Critiques Cinéma

LES ENQUÊTES DU DÉPARTEMENT V – DÉLIVRANCE (Critique)

4 STARS EXCELLENT

L’article ci-dessous est signé Stéphane Bernault. Stéphane Bernault est le maître à penser des Plumes Asthmatiques

dept v delivrance affiche

SYNOPSIS: Une bouteille jetée à la mer, repêchée et oubliée dans un commissariat des Highlands. A l’intérieur, un appel au secours écrit en lettres de sang et en danois. Lorsque le message échoue au Département V de la police de Copenhague, chargé des dossiers non élucidés, les années ont passé… L’imprévisible Carl Mørck, Assad, son assistant syrien au flair infaillible, et Rose, leur secrétaire, vont-ils prendre au sérieux ce SOS ? 

Le Département V revient ! Carl Morck et Assad sont de retour pour leur troisième enquête et nous les attendions de pied ferme après deux opus sombres et torturés ! Cette nouvelle adaptation du 3e roman de Jussi Adler Olsen nous offre une intrigue haletante et terrifiante dans la lignée des deux premières mais avec un fond bien plus féroce. Ce qui frappe d’emblée, c’est la réalisation. Et c’est l’un des points négatifs de cette suite. Hans Petter Moland succède à Mikkel Nørgaard à la réalisation et cela se ressent. Elle est plus lumineuse, plus large. De prime abord, cela déstabilise surtout que la réalisation de Nørgaard donnait une ambiance glauque aux deux premiers films. Ici, c’est vers le fond qu’il faut se tourner pour trouver de quoi être terrifié et effrayé. Même si la caméra de Moland est moins étouffante, cette histoire de kidnapping d’enfants Témoins de Jéhovah par un tueur en série est glaçante !

dept v délivrance 1

Même si ce n’est pas fait de manière subtile à cause d’un début un peu mal dialogué, la thématique de cette troisième aventure tourne autour de la religion et de la croyance. Carl Mørck, toujours incarné par un exceptionnel Nikolaj Lie Kaas, est à deux doigts de l’implosion. Il survit dans ce métier de flic parce qu’il sait qu’il peut sauver des gens, c’est sa profession de foi, c’est ce qui l’anime et dans une relation malsaine qui s’établit avec le tueur en série, dont nous connaissons l’identité dès le départ, Carl risque de tout perdre. Il y a une intensité folle qui se dégage de cette nouvelle enquête. Nikolaj est mis en avant, dommage pour Assad et son interprète Fares Fares, et il nous fascine pendant presque deux heures. Si l’intrigue n’est pas exempte de certaines grosses ficelles, l’ambiance est prenante. Les enquêtes du Département V : Délivrance fait monter progressivement la tension et tout explose dans une dernière partie asphyxiante !

Flaskepost fra P

Bref, cette adaptation du roman de Jussi Adler-Olsen, l’un des préférés des fans de la saga littéraire de l’auteur, ne déçoit pas. Bien au contraire ! Elle confirme tout le bien que nous pensions des précédents films et ce malgré le changement de réalisateurs et de style de réalisation. Les histoires comme les acteurs arrivent à nous faire oublier ce changement tout au long d’une enquête qui ne laisse pas indemne le spectateur tout comme Carl Mørck ! Il nous tarde maintenant de découvrir le prochain film des enquêtes de ce Département V que nous adorons ! Ne ratez donc pas ce film qui débarque en e-cinéma ce jeudi 5 mai!

Par Stéphane Bernault

dept v delivrance affiche

Titre Original: Flaskepost fra P

Réalisé par: Hans Petter Moland

Casting :  Nikolaj Lie Kaas, Fares Fares, Pål Sverre Valheim Hagen,

Jakob Oftebro, Jakob Ulrik Lohmann, Johanne Louise Schmidt …

Genre: Policier, Drame, Thriller

Sortie le: 5 mai 2016 en e-cinema

Distribué par: Wild Bunch Distribution

4 STARS EXCELLENTEXCELLENT

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s