Critiques Cinéma

UNE FAMILLE A LOUER (Critique)

1,5 STARS ASSEZ MAUVAIS

une famille a louer affiche

SYNOPSIS: Paul-André, la quarantaine, est un homme timide et plutôt introverti. Riche mais seul, il s’ennuie profondément et finit par conclure que ce dont il a besoin, c’est d’une famille ! Violette, quadragénaire pleine de peps, est menacée d’expulsion et a peur de perdre la garde de ses deux enfants. Paul-André propose alors un contrat en tout bien tout honneur pour louer sa famille contre le rachat de ses dettes. Pour le meilleur et pour le pire…

Une Famille à Louer est encore une fois un bel exemple des tares que peuvent comporter les comédies populaires françaises. Jean-Pierre Améris, réalisateur de films cinéma et TV ayant rencontré plus (Les Emotifs Anonymes) ou moins (L’Homme qui Rit) de succès, fait sienne quelques mauvaises habitudes que nombre de ses collègues cinéastes ont pris par le passé : se contenter de mettre en image des scènettes somme toute plutôt rigolotes, plus ou moins bien écrites, sans chercher à homogénéiser l’ensemble de son film autour d’un ton fort et d’un scénario solide. C’est malheureusement un problème récurrent dans ce type de comédie, portée par un ou deux acteurs connus (ici, en l’occurrence, Benoït Poelvoorde et Virginie Efira), épaulés par des seconds rôles et/ou des caméos rigolos (François Morel et Philippe Rebbot), pour une histoire se basant sur une bonne idée, mais sans jamais vraiment décoller ou tenter de la transformer. Le scénario est ici un prétexte à opposer un Benoît Poelvoorde riche mais déprimé et renfermé sur lui-même à une Virginie Efira qui a du mal à joindre les deux bouts, mais qui s’en sort grâce à son bagout et son attitude ultra-positive. Mère célibataire, issue d’un milieu très populaire, elle rayonne à l’écran autant que Poelvoorde impressionne dans son rôle de ronchon au grand cœur caché sous une couche de pudeur handicapante, mais là n’est pas la question, on sait que les deux acteurs sont bons.

une famille à louer 1

Ce qui est plus ennuyeux, c’est qu’Améris, avec de tels comédiens entre les mains, ne parvient jamais à donner un vrai sens à son film : scènes attendues, dialogues superficiels, rythme inégal.. On devine la fin avant même d’entrer dans la salle, et les mécanismes qui sont en jeu sont tellement faibles qu’on ne comprend pas très bien le sens de certains « retournements ». Les intentions sont pourtant bonnes, en voulant dénoncer le poids de l’entourage empêchant le personnage de Virginie Efira d’avancer dans sa vie. Mais les relations entre les personnages sont trop peu approfondies pour convaincre, à l’image de la relation étrange et artificielle qui la lie à son frère (Philippe Rebbot) ou au reste de sa famille. Quant à la conclusion, plus qu’attendue, elle arrive après une imbroglio scénaristique de 20 minutes dont on ne saisit pas la logique, comme si le réalisateur avait voulu expédier le nœud qu’il avait lui même créé, pour mieux terminer son film sur une note positive. Dommage, car le casting, solide, aurait pu s’épanouir avec des personnages mieux écrits et des situations moins creuses. Un peu plus d’effort dans l‘écriture n’aurait pas été un luxe.

une famille a louer affiche

Titre Original: UNE FAMILLE A LOUER

Réalisé par: Jean-Pierre Améris

Casting: Benoît Poelvoorde, Virginie Efira, Philippe Rebbot,

François Morel, Edith Scob, Nancy Tate…

Genre: Comédie

Sortie le: 19 août 2015

Distribué par: StudioCanal

1,5 STARS ASSEZ MAUVAIS ASSEZ MAUVAIS

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s