Au commencement...

Au commencement (Séries) Rebellion 1×01 & 02 Séries Mania Saison 7

rebellion AU COMMENCEMENT

2 STARS PAS GENIAL

SYNOPSIS: Dublin. Alors que l’Irlande est engagée dans la Première Guerre mondiale, les nationalistes profitent de ce moment de flottement pour déclencher les hostilités contre l’Angleterre.

Le 24 Avril 1916, jour de l’Insurrection de Pâques, est en quelque sorte le 14 juillet des Irlandais. Fatigués du joug britannique, et lassés de voir leurs efforts politiques balayés d’un haussement d’épaule, les membres du Irish Citizen Army décident de prendre les choses en main. Parmi eux, Frances O’Flaherty (Ruth Bradley), May Lacy (Sarah Greene) et Elizabeth Butler (Charlie Murphy), que l’on découvre à la veille de la Première Guerre Mondiale, et qui vont servir de point d’ancrage dans cette histoire. Produite par la chaîne irlandaise RTÉ One, Rebellion s’est fixé un cahier des charges assez colossal : nous faire voyager au sein d’un des évènements les plus mémorables de l’histoire d’Irlande et narrer sa genèse, son déroulement et ses conséquences en cinq épisodes seulement.

Bien que certains personnages historiques tels que Patrick Pearse, Eamon deValera ou James Connolly fassent leur apparition, la série se concentre surtout sur les trajets individuels de ses trois héroïnes fictives, chacune avec sa vision de la situation. Frances est une idéaliste dure, ce qui présage d’un potentiel passage du côté obscur, Elizabeth est partagée entre sa dévotion à la cause et sa loyauté envers sa famille (et l’homme qu’on veut lui imposer pour époux) et May, jolie May, ne veut rien savoir de la révolution, du moins jusqu’à ce que les choses se corsent pour elle du point de vue personnel. Ces demoiselles se croisent dans les couloirs et les rues de Dublin avec Charles Hammond (Tom Turner), officier anglais dont la moustache aurait enchanté Hercule Poirot, Stephen Duffy (Paul Reid), soldat irlandais pauvre qui a clairement le béguin pour Elizabeth et dont les vues politiques le placent dans le camp opposé à celui de son frère Arthur (Barry Ward). A priori, une belle boîte de Petri pleine à craquer de personnages et conflits potentiels. Hélas…

Parce qu’il y a un hélas, malheureusement. Écrite par l’Irlandais Colin Teevan, la série butte sur de nombreux problèmes. D’un point de vue chronologique déjà, on avance par à-coups, escamotant deux ans de guerre entre le premier et le deuxième acte du pilote tandis que le deuxième épisode ne couvre que quelques jours. Cela ne serait pas un problème en soi si l’intrigue se développait de manière à justifier l’utilisation du temps et qu’on ait suffisamment de conflits et d’essor pour meubler toutes ces scènes, mais malheureusement, en dehors de rares occasions, la vaste majorité des interactions entre les personnages non seulement n’accomplissent pas grand-chose, mais sont surtout franchement insipides. Dialogues plats, mise en scène morne, réalisation et montage monotone… pour une série qui se veut épique, ça manque bien de souffle tout ça, et on sent toute la structure sur le point de craquer sous le poids de sa propre importance.

Pas que tout soit à jeter dans Rebellion, non, il y a même quelques – hélas trop rares jolis moments. May Lacy notamment, à la fin du premier épisode, prend une décision lourde de sens et qui aurait toutes les chances de servir de catalyse à son personnage si l’intrigue était écrite par un meilleur scénariste. Elizabeth Butler flirte plus d’une fois avec une émotion qui pourrait être poignante si seulement elle se laissait aller. Un problème qui vient plus certainement des directives du réalisateur Aku Louhimies vu comment ce dernier semble avoir du mal à diriger ses interprètes. Bref, c’est une série qui manque de peps, d’énergie, et d’originalité. Certes, c’est plein de bonnes intentions au départ, mais vous savez ce qu’on dit des bonnes intentions et de la route qu’elles pavent…

Crédits: RTÉ One

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s