Critiques

CRASHING (Critique Saison 1) Crash test

2 STARS PAS GENIAL

crashing

SYNOPSIS: Un comédien new-yorkais est forcé de faire le point sur sa vie et de prendre un nouveau départ sur de meilleures bases lorsque sa femme le quitte.

Avertissement: Seuls 6 épisodes ont été présentés à la presse

Aux États-Unis, si vous faites du stand-up, le parcours idéal est le suivant : on commence par les clubs plus ou moins miteux de New York et Los Angeles, on se fait des amis dans le milieu, on est promu à une meilleure heure de la soirée (c’est vrai qu’une heure du matin devant un public en état d’ébriété, c’est pas terrible), on se trouve un agent, un manager, on part en tournée, et au bout du chemin, on signe avec une des grandes chaînes de télévision pour créer sa propre série. La liste des comédiens ayant suivi cette route est longue, de Jerry Seinfeld et Ellen Degeneres dans les années 80-90 à John Mulaney et Jerrod Carmichael l’année dernière. Le succès n’est bien sûr par au rendez-vous pour tout le monde (la sitcom de Mulaney a été annulée au bout de treize épisode tandis que The Carmichael Show a été renouvelé pour une troisième saison), mais dans le monde du show business, on se doit de croire à sa bonne étoile. On vous présente donc Pete Holmes, comédien new-yorkais et auteur pour Comedy Central qui n’en est pas à son coup d’essai à la télé (il avait déjà créé The Pete Holmes Show en 2013) et qui se lance cette fois-ci dans Crashing, nouvelle série pour HBO, produite par Judd Apatow et écrite par Holmes lui-même.

Crashing (à ne pas confondre avec la série anglaise du même nom écrite par Phoebe Waller-Bridge) raconte les déboires de Pete Holmes (Pete Holmes), un type lambda du New Jersey qui rêve de devenir comédien et qui fait la tournée des clubs miteux cités plus haut en attendant sa chance de percer. Pendant ce temps, sa femme Jess (Lauren Lapkus) assure toutes les charges financières du couple et s’envoie en l’air avec un hippie hirsute du nom de Leif (George Basil), ce qui heurte profondément Pete le jour où il rentre chez lui à l’improviste et prend sa femme en flagrant délit d’adultère. Voilà notre protagoniste chassé de chez lui et forcé de surfer sur les canapés de tous ses amis comiques (d’où le nom de la série) en attendant de se remettre à flot, financièrement et émotionnellement. Les amis en questions sont Artie Lange et TJ Miller qui jouent une version fictive d’eux-mêmes, se moquant gentiment des clichés sur les comédiens et leur train de vie.

Le problème principal de Crashing, c’est de ne pas avoir de problème. S’il y avait un défaut d’écriture, des carences de rythme dans le montage ou un manque de nerf dans la réalisation, on pourrait facilement analyser le tout et redresser le cap. Malheureusement ici, les éléments sont tous tout à fait adéquats, lisses, parfaitement à leur place. Alors pourquoi s’ennuie-t-on autant dans cette série ? Peut-être parce que le manque d’originalité d’une formule fatiguée manque de pep’s ou qu’il est difficile d’y trouver la « pâte » Holmes qui ferait de cette série un œuvre un peu personnelle, mais quelle que soit la déficience, elle a pour effet d’éloigner le spectateur du sujet. On devrait sympathiser avec Pete qui, le pauvre, a tout du type bien à qui le ciel est tombé sur la tête, mais la légèreté forcée du propos qui prend peur à chaque fois que le pathos ou l’émotion pointe le bout de son nez, finit par complètement désensibiliser son public, à tel point qu’on se demande comment Jess est restée mariée si longtemps à quelqu’un d’aussi fade. A réserver aux inconditionnels de Holmes uniquement.

Crédits: HBO

Advertisements

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s