Critiques

Orange is the new black (critique saison 3): Round 3!

4-stars-excellent

Poster Orange is the new black saison 3 les chroniques de Cliffhanger

SYNOPSIS: Entre les murs de la prison pour femmes de Litchfield, la vie n’est pas rose tous les jours. Rattrapées par le passé, des détenues venues d’horizons divers cohabitent dans cette société en vase clos. Si coups bas et tensions sont monnaie courante, l’amour, la solidarité mais surtout l’humour subsistent dans le quotidien des inoubliables prisonnières.

La troisième saison d’Orange is the new black a été lancée le 12 juin sur Netflix. La qualité du show ne diminue pas alors qu’on entre plus profondément au coeur de la vie des prisonnières de Litchfield. Laura Prepon fait son retour avec la présence ininterrompue de son personnage tout au long de la saison, tandis que Marsha Stephanie Black (nouvelle conseillère), Mary Steenburgen (dans le rôle de la mère de « Pornstache » Mendez) et Ruby Rose (dans le rôle de Stella, une nouvelle détenue) rejoignent le casting.

Si le personnage de Piper est toujours placé au centre de l’intrigue et constitue encore une fois le principal point d’entrée dans l’univers carcéral pour le spectateur, force est de constater qu’elle évolue davantage cette saison et prend définitivement ses marques dans la communauté. Après avoir dénoncé Alex à la fin de la saison précédente pour qu’elle rejoigne de nouveau Litchfield, elle devra gérer sa relation amoureuse avec cette dernière en même temps qu’elle mettra en place un trafic illégal depuis la prison. Si Piper Chapman connaît une évolution intéressante à plus d’un titre, l’accent sera encore une fois mis sur le personnage du conseiller Healy, qui verra une personne inattendue l’aider à régler ses problèmes conjugaux. « Red » Reznikof aura également les faveurs des scénaristes cette saison, tout comme Suzanne « Crazy Eyes », qui développera un talent surprenant. La grossesse de Dayanara et ses conséquences occuperont une bonne partie de la saison de façon pertinente et profitable à l’intrigue. Doggett aura droit elle aussi à son lot d’aventures, plutôt bien pensé. Caputo, le directeur, verra quant à lui son monde chamboulé et une belle réflexion autour du système carcéral Américain s’engagera à cette occasion. C’est d’ailleurs sans doute autour de son personnage que se développera l’un des arcs les plus intéressants de cette troisième saison, puisqu’il nous permet de découvrir une fois de plus l’envers du décor et un homme animé par des valeurs qui se retrouveront fortement ébranlées. A côté de ces personnages qui contribueront à faire de cette troisième saison un bon cru, il faudra subir un arc narratif plutôt maladroit autour de Norma (campée par Annie Golden), tandis que le personnage de Watson (interprété par Vicky Jeudy) sera presque sacrifié ou relégué au rôle de simple faire-valoir.

Ruby Rose orange is the new black saison 3 les chroniques de cliffhanger

Cette troisième saison verra quelques rapprochements, parfois inattendus, se concrétiser entre détenues et personnel de la prison, pour donner naissance à des intrigues savoureuses. Même si l’on n’atteint pas le paroxysme de l’affaire Bennett/Pornstache/Dyanara autour de la grossesse de cette dernière, on aura droit à quelques dérapages et surprises de taille cette année encore. Les scénaristes manient le suspens de façon toujours aussi habile sur ce sujet, n’hésitant pas à imaginer des histoires d’amour, de viol ou d’amitié flirtant avec le réalisme. A l’arrivée, on finira toujours par croire à ce que l’on voit, sans difficulté.

Orange is the new black parvient à conserver son style si particulier avec son subtil mélange entre comédie et drame, grâce à une légèreté toujours présente sous une forme ou une autre et un côté sombre indissociable du show. La dramédie est certes un genre en vogue dans l’univers des séries récentes, mais toutes ne parviennent pas à manier ces ingrédients de façon aussi fine. Orange is the new black est la promesse d’un moment d’émotion mais aussi de joie et de suspens et cette troisième saison ne déroge pas à la règle.

La saison se conclura sur un final certes classique avec un suspens savamment entretenu autour d’un des personnages principaux, mais aussi autour d’une belle idée pour la dernière scène, plaçant nos héroïnes favorites dans une situation réellement originale.

Orange is the new black, saison 3 de 13 épisodes, disponible depuis le 12 juin 2015 sur Netflix France.

Crédits: Netflix.

 

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s