Critique Blu-Ray

THE GUARD (CAMP X-RAY) (Critique) CEFF 2015

4 STARS EXCELLENT

THE GUARD-FOURREAU-BLU-RAY - Sans reflet

SYNOPSIS: Décidée à rejoindre l’armée, Cole, jeune idéaliste se retrouve affectée dans une prison militaire de haute sécurité. Entre les détenus hostiles, les coéquipiers agressifs, et les règles à respecter, son quotidien se révèle vite rude et violent. Sa bulle d’oxygène, c’est l’étrange relation de proximité qu’elle commence à nouer avec l’un des prisonniers. Mais à trop vouloir franchir les limites, Cole joue dangereusement avec le feu…  

Les USA ont toujours eu la faculté de créer de la fiction sur des sujets politiques concernant leur pays et parfois sans attendre que le temps œuvre, réagissant à chaud. Des œuvres fortes, dénonciatrices ou soumises à la politique en cours il y a de tout dans cette façon de regarder sa propre histoire. C’est le choix de Peter Sattler avec The guard. Le réalisateur dont c’est le premier film, raconte le quotidien d’une jeune gardienne de Guantanamo, la célèbre geôle américaine post onze septembre. Le film s’ouvre d’ailleurs sur les images des deux tours de New-York en feu, au travers du prisme d’une télévision d’un pays arabe puis enchaîne avec l’arrestation et l’enfermement du spectateur de cette télévision supposée terroriste mais dont on ne sait rien. L’absence de paroles et un montage très sec font démarrer le film de manière assez rude, ce qui tranchera avec la suite et l’ambiance ouatée et attentiste qui règnent dans la prison. Si l’on ne sait quasiment rien de ce « terroriste » supposé,  à part ce qu’il dira à ses geôliers, on n’en sait pas beaucoup plus sur le personnage incarné par Kristen Stewart, jeune américaine un peu paumée. Le film repose sur la rencontre des deux personnages ainsi que sur la confrontation de la vision du monde de la jeune soldat et de son pays face à cette prison hors norme et presque hors la loi. Au cours du film, les deux protagonistes évolueront au même titre que leur relation. Mais The Guard est avant tout une chronique autour de ses personnages et malgré le peu d’informations distillées sur le passé de la gardienne et du prisonnier, la construction psychologique mise en place est un chemin à emprunter par le spectateur. Pas d’explications sur un trauma enfantin solutionnant tout, pas de flash-back en forme de vérité, c’est uniquement dans le décor du fameux pénitencier fait de portes blindés, de petites fenêtre ou de grillages que se construira cette histoire unissant Cole et Ali.

 the guard 1

Kristen Stewart offre une excellente interprétation, bien que très orientée autour de la déprime et du marasme de cette jeune femme instable dans sa vie et ses convictions. Face à elle, Peyman Moaadi (vu dans Une séparation) est non moins excellent en homme en colère à la fois plus sûr de lui mais tout aussi détruit et perclus de doutes de par sa situation de prisonnier. Réalisé de manière sobre, parfois un peu molle, presque documentaire que ce soit par la lumière ou le cadre, le film ne lâche quasiment jamais son interprète principale mais sans la rendre plus glamour ou positive que ne le voudrait la réalité de la situation. Si le film peut troubler par une certaine naïveté par rapport au contexte politique à la fois central et très éloigné des personnages, cette naïveté est celle de Cole et il n’est pas donné au spectateur un point de vue affirmé sur les évènements. Et on peut se demander si là ne se trouve pas à la fois la force et la faiblesse du film. Force car le film n’est ni un brûlot anti Bush, ni une ode patriotique aux soldats US, et en cela il montre toute la complexité de ce « conflit » et de ses nombreuses ramifications. Et faiblesse car le cinéaste a l’air de ne pas vouloir trancher, de rester dans un flou qui anesthésie un peu le film en ne lui donnant pas un propos très clair. Malgré ces quelques défauts, The Guard est un très beau portrait d’une femme militaire, qui doit œuvrer entre ses convictions, ce milieu masculin et un monde de plus en plus complexe, le tout emmené par une Kristen Stewart qui s’épanouit dans le cinéma indépendant avec talent.

 

THE GUARD-FOURREAU-BLU-RAY - Sans reflet

Titre Original: CAMP X-RAY

Réalisé par: Peter Sattler

Casting: Kristen Stewart, Peyman Moaadi, John Carroll Lynch,

Lane Garrison, Julia Duffy, Tara Holt…

Genre: Guerre, Drame

Disponible en dvd/blu-ray le 25 juin 2015 chez CONDOR ENT.

4 STARS EXCELLENTEXCELLENT

Advertisements

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s