Critiques Cinéma

LE VOYAGE D’ARLO (Critique)

4 STARS EXCELLENT

le voyage d'arlo afficheSYNOPSIS: Et si la catastrophe cataclysmique qui a bouleversé la Terre et provoqué l’extinction des dinosaures n’avait jamais eu lieu ? Et si les dinosaures ne s’étaient jamais éteints, et vivaient parmi nous de nos jours ?  
Arlo, jeune Apatosaure au grand cœur, maladroit et craintif, qui va faire la rencontre et prendre sous son aile un étonnant compagnon : un petit garçon sauvage, très dégourdi, prénommé Spot.

Quand Disney a racheté Pixar, la plupart des fans du studio ont craint à la dilution du talent des créateurs de Toy Story dans le consensus Disney. En réalité, avec ce rachat, la branche animation de Disney qui semblait moribonde a pu produire à nouveau des longs métrages de qualité, menée par John Lassetter ancien patron de Pixar. C’est entre 2011 et 2013 que Disney-Pixar a connu sa période « creuse » avec Cars 2, Rebelle (très bon et premier Pixar avec une «princesse») ou encore Monstres Academy très en dessous du premier volet. L’idée de la fin de la créativité des créateurs de Pixar s’est alors répandue. Et puis en 2015 sort Vice-Versa, un grand film gavé de trouvailles et d’émotion, suivi quelques mois plus tard d’un deuxième film avec Le Voyage d’Arlo. Sur une histoire très proche de celle du Monde de Nemo, à savoir un voyage initiatique pour Arlo, dinosaure manquant de confiance en lui, les créateurs du nouveau Pixar réussissent un beau film à tous les niveaux. Si l’histoire est simple dans sa construction, beaucoup de bonnes idées sont là pour que l’on ne s’ennuie pas. D’abord dans cette humanisation des dinosaures qui parlent et cultivent la terre comme des hommes préhistoriques. Et puis dans la trouvaille clé du film, à savoir Spot, le petit humain qui accompagnera Arlo au cours de son voyage. En renversant la situation habituelle (à savoir qu’ici c’est l’animal qui parle et l’humain qui agit comme un animal), le réalisateur Peter Sohn change la perspective classique. Et propose qui plus est une animation et une caractérisation de Spot qui s’avèrent totalement irrésistibles et provoquent la plupart des rires. La relation entre Spot et Arlo ne manquera évidemment pas d’être également source d’émotions comme sait si bien le faire le studio depuis longtemps, mais si Arlo apparait plus effacé comme personnage, les différents dinosaures qu’il croisera sur sa route atténueront cette impression.

le voyage d'arlo 1

La forme du film est à l’avenant. Belle et majestueuse. Le studio a atteint un tel niveau dans la qualité de ses décors que c’en est absolument incroyable. Si Arlo reste assez cartoonesque, l’environnement dans lequel il évolue est criant de vérité. L’eau, les particules, la nature, tout est rendu avec une précision qui force l’admiration. On avait déjà pu voir les progrès visuels ébouriffants effectués notamment dans Rebelle pour les forêts écossaises mais là on sent qu’un nouveau pas a encore été franchi. On se laissera d’ailleurs souvent happé par la contemplation de cette nature sauvage et des moments magnifiques qu’elle offre au spectateur en même temps qu’à Arlo. Le défi était d’ailleurs indispensable à réussir car elle est un élément clé du film, quasiment un personnage à part entière car Arlo et Spot passent beaucoup de temps seuls au cœur de cette nature. Pour ce qui est du casting vocal, l’originalité est d’avoir eu recours à un concours afin de trouver la voix française d’Arlo. Et c’est donc un jeune garçon de 11 ans, Jean-Baptiste qui prête son timbre au héros du film et il se sort excessivement bien de l’exercice, Disney ayant voulu jouer sur sa fraicheur et cela fonctionne bien. Le reste du casting est peu présent mais efficace, avec une mention évidente à la courte apparition d’Eric Cantona en dino un peu dingo. Si Le Voyage d’Arlo n’a pas la force émotionnelle ou l’inventivité d’un Vice Versa, il reste un excellent film de Noël pour petits et grands. Un film d’initiation classique mais intelligent, porteur de valeurs positives et on en a bien besoin en ce moment.

le voyage d'arlo affiche

Titre Original: THE GOOD DINOSAUR

Réalisé par: PETER SOHN

Casting: Jean-Baptiste Charles, Eric Cantona, Olivia Bonamy

Xavier Fagnon, Guillaume Lebon, Richard Darbois…

Genre: Animation, Aventure, Comédie

Sortie le: 25 novembre 2015

Distribué par: The Walt Disney Company France

4 STARS EXCELLENTEXCELLENT

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s