Critiques Cinéma

L’EMPIRE DU SOLEIL (Critique)

4-stars-excellent

L’article ci-dessous est signé Erwan Darbellay. Erwan Darbellay est le créateur de L’Imaginarium du Docteur Cinéma.

empire du soleil affiche

SYNOPSIS: En 1941, la concession internationale de Shanghaï semble ignorer tout de l’occupation japonaise du reste du pays. James Graham, jeune fils d’un industriel britannique, y vit une existence protégée et pleine d’aventures imaginaires. Mais l’attaque de Pearl Harbour marque la fin de cet état de grâce, et James se retrouve séparé de sa famille. Condamné au statut d’errant, il se retrouve finalement emprisonné dans un camp de prisonniers où il doit apprendre à survivre… 

Avec L’Empire du Soleil, l’une de ses œuvres les moins connues, Steven Spielberg revient à travers le regard d’un enfant sur l’occupation de Shanghai par les japonais en 1941. Séparé de sa famille, interné dans un camp de prisonniers le jeune James Graham incarné par le débutant Christian Bale absolument bluffant (et choisi après un très long casting à travers tous les États-Unis) doit apprendre à survivre dans un monde en guerre. Un film sur l’enfance et l’innocence, une fresque quasi parfaite, virtuose et humaine, une ode à la liberté emplie d’espoir adapté du roman autobiographique de James Graham Ballard. Si à l’origine le projet devait revenir à David Lean, celui-ci refusa car il trouvait le récit trop proche du Pont de la rivière Kwai. C’est donc Steven Spielberg, qui, deux ans après La Couleur pourpre, récupère L’Empire du Soleil, afin de réaliser ironiquement son film le plus « davidleanien ». La force de Spielberg c’est de filmer l’horreur de la guerre et la perte de l’innocence d’un enfant perdu (thème cher au réalisateur), sans jamais perdre totalement son humanité. Fresque épique et souvent poétique, L’Empire du Soleil porté par la magnifique bande-son de John Williams, par une mise en scène virtuose et une photographie magique est un condensé des qualités et parfois des défauts de Steven Spielberg. Raconter la grande histoire à travers la petite histoire, croire en l’être humain, en sa capacité à rêver, à survivre aux pires horreurs, quelques longueurs et quelques facilités, mais une leçon de tolérance et d’humanisme réalisé avec intelligence par Steven Spielberg. Un film malheureusement trop souvent sous-estimé, mais qui mérite indubitablement que l’on s’y attarde. Pour parler de la guerre, Steven Spielberg raconte la vie.

Par Erwan Darbellay

empire du soleil affiche

Titre Original: EMPIRE OF THE SUN

Réalisé par: Steven Spielberg

Casting : Christian Bale, John Malkovich, Miranda Richardson,

Joe Pantoliano, Leslie Phillips, Peter Gale…

Genre: Guerre, Drame, Historique

Sortie le: 16 mars 1988

Distribué par: Warner Bros. France

4 STARS EXCELLENTEXCELLENT

Advertisements

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s