Critiques Cinéma

JE NE SUIS PAS UN SALAUD (Critique)

2 STARS PAS GENIAL

je ne suis pas un salaud affiche

SYNOPSIS: Lorsqu’il est violemment agressé dans la rue, Eddie désigne à tort Ahmed, coupable idéal qu’il avait aperçu quelques jours avant son agression. Alors que la machine judiciaire s’emballe pour Ahmed, Eddie tente de se relever auprès de sa femme et de son fils et grâce à un nouveau travail. Mais bientôt conscient de la gravité de son geste, Eddie va tout faire pour rétablir sa vérité. Quitte à tout perdre… 

Un pan du cinéma français aime le réalisme. Vérité des situations, des personnages, il se veut comme un reflet peu déformé de notre réalité. Le but de ce cinéma est la plupart du temps de rendre compte des problèmes d’une société. C’est ce que fait Je ne suis pas un salaud à travers son personnage principal interprété par Nicolas Duvauchelle. Eddie est ce que l’opinion publique ou ici le cinéma se fait de l’idée du français moyen. Peu de niveau d’études, colérique, alcoolique, vivant dans une barre d’immeuble et dans une précarité d’emploi. A ce tableau déjà très sombre, le cinéaste ajoute une histoire d’agression puis d’erreur judiciaire. C’est beaucoup pour un seul film. L’aspect positif de ce portrait est qu’Emmanuel Finkiel l’auteur réalisateur, va jusqu’au bout. On suivra Eddie dans sa reconstruction et dans sa chute. Rien n’est éludé, tout est raconté et quasi expliqué. Tout est expliqué si l’on fait exception du personnage d’Eddie dont la personnalité reste à la fois mystérieuse et cliché car on ignore ses origines et son parcours, et que sa manière de s’exprimer ainsi que son environnement en font ce que les médias appellent un « jeune de cité ». Une stigmatisation par le biais d’une expression toute faite constituant évidemment un raccourci. Du coup, bien qu’il soit présent à l’image tout du long et que l’on assiste à tout le processus de son histoire et de ses réactions (dont le titre du film nous donne d’ailleurs une première lecture), le personnage d’Eddie n’a rien de sympathique. Ce n’est ni un salaud magnifique qu’on aime détester, ni un cruel tueur comme on peut parfois accepter de suivre les aventures tout en frissonnant devant l’horreur, non c’est n’est qu’un «pauvre type» dans tous les sens du terme.

je ne suis pas un salaud 1
Toutes ses actions et ses choix nous sont tellement explicités qu’on ne peut ni vraiment le blâmer, ni vraiment le plaindre. On se retrouve donc à se dire que ce type existe sûrement, que ses problèmes sont sûrement des vrais problèmes de société mais cela ne nous touche pas vraiment. Si une fiction veut nous faire ressentir une situation, nous faire poser des questions sur nous même, elle doit créer une empathie avec ses personnages pour mieux nous emmener là ou nous n’oserions pas penser nous retrouver. Là il ne se passe rien, devant trop de «réalisme» on reste détaché malgré tout ce qui se passe. Nicolas Duvauchelle fait tout ce qu’il peut pour faire vivre son personnage et le couple qu’il forme avec Mélanie Thierry est crédible mais souffre des mêmes problèmes de réalisme qui nous empêche de ressentir des émotions. Le personnage d’Ahmed est quand à lui trop absent pour amener un contrepoids efficace même si l’acteur est assez juste. Un paradoxe supplémentaire vient de la forme qui est assez léchée et même plutôt réussie avec des plans travaillés mais qui tombent à plat du fait de scènes trop explicatives. Du coup lors des moments plus «organiques» on n’est pas assez embarqué pour en profiter et ressentir le drame dans toute sa dimension. Finalement, Je ne suis pas un salaud est un film social dont la volonté de vouloir brasser trop de problématiques et de trop surligner les évènements finit par annihiler l’émotion et l’empathie pour ses personnages ce qui du coup laisse le spectateur à côté de sa démonstration.

je ne suis pas un salaud affiche

Titre Original: JE NE SUIS PAS UN SALAUD

Réalisé par:  Emmanuel Finkiel

Casting : Nicolas Duvauchelle, Mélanie Thierry, Antoine Gouy,

Marine Cayon, Driss Ramdi, Isabelle Kubiak  …

Genre:  Drame

Sortie le: 24 février 2016

Distribué par: Bac Films

2 STARS PAS GENIALPAS GÉNIAL

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s