Critiques

EMPIRE (Critique) Quand la musique est bonne!

4 STARS EXCELLENT

empireSYNOPSIS: Lucious Lyon, ancienne star du hip-hop, est devenu en l’espace d’une vingtaine d’années l’un des plus riches producteurs de disques Américains. Atteint d’une grave maladie, ses jours sont comptés. Il ne lui reste donc plus beaucoup de temps pour désigner son successeur parmi ses trois fils. Deux sont des artistes débutants, très différents mais soudés, tandis que le troisième est un homme d’affaires prêt à tout pour obtenir la position qu’il croit lui revenir de droit. Alors que la famille est sur le point de se déchirer, Cookie, la matriarche, en prison depuis 17 ans, retourne parmi les siens et sème encore un peu plus le trouble. Elle a des comptes à régler et une vengeance à assouvir…

Empire, c’est la série bling bling made in NY qui cartonne aux US. Diffusée depuis Janvier 2015 sur la chaîne FOX, la séries amasse une énorme part d’audience dès les premiers épisodes, au point que la chaine, déroutée devant le succès, commence à lâcher des chèques de plus en plus gros pour attirer les plus grandes star afro-américaines. De Naomi Campbell à Chris Rock, en passant par Snoop Dog, Alicia Keys ou Cuba Gooding Jr., c’est la bousculade pour accéder au cercle très fermé de la famille Lyon. Créé par Lee Daniels (réalisateur de Precious, Paperboy ou Le Majordome) et le vétéran Danny Strong (The Hunger Games), Empire rassemble tous les éléments du grand drame historique. Un père à la tête d’un empire, trois fils qui pourraient lui succéder et une mère façon Aliénor d’Aquitaine, qui a ses propres idées quant à la marche à suivre. Tout ça sur fond de business, paillettes et vocalises, en un hommage non-stop à l’un des arts les plus représentatifs de la culture américaine : le hip hop.

La série est basée sur la pièce Le Lion en Hiver de James Goldman dont l’histoire se déroule dans l’Angleterre du XIIème siècle autour du roi Henri II qui est mourant. Son ex-femme rassemble donc ses trois fils : Richard (futur Cœur de Lion), Geoffrey et John (que l’on connaît comme l’ennemi juré de Robin des Bois), afin de décider qui succèdera à Henri. Transposez ça à New York aujourd’hui, et vous regroupez Andre (Trai Byers), Jamal (Jussie Smollett) et Hakim (Bryshere Y. Gray) autour de leur magnat de père Lucious (Terrence Howard). Quant à la révélation de la série, la star incontestable du show, le personnage iconique de Cookie, elle est interprétée par Taraji P. Henson, une vraie force de la nature dont la performance est de celle qui transforme les acteurs en stars. Tour à tour terrifiante, fragile, insolente et blessée, elle crève l’écran et les cœurs avec une fougue ahurissante. Absolument incroyable.

empire_ver2

La saison un suit principalement le face-à-face entre Cookie et Lucious. Ex-mari et femme, plus ou moins amis, plus ou moins ennemis, ce sont deux renards futés qui veulent exactement la même chose : le contrôle total de la compagnie qu’ils ont montée. Cookie a passé quelques années en prison, et pendant qu’elle croupissait derrière les barreaux, Lucious s’est chargé de faire d’Empire un succès mondial, et d’élever leurs trois fils. Andre est l’image même du fils modèle : avocat, marié responsable. Jamal est un musicien extrêmement talentueux, mais son homosexualité refroidit son père, tandis que Hakim rappe comme personne, mais en bon petit dernier de la famille, il passe plus de temps dans les clubs que dans un studio. Les alliances se font et se défont, les révélations pleuvent et les crimes s’ensuivent. A tel point que lorsque que la saison deux commence, la situation est inversée : Lucious est en prison et Jamal, qui était celui des trois frères que le père avait le plus de mal à accepter, trône en tête de table. Quant à Cookie, toujours pareil, elle n’a pas renoncé à sa part du gâteau.

On peut reprocher à Empire son côté très telenovela, il est vrai que la série adhère à beaucoup de codes du genre, depuis la famille divisée aux émotions extrêmes. Meurtres, drogues, homophobie, manipulations vont bon train, et il est difficile de croire que cette famille peut survivre à de tels évènements. Mais si le côté outré ne vous fait pas peur, l’intrigue est servie par une distribution en or, un montage rigoureux et une bande-son qui garantit les déhanchements sur votre canapé. On ne vous recommandera pas d’avaler une demi-douzaine d’épisodes d’un coup, mais à petite dose, l’hyperbole Empire peut être très fun.

Crédits: Fox

1 réponse »

Répondre à coeurdelouve Annuler la réponse.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s