Critiques Cinéma

DOFUS – LIVRE 1: JULITH (Critique)

4,5 STARS TOP NIVEAU

dofus affiche

SYNOPSIS: Dans la majestueuse cité de Bonta, Joris coule des jours heureux, aux côtés de Kerubim Crépin, son papycha adoptif. Mais tout bascule lorsque Joris, bravant l’interdiction de papycha, tente d’approcher son idole de toujours, la mégastar du Boufbowl, Khan Karkass. De son côté, Julith, la sorcière, revient avec une revanche à prendre et un objectif : anéantir Bonta. Joris et ses amis arriveront-ils à sauver la cité et tous ses habitants ? 

Ankama développe depuis maintenant plus de 15 ans un univers cohérent autour du monde des 12 ¹. Univers médiéval fantastique, Dofus fut un jeu vidéo de type MMOPRG ² puis l’univers s’étendit à une série animé Wakfu et plus récemment Dofus: aux trésors de Kérubim. C’est d’ailleurs les personnages de cette dernière série que l’on retrouve pour le premier passage de cet univers sur grand écran. Pour peu que l’on adhère à l’univers créé dont les inspirations sont riches et ou se mêlent ligne claire, manga et culture pop, le film est une réussite sur toute la ligne. Les créations Ankama dans le domaine audiovisuelle ont toujours été soignées et le film ne fait pas exception à la règle. Sur une animation faite sans 3D, à l’exception du Dofus, le style Ankama est toujours bien présent. Personnages aux visages très expressifs, se déformant à loisir, ils n’en sont pas moins parfaitement réfléchis dans leur design et très attachants. Les décors dans lesquels ils évoluent sont réussis et confèrent une véritable ambiance que ce soit dans des mondes oniriques, sombres ou réalistes, il n’y a pas de faute de goût à déplorer. Évidemment le spectateur aguerri à la pop culture et qui fut un jeune ado dans les années 80 y verra de nombreuses références visuelles ou dans des histoires issues de sa propre culture. Les deux réalisateurs Anthony Roux et Jean Jacques Denis se sont d’ailleurs revendiqués lors de la projection comme de la «génération Club dorothée» et les clins d’œil à Olive et Tom ou Les Chevaliers du Zodiaque sont bien là. Mais on pourra également voir bien d ‘autres références tout au long du film. On ne sortira du style traditionnel des productions d’Ankama que lors du prologue du film, qui n’est pas sans rappeler le prologue d’un grand film de fantasy qui parle d’anneau unique, et le style très pictural  alors adopté est également réussi.

dofus 1

Mais si l’animation est une des forces centrifuges du film, le scénario n’est pas en reste. Imaginé par les réalisateurs dès 2009, il explore intelligemment le passé d’un personnage bien connu des amateurs de la série, révèle des secrets et plonge au coeur des mythes de cet univers. Les réalisateurs ont souhaité ouvrir le film comme un conte de fées et petit à petit emmener le spectateur vers d’autres choses, quitte parfois à le dérouter. Soit par des éléments comiques là ou on ne les attend pas, soit par du drame mais toujours à bon escient et parfaitement dosé. Mélangeant beaucoup de tons et Anthony Roux a d’ailleurs expliqué que c’était une complète intention. Tour à tour comédie burlesque, film d’aventures et film d’action, l’histoire reste claire et les enjeux de chaque personnage assez fort pour que tout passe sans problèmes. Les larmes sont à prévoir mais aussi le rire avec un personnage bouffon et attachant, con comme un Iop ³ (les fans comprendront). Le reste des personnages n’est pas en reste et si la plupart sont connus du fait de la série Les trésors de Kerubim, les nouveaux s’intègrent à l’équipe sans aucun problème. Dofus n’est jamais plus que ce qu’il prétend être : film familial mais avec plusieurs niveaux de lecture, univers riche mais très référencé, il réussit à divertir, faire sourire et émouvoir sans jamais prendre son spectateur pour un imbécile. Humour potache pour les plus petits, petite romance pour les ados, humour au second degré pour les adultes, rien ne manque et tout est habilement mêlé. Cela fait vraiment plaisir de voir de tels projets menés à terme et l’on espère que celui ci va trouver son public pour que d’autres voient le jour et que cet univers sympathique puisse continuer à vivre.

¹ De toutes les planètes du Krosmoz, une se distingue en particulier : le Monde des Douze, nommé ainsi car gouverné par autant de dieux. Sur cette terre riche et fertile, des civilisations s’épanouissent, des dragons se font draguer, et des aventuriers s’affrontent en quête de gloire…ou d’une bonne dérouillée !  

² jeu de rôle en ligne massivement multijoueur (en anglais, massively multiplayer online role-playing game : MMORPG)

³ Les Iops sont des Guerriers fonceurs et sans reproches ! Une chose est sûre : ils savent faire parler les armes. D’ailleurs, verser le premier sang au moins une fois par jour est pour eux un signe de bonne santé. Leur tempérament impétueux fait des Iops des paladins de l’extrême, capables du meilleur… comme du pire !

dofus affiche

Titre Original: DOFUS – LIVRE 1 : JULITH

Réalisé par:  Anthony Roux & Jean-Jacques Denis

Casting : Sauvane Delanoe, Emmanuel Gradi, Laetitia Lefebvre…

Genre: Animation

Sortie le: 3 février 2016

Distribué par: Gebeka Films

4,5 STARS TOP NIVEAUTOP NIVEAU

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s