOPSIS: De retour d’un séminaire, Jun-young assiste à un accident de voiture. parmi les victimes se trouvent sa fille Eun-jung ainsi qu’une autre jeune femme, conjointe d’un ambulancier prénommé Min-chul. Jun-young et Min-chul vont être pris dans une boucle temporelle.

Le cinéma coréen est tellement riche de talents que, bien qu’il donne parfois l’impression de tourner autour du même genre et des mêmes sujets (le polar coréen est devenu un genre en lui même très codifié), la lassitude ne nous guette pas encore et l’envie de découvrir de nouveaux talents reste intacte. En soit, faire un film dont le scénario repose sur une boucle temporelle et la répétition d’une même journée n’est pas révolutionnaire mais quand le metteur en scène, dont c’est le premier film, vient de Corée du Sud et qu’il est par ailleurs sélectionné/recommandé par notre très cher étrange festival, nous n’hésitons pas une seconde à nous lancer dans l’aventure. 2015 fut l’année de la découverte de Sung-Bo Shim (Sea Fog), 2016 celle de Sang-Ho Yeon (Dernier train pour Busan), 2017 pourrait bien être celle de Cho Sun Ho.

A DAY IMAGE CLIFF AND CO.jpg

Si A Day réutilise une formule éprouvée notamment par Un Jour sans Fin (Harold Ramis, 1993), Source Code (Duncan Jones, 2011) et Edge of Tomorrow (Doug Liman, 2014), Cho Sun Ho, ne se contente pas de la reprendre pour en faire un brillant exercice formel. Il l’enrichit, la complexifie et la met au service d’un récit dont la profondeur thématique apparaît progressivement pour même se révéler surprenante pour un tel film. Lorsque l’on vit un événement traumatisant, en l’espèce la mort de son enfant dans un accident de la circulation, on ne peut faire son deuil sans passer par une période de culpabilisation durant laquelle on se retrace mentalement le cours des événements en se convaincant qu’on aurait pu l’inverser et éviter ce drame. C’est la chance ou la malédiction de Jun-Young (Myung-Min Kim) qui se réveille inlassablement à quelques heures de l’accident avec le fol espoir de pouvoir sauver sa fille. Ainsi, ce qui est le point d’entrée du film dans le fantastique peut aussi être vu comme une réflexion sur le deuil et l’inévitable culpabilité d’un parent face à la mort de son enfant. L’aspect ludique du film dans lequel le(s) personnage(s) a, comme dans un jeux vidéo, plusieurs chances de réaliser son objectif est présent mais s’efface rapidement derrière la gravité des enjeux. Il ne s’agit pas ici de placer les personnages dans des enjeux mineurs (séduire sa collègue : Un Jour sans Fin) ou qui les dépassent ( déjouer un attentat: Source Code , sauver le monde: The Edge of Tomorrow) mais dans l’enjeu le plus dramatique et le plus impliquant qui soit: se battre contre le destin qui vous a arraché l’être qui vous est le plus cher.

A DAY IMAGE CLIFF AND CO 2.jpg

Sans être plombant et en ne refusant pas les aspects ludiques qu’offre un tel scénario, cette gravité irrigue tout le film et même de plus en plus à la faveur d’une complexification de l’équation déjà connue: Un Homme, Une Journée, Des Obstacles, Un but. Sans en dévoiler trop sur l’intrigue, on peut juste dire que Jun-Young va s’apercevoir qu’il n’est pas seul à être prisonnier de cette boucle, que les enjeux des autres ne sont pas moins dramatiques que le sien et y sont même assez étroitement liés. La mise en scène de Cho Sun Ho épouse parfaitement la versatilité de ce récit, rejouant les scènes sans un sentiment de répétition, en utilisant intelligemment les ellipses et les changements de point de vue.

A DAY IMAGE CLIFF AND CO 3

Elle épouse les pulsations de ses personnages, jouant notamment sur le montage et se posant à d’autres moments pour reprendre son souffle avec eux puis recommencer une nouvelle journée avec une nouvelle stratégie pour briser cette malédiction. Malgré ses rebondissements l’intrigue est toujours parfaitement lisible. La limite de l’exercice n’est pas formelle mais  réside dans la façon dont se déploie, principalement dans le dernier tiers, au gré des révélations et des décisions que devront prendre les personnages, une morale un brin sentencieuse, comme si tout ce petit monde était manipulé par un être omniscient attendant que chacun expie ses pêchés. De fait, nous n’avons pas pu être satisfait par la résolution du film sans que cela ne nous empêche de saluer le savoir faire et surtout l’ambition narrative de ce très bon film qui échoue simplement à être grand.

a day affiche cliff and co

Titre Original: HA-ROO

Réalisé par: Cho Sun-Ho

Casting : Kim Myung-min, Byeon Yo-han, Shin Hye-Sun …

Genre: Thriller, Fantastique

Date de sortie: Prochainement

Distribué par: –

3,5 STARS TRES BIEN

TRES BIEN

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s