Lettre ouverte à...

LETTRE OUVERTE : Chapeau (Melon) l’artiste! Hommage à Patrick MacNee

Cher Steed,

john steed

Je vous préviens tout de suite ça va vous faire un choc. Mais je ne peux pas passer sous silence la triste nouvelle que je viens d’apprendre. Patrick MacNee l’acteur qui vous a interprété tout au long de cette magnifique et inoubliable série Chapeau Melon et Bottes de Cuir vient de nous quitter. Il avait 93 ans. Je sais Steed, ça fait mal. Ne réprimez pas votre émotion très cher, vous avez le droit d’être bouleversé. Vos vies ont été si étroitement et intimement liées que le contraire serait étonnant. Votre distinction, votre subtilité, votre faconde, votre charme, Patrick MacNee ne vous a rien volé mais il a emprunté ce qu’il y avait de meilleur en vous pour le restituer de la plus belle des façons à l’écran. C’est grâce à vous deux (et à Cathy Gale, Mme Peel puis Tara King bien sûr) que le succès de la série fut colossal à travers le monde, grâce à la rencontre entre un acteur génial et un personnage en tous points exceptionnel. Le port du chapeau melon, l’utilisation du parapluie comme d’une arme, le sens de la déduction, le sourire et l’ironie que vous maniez l’un comme l’autre avec une maîtrise qui frôlait la perfection, que de souvenirs. Patrick MacNee avait cette classe que d’aucuns considèrent comme l’élégance suprême. Toujours parfaitement habillé,  un sens inné de la répartie, nanti d’un humour que beaucoup lui enviaient, c’est un vrai gentleman qui nous quitte aujourd’hui. Je vois cher Steed que vous en avez gros sur le cœur. Toutes ces aventures partagées ne s’oublient pas d’un revers de la main, je ne le sais que trop bien.

john steed 1

C’est à jamais votre rôle cher John qui restera associé à Patrick MacNee. C’est peut -être injuste pour le reste de la carrière de cet illustre comédien mais c’est le lot de ces acteurs qui rencontrent un personnage qui change leur vie irrémédiablement. Je revois dans le clair obscur derrière vous cher John toutes les images qui remontent dans mon cœur de sériephile: Le docteur Keel avant tout, puis la splendide Cathy Gale et Les Cybernautes, la musique inoubliable de ce générique, le vent de liberté qui soufflait sur le Swinging London des sixties, la silhouette toute en cuir d’Emma Peel, l’innocence et l’humour de Tara King, l’originalité et le côté fantasque de Mère-Grand, la beauté gracile de Purdey et votre complicité avec Gambit. Je vous revois Steed, votre flegme et votre désinvolture en bandoulière, une bouteille de champagne prête à être débouchée avant que vous ne la dégustiez dans une coupe en cristal. Où bien était-ce l’heure du thé dans un grand manoir de la campagne anglaise. Enfin je revois Patrick et toutes les images se mélangent et le Chapeau Melon tout seul sur le porte-manteau a comme des airs de fin du monde. « Madame Peel on a besoin de nous » disiez vous! Oui Steed, on ne se lassera jamais de vous attendre

Votre dévoué Cliffhanger.

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s