Critiques Cinéma

LOIN DES HOMMES (Critique)

4 STARS EXCELLENT

LOIN DES HOMMES AFFICHESYNOPSIS: 1954. Alors que la rébellion gronde dans la vallée, deux hommes, que tout oppose, sont contraints de fuir à travers les crêtes de l’Atlas algérien. Au coeur d’un hiver glacial, Daru, instituteur reclus, doit escorter Mohamed, un paysan accusé du meurtre de son cousin. Poursuivis par des villageois réclamant la loi du sang et par des colons revanchards, les deux hommes se révoltent. Ensemble, ils vont lutter pour retrouver leur liberté.

Au-delà du projet atypique de David Oelhoffen qui, pour son deuxième film associe Reda Kateb et Viggo Mortensen dans l’Algérie qui précède le conflit avec la France, Loin des Hommes se veut surtout un rappel de ce que l’Homme a de meilleur en lui. Et, hasard du calendrier, un tel message est particulièrement le bienvenu en ces temps quelques peu troublés. Dans Loin des Hommes, il y a trois personnages. Daru (Viggo Mortensen), instituteur tranquille et isolé de l’Atlas algérien ; Mohamed (Reda Kateb), jeune paysan accusé du meurtre de son cousin et poursuivi par des villageois qui réclament sa tête ; et, personnage le plus important, le désert algérien, ses paysages, sa population, ses traditions, le poids de son héritage. David Oelhoffen a bien compris que, plus que des mots, les images se suffisaient parfois à elles-mêmes pour illustrer la nouvelle d’Albert Camus dont Loin des Hommes est l’adaptation. Ce qui est plutôt osé lorsque l’on a Reda Kateb et surtout Viggo Mortensen devant sa caméra. La rencontre entre deux immenses acteurs tient pourtant toutes ses promesses : Là aussi, plus que des mots, ce sont des gestes, des regards qui expriment la relation qui s’installe petit à petit entre les deux hommes. Il faut d’abord s’apprivoiser, se jauger, avant de se livrer l’un à l’autre, forcé par les évènements et les choix à faire. La petite histoire de deux hommes, baladés par des évènements qui sont le fruit de deux modes de pensée rigides, la tradition religieuse pour l’un, les lois des hommes et de l’armée pour l’autre. Superbement maitrisé, le film vous transporte, les acteurs vous habitent, les images vous bouleversent.

LOIN DES HOMMES 1Loin des Hommes n’est pas un film sur la guerre d’Algérie, toile de fond lointaine et cruelle, qui vient de temps en temps réclamer son dû. Le contexte historique sert surtout à montrer qu’au milieu d’un tourbillon politique, culturel, militaire qui ne tardera pas à mener au drame absolu, il existe et il existera toujours des gens qui, envers et contre tout, sauront montrer ce que l’humanité a de meilleur. Pour cela, Loin des Hommes est un film nécessaire. Film généreux, apolitique, solaire, Loin des Hommes ajoute au duel d’acteurs exceptionnel des images fascinantes. Peut-être plus que tout, c’est l’atmosphère désenchantée du désert Algérien pré-conflit qui marque le spectateur. Dans l’aridité des rapports entre les hommes qui en découle, on perçoit pourtant l’espoir, la bonté, le pardon, l’entraide. Rien que pour ça, le film devrait être prescrit par tous les médecins.

LOIN DES HOMMES AFFICHETitre Original: LOIN DES HOMMES

Réalisé par: DAVID OELHOFFEN

Casting: Viggo Mortensen, Reda Kateb, Djemel Barek

Vincent Martin, Nicolas Giraud, Antoine Régent…

Genre: Drame

Sortie le: 14 janvier 2015

Distribué par: Pathé Distribution

4 STARS EXCELLENTEXCELLENT

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s