Au commencement...

Au commencement (Séries) Reign 4×01 – 4×03

SYNOPSIS: 1557. Après avoir passé plusieurs années dans un couvent sur le Mont St Michel, Marie Stuart, 15 ans, Reine d’Ecosse depuis la mort de son père alors qu’elle n’avait que six jours, fait son entrée à la Cour de France où son futur mari, le Prince François, l’attend. Accompagnée de ses meilleures amies, Kenna, Greer, Aillie et Lola, qui sont aussi ses sujets, elle est bien décidée à embrasser sa destinée. Cependant, elle découvre que sa vie est constamment en danger : on essaie d’abord de l’empoisonner, puis de la violer. Des forces obscures et mystérieuses semblent même l’entourer…

L’Histoire est une maîtresse cruelle, et il semblerait que l’on soit à la fin de celle-ci. Après trois ans sur les ondes, la CW a décidé que la saison quatre de Reign serait la dernière et voilà la créatrice Laurie McCarthy (qui partage le crédit avec Stephanie Sengupta soit dit en passant, bien que cette dernière n’ait écrit qu’un seul épisode et que tout le travail de showrunner repose sur les épaules de McCarthy) forcée de trouver un moyen de renouer tous les fils de son intrigue en une conclusion satisfaisante. Parce que c’est un sacré boulot que d’essayer de recentrer toutes les histoires individuelles des personnages de Reign, dispersés aux quatre vents. La saison trois avait été impitoyable pour tous nos personnages, ce qui avait certes le mérite de s’inscrire dans la mentalité de l’époque mais avait eu le mauvais goût d’énerver les fans. Mary (Adelaide Kane), Catherine (Megan Follows) et Greer (Celina Sinden) étant en effet les seules rescapées de la saison un, c’est vous dire si la série a eu son lot de séparations, morts et mystérieuses disparitions.

Voilà donc Mary Stuart, reine d’Écosse de retour dans son pays, en proie aux tensions entre Catholiques et Protestants, faisant face à l’implacable Elizabeth Tudor première de son nom qui complote tranquillement en Angleterre, tandis qu’en France, Catherine tente de gérer les relations du pays avec une Espagne inquiète : trop de huguenots sur les territoires français. Bref, c’est un peu éparpillé tout ça, et l’équilibre biscornu entre passé et présent que les scénaristes avaient réussi à maintenir tant bien que mal au cours des saisons passées est clairement sur le point de se casser la figure. Reign n’était pas une série parfaite, non, loin de là, mais elle avait l’avantage de savoir s’analyser et de régler ses problèmes au fur et à mesure de leur apparition. Le fantôme du château faisait discorde avec le reste de l’histoire ? On s’en débarrassait vite fait. La mort d’un monarque risquait de mettre en péril la position de sa maîtresse ? On la mariait rapidement à un autre membre de la cour et on gardait le personnage en périphérie. Bref, on faisait un doigt d’honneur à la réalité historique pour préserver la cohérence de l’intrigue, mais alors même que cette intrigue se disloque et se multiplie, il devient de plus en plus difficile d’ignorer le grand n’importe quoi qui s’installe dans les cours européennes.

Reste à la série sa splendeur visuelle qui ne se tarit jamais. Les costumes de Meredith Markworth- Pollack, les décors de Rob Hebpurn, les design de production d’Aidan Leroux qui succède à Philip Barker. Adelaide Kane ferraille adroitement (au sens propre et figuré du terme) pour rendre son personnage crédible et ses problèmes touchants, et c’est tout à son honneur. Mais la série s’est trop attachée à créer un conflit entre Mary et Catherine, ce qui ramène tout le temps que l’on passe désormais à la cour de France au rang de sous-intrigue exaspérante. Reste à espérer que les scénaristes sauront redresser le cap avant qu’il ne soit trop tard et qu’ils donneront à Mary Stuart le grand final qu’elle mérite. Après tout ce par quoi ils l’ont faite passer la pauvre, elle mérite bien qu’on lui fasse des adieux dignes d’une reine.

Crédits: The CW

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s