Critiques Cinéma

MOONWALKERS (Critique)

2 STARS PAS GENIAL

moonwalkers affiche

SYNOPSIS: Juillet 1969, Tom Kidman, l’un des meilleurs agents de la CIA de retour du Vietnam, est envoyé à Londres pour rencontrer Stanley Kubrick et le convaincre de filmer un faux alunissage au cas où la mission Apollo 11 échouerait. Kidman ne trouve pas Kubrick, mais il tombe sur Jonny, le manager raté d’un groupe de rock hippie. Tout les oppose, mais ils n’auront pas d’autre choix que de travailler ensemble, remplacer Kubrick, tromper la CIA, éviter les drogues hallucinogènes et sauver leur vie en montant la plus grosse supercherie de l’histoire. 

Les mythes ont la vie dure. Celui du prétendu alunissage d’Appolo XI filmé par Stanley Kubrick pour le compte de la CIA en est un bel exemple. Parti d’une rumeur et d’interprétations du film Shinning, un documentaire d’Arte pour un poisson d’avril a fini d’en faire une croyance moderne pour les conspirationnistes. C’est ici le point de départ de cette comédie trash et burlesque autour de Ron Perlman en vieil agent américain qui a pour mission de faire tourner Kubrick au cas ou la mission Apollo échouerait. Prétexte pour jeter cet américain vieille école dans l’explosion psychédélique de la fin des années soixante avec son lot de sexe et de drogues. Face à un Ron Perlman parfait en bougon bourrin on retrouve Ruppert Grint plus connu pour son rôle de Ron dans l’octalogie Harry Potter. Et il faut reconnaitre que le mariage des deux comédiens est réussi. Cela semble d’ailleurs évident car chacun joue une partition sans grande originalité par rapport à ses précédents rôles. Ron Perlman en brute pas si méchante que ça et Ruppert Grint en maladroit et un peu naïf.

moonwalkers 1

La reconstitution de l’année 1969 durant laquelle se déroule l’histoire est à la fois très riche et très cliché. Très riche car chaque costume est foisonnant de détails, les couleurs des décors sont criardes, la décoration est vraiment marquée par les lignes de l’époque et c’est assez plaisant de se rappeler cette période qui flirtait avec l’excès dans tous les domaines. Le souci c’est que sorti de deux décors principaux on ne ressent pas l’ambiance de ces années là dans le monde extérieur. La faute sans doute à un budget serré qui a contraint le cinéaste Antoine Bardou-Jacquet dont c’est le premier long métrage à se contenter de quelques décors, aussi bien travaillés soient-ils. Le réalisateur choisit d’adapter sa réalisation à cette ambiance et s‘amuse beaucoup à jouer des filtres et des effets de caméra lors de scènes de délire ou de prise de substance à la mode dans ces années là. La surprise la plus notable vient d’une violence assez crue et de scènes de fusillades à la fois drôle et gore. Ça gicle fort et partout. Dans son histoire le film reste assez classique et rappelle les polars de Guy Ritchie sans en atteindre la folie. Car il manque quelque chose au film pour nous emmener vraiment dans la folie de ces quiproquos à répétitions. Le manque de subtilité dans son rapport au cinéma est également flagrant, mis à part deux citations assez faciles de Kubrick le cinéma reste très accessoire dans le récit alors qu’il aurait pu être un élément plus intégré aux personnages et au récit. Finalement une comédie trash sympa mais qui n’exploite pas suffisamment son idée de départ pourtant bonne de parler de cinéma et de conspiration. Reste un duo d’acteurs amusant à voir fonctionner ensemble de manière improbable.

moonwalkers affiche

Titre Original: MOONWALKERS

Réalisé par:  Antoine Bardou-Jacquet

Casting : Ron Perlman, Ruppert Grint, Robert Sheehan,

Stephen Campbell Moore, Erika Sainte, Eric Lampaert  …

Genre: Action, Comédie

Sortie le: 02 mars 2016

Distribué par: Mars Distribution

2 STARS PAS GENIALPAS GÉNIAL

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s